Formulaire de recherche

Donation de Vincent Dujonquoy et Madeleine Leblond à Marie Dujonquoy : 26.11.1639 [E2465/13]

Lettre de don d'une maison et les deux tiers d'un jardin contenant trois boitellées fait par Vincent Dujonquoy et Madeleine Leblond sa femme, conjoints, à Marie Dujonquoy leur fille. Reçu le XXVI° jour de novembre 1639.

Sachent tous présent et à venir que par devant Jacques Gransard mayeur de la terre et seigneurie de Cattenières en Cambrésis, et en la présence des échevins d'icelle seigneurie ci-après nommés, vinrent et comparurent en leurs personnes Vincent Dujonquoy et Magdeleine Leblond sa femme, conjoints demeurant à Cattenières, lesquels de leur bon gré, pure, franche et libérale volonté, de leur vraie et certaine science, sans aucune contrainte, mêmement ladite femme quant à ce de son mari suffisamment et agréablement autorisée, dirent, et libéralement confessèrent qu'ils, contractant le mariage de Marie Dujonquoy leur fille avec Bartholomé Laman son fiancé, entre autres devises et conditions, ils avaient pour don à leur dite fille par devoir de dessaisine touchant loi toute une maison et les deux tiers d'un jardin et héritage séant audit Cattenières contenant trois boitellées ou environ tenant à l'héritage d'Antoine Dron, d'autre lisière à l'héritage des veuve et hoirs de Nicolas Leprêtre, de bout aux champs, et abordant à la rue allant dudit Cattenières à Haucourt, ainsi que lesdits deux tiers se comportent et extendent sous condition de jouir d'un tiers prestement à prendre de lisière au long du jardin dudit Antoine Dron et l'autre tiers où est la maison assise après les décès et trépas de ses dits père et mère et non devant sans icelle partie à l'autre terre qu'il appartiendra à Claude Dujonquoy son frère.

Et afin d'accomplir leurs dites promesses lesdits comparants mirent, werpirent et rapportèrent ladite maison et deux tiers de jardin et héritage dessus déclarés en la main dudit mayeur comme en main de seigneurs et de justice, présents lesdits échevins bien suffisamment et à loi et s'en sont dessaisis et déshérités, par verge et bâton, y renonçant une fois, seconde et tierce à toujours pour ladite Marie Dujonquoy leur fille donataire en adhériter et mettre en bonne possession et saisine. Et promirent de garantir ce présent don envers et contre tous de tous troubles et empêchements quelconques jusqu'aux dires des juges aux charges des servitudes et redevances anciennes que ladite maison et deux tiers de jardin et héritage doivent et peuvent devoir tant seulement et sans nuls autres empêchements. Si comme ils jurèrent par leur serment et aux charges du viager avant dit. Et puis de ladite maison et deux tiers de jardin devant déclarés fut et a été ladite donataire par la main dudit mayeur comme par main de seigneur et de justice présents et par les seigneurs desdits échevins, entièrement adhéritée, et mise en bonne possession et saisine pour par elle et ses hoirs en jouir, user et posséder à toujours comme de son propre léal don, sauf le viager desdits donateurs en la maison et tiers de jardin devant déclarés. Si faits tous conjurements et jugements, faits tous droits pour ce dus payés et toutes solennités observées en manière accoutumée. A ce faire et passer furent présents comme mayeur le dessus nommé Jacques Gransard mayeur et comme échevins Philippe Hutin, Baltazar Lesage, Jean Lamouret et Guislain Laman. Ce fut ainsi fait et passé audit Cattenières le vingt-sixième jour de novembre an seize cent trente neuf.

Suivent les signatures de Jacques Gransard, Baltazar Lesage, Jean Lamouret et Pierre Villette et Leblond (notaires).

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.