Formulaire de recherche

Douaire de Hubert Pilliez à Jeanne Margerin : 02.11.1669 [E2465/13]

Lettre de douaire de plusieurs parties de jardin et terre labourable fait par Hubert Pilliez à Jacqueline Margerin sa future épouse. Pour le ferme des mayeur et échevins le quinze septembre 1669.

Sachent tous présent et à venir que par devant honnête personne Amand Hutin, à ce jour mayeur de et en toute la terre et seigneurie de Cattenières en Cambrésis et en la présence des échevins de ladite seigneurie ci-après nommés, vint et comparut personnellement Hubert Pilliez, fils à marier demeurant audit Cattenières, icelui sage et suffisamment en majorité pour valablement faire et passer ce que s'en suit, lequel comparant de son bon gré, pure, franche et libérale volonté, sans aucune contrainte ni séduction ou induction, a dit et déclaré que pour entériner aux devises, clauses et promesses portées au contrat de mariage fait d'entre lui et Jacqueline Margerin sa future épouse, par lequel il lui aurait assigné pour son douaire conventionné pour par elle en jouir sa vie durant à hoirs et sans hoirs suivant la coutume de Cambrésis, les parties tant de maison, jardin et héritage que terres labourables, lui appartenant comme seront ci-après déclarés. Premièrement cinq boitellées de terre labourable prises en quatre mencaudées et séantes au terroir dudit Cattenières tenant à dix mencaudées occupées par Oger Henninot, au chemin des pélerins, et à deux mencaudées et demie des pauvres dudit lieu. Item la juste moitié de certain jardin et héritage à partir à l'encontre de Servais son frère, séant audit Cattenières tenant à l'héritage de Melchior Cardon, d'autre part au jardin de Toussaint Oudart et au presbytère dudit lieu. Et la juste moitié d'une maison, jardin et héritage à partir indivisairement à l'encontre de Jean Pilliez son frère tenant au jardin de Marie Lemaire, d'autre part à l'héritage de Bastien Caudrelier et au chemin allant à l'aventure. Ainsi que lesdites parties tant jardin et amazement que terres labourables se comportent et extendent et que ci-dessus amplement déclarés, sans y rien réserver, retenir ni mettre hors.

Pour lequel douaire valoir et porter son plein et entier effet, ledit Hubert Pilliez de son … dessus, mit, werpit et rapporta en la main dudit Amand Hutin mayeur comme en la main des seigneurs comme dessus et présents lesdits échevins ci-après nommés bien et à loi, lesdites parties de jardin, amazement et terres labourables entièrement déclarés et s'en est dessaisi, dévêtu et déshérité, issit hors et y renonça, par verge et par bâton, une fois, seconde et tierce, perpétuellement et à toujours, pour en adhériter et mettre en bonne possession et saisine ladite Jacqueline Margerin douairière. Et si promit ledit comparant tant pour lui que pour ses successeurs à l'avenir ce présent douaire faire valoir et garantir envers et contre tous de tous troubles et empêchements quelconques jusqu'aux dires des juges et selon la coutume du lieu et de ce pays et comté de Cambrésis, aux charges des rentes et redevances anciennes et accoutumées que doivent ou peuvent devoir lesdits jardin et terres labourables annuellement et sans nul autre empêchement. Et puis ce fait, de toutes lesdites parties tant jardinage, amazement que terres labourables dessus déclarées fut et a été ladite Jacqueline Margerin douairière, par les mains dudit Amand Hutin mayeur comme par les mains des seigneurs et de justice et présents lesdits échevins ci-après nommés bien suffisamment et à loi, saisie, vêtue, adhéritée et mise en bonne possession et saisine, pour par elle sitôt et … ce présent mariage confirmé et accompli, en jouir à hoirs et sans hoirs, sa vie durant comme à vrai douairière appartient en observant les conditions, statuts et ordonnances par la coutume générale de ce pays et comté de Cambrésis. Et furent de toutes les choses dessus dites et de chacunes d'icelles successivement et par ordre fait tous conjurements et jugements et toutes solennités de justice ordinaire nécessaires à faire aux us, stil et selon ladite coutume. A ce faire et passer, furent présents spécialement requis et appelés à savoir le dessus nommé Amand Hutin mayeur et présents comme échevins Philippe Bricout, Thomas Lesage, Jérôme Hégo, Oger Henninot et Bartholomé Laman. Ce fut ainsi fait et passé audit Cattenières le deuxième jour du mois de novembre an 1669.

Suivent les signatures de Philippe Bricout, Bartholomé Laman, Jérôme Hégo, Oger Henninot, Thomas Lesage et Amand Hutin.

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.