Formulaire de recherche

Donation de Marie Michelle Cotteau à Jean Hutin : 19.11.1682 [E2465/13]

Lettre de ravestissement de onze mencaudées et deux pintes de terre labourable séant au terroir de Cattenières fait par Marie Michelle Cotteau au profit de Jean Hutin son mari. Reçu le dernier jour du mois de novembre an mil six cent huictante deux. Parti pour le ferme.

Sachent tous présent et à venir que par devant honorable homme et sage Philippe Bricout, mayeur suffisamment commis, constitué et établi de et en toutes les terres, juridiction et seigneurie de Cattenières en Cambrésis, des appendances et dépendances d'icelle, et en la présence des échevins d'icelle terre et seigneurie ci-après nommés, vint et comparut personnellement Marie Michelle Cotteau, demeurant à Maurois en Cambrésis, laquelle de son bon gré, pure, franche et libérale volonté, de sa certaine et vraie science, sans aucune force ni contrainte, induction ou séduction, dit, reconnut et libéralement confessa que pour intérêt et accomplir la promesse faite en contractant son mariage avec ledit Jean Hutin, entre autre article, a été dit et devisé, promis et accordé de ravestir ledit Jean Hutin son futur mari, de toutes onze mencaudées et deux pintes de terre labourable en plusieurs pièces séant au terroir dudit Cattenières. La première pièce contenant trois mencaudées tenant à six mencaudées des pères jésuites de la ville de Cambrai, à deux mencaudées de l'abbaye de Premy de ladite ville de Cambrai et au chemin menant dudit Cattenières audit Cambrai. Item deux mencaudées tenant à trois mencaudées des pauvres dudit Cattenières, à cinq boitellées de Pierre Forrière, et au jardin des hoirs de Jacques Gransard. Item trois mencaudées tenant à sept boitellées desdits pauvres, à huit mencaudées de Philippe Bricout, et au jardin des hoirs de Melchior Cardon. Item une mencaudée et deux pintes tenant à quinze mencaudées de Madame de Talma, à une mencaudée et deux pintes de Nicolas Félix et à trois boitellées dudit Pierre Forrière. Item deux mencaudées qui fait l'accomplissement desdites onze mencaudées et deux pintes tenant à quatre mencaudées de l'abbaye de Flines, à deux mencaudées et demie de Philippe Delaforge et à une mencaudée des veuve et hoirs de Thomas Lesage. Ainsi que toutes lesdites onze mencaudées et deux pintes de terre dessus déclarées se comportent et extendent sans aucune réservation.

Pour lesquels ravestissements conduire et demeurer valable, être tenu ferme et stable, et sortir son plein et entier effet, perpétuellement et à toujours, ladite comparante ravestissante de son bon gré comme dessus, mis, werpi et rapporta lesdites onze mencaudées et deux pintes de terre dessus déclarées en la main dudit mayeur comme en main de seigneur et de justice présents lesdits échevins bien suffisamment et à loi, et s'en est dévêtue, dessaisie, déshéritée, issit hors et y a renoncé une fois, seconde et tierce en manière accoutumée pour ledit Jean Hutin son futur mari en adhériter et mettre en bonne possession et saisine. Et si elle promit ladite comparante donnant ravestissant conduire et garantir paisiblement le don et ravestissement contre et envers tous de tous troubles et empêchements quelconques jusqu'aux dires des juges et suivant la coutume du lieu, pays et comté de Cambrésis, à la charge des servitudes et redevances anciennes que lesdites onze mencaudées et deux pintes de terre dessus déclarées doivent et peuvent devoir tant seulement et sans nul autre empêchement, si comme elle jura et affirma par son serment solennellement selon ladite coutume. Et puis de toutes lesdites onze mencaudées et deux pintes de terre dessus déclarées en fut et en a été ledit Jean Hutin, à sa prière et requête, par la main dudit mayeur comme par main de seigneur et de justice présents et par l'enseignement desdits échevins bien et à loi, vêtu, saisi, adhérité et mis en bonne possession et saisine pour par lui en jouir, user et posséder tout le cours de sa vie durant, aussi bien sans hoirs que avec hoirs. Et furent en toutes les choses dessus dites et chacunes d'icelle successivement et par ordre, faits tous conjurements et jugements, tous droits pour ce du payés et toutes solennités observées en manière accoutumée et sauf tous droits. A ce faire que dit-est, furent présents et spécialement requis, convoqués et appelés aux devoirs faire à savoir le dessus nommé mayeur Philippe Bricout et présents comme échevins Nicolas Félix, Etienne Moreau, Thomas Ségard et Philippe Delaforge. Ce fut ainsi fait, dit, reconnu et passé sur ladite seigneur dudit Cattenières le dix neuvième jour de novembre l'an de grâce Notre Seigneur an mil six cent huictante deux.

Suivent les signatures de Philippe Bricout, Nicolas Félix, Thomas Ségard, Etienne Moreau, Philippe Delaforge et J.Gérard (greffier).

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.