Formulaire de recherche

Contrat de mariage HELOIRE Robert Joseph - BOUBAY Marie Angélique : 31.12.1736 [2E26-376]

Aujourd'hui dernier de l'an mil sept cent trente six, par devant le notaire royal résident de Cambrai soussigné, furent présents Robert Joseph Héloire, fils à marier de feu Claude et d'encore vivante Marie Marthe Ramette demeurant à Haucourt, assisté de sa mère, de Jean Ramette son oncle maternel d'une part, Marie Angélique Boubay fille aussi à marier de feu Hubert et d'Antoinette Visse demeurant au même lieu, assistée de Jean Claude Boubay son frère d'autre part, et reconnurent lesdites parties que pour parvenir au mariage entre elles pourparler qui de bref au plaisir de Dieu se fera en face de notre mère la Sainte Eglise si elle y consente et accorde d'avoir convenu comme s'en suit.

Premièrement quant au portement du même futur époux sa dite mère a déclaré qu'après son décès et trépas il aura part égale en sa succession immobiliaire à l'encontre de ses autres enfants de quoi la future épouse se contente.

Au regard du portement de la même future épouse, elle a déclaré qu'il lui appartient du chef et succession de ses feux père et mère un jardin et héritage amazé de deux places contenant les deux tiers de cinq pintes ou environ audit Haucourt tenant au jardin de Joseph Delacroix, d'autre au tiers dudit Jean Claude Boubay son frère, à l'héritage de Jean François Boucher et à la rue menant à Esnes, de quoi elle est en actuelle possession et jouissance de quoi et de surplus de son portement son futur époux se contente.

Convenu entre les parties qu'à dissolution de ce mariage soit à enfant ou non, le survivant d'eux deux sera et demeurera seul et paisible propriétaire de tous les biens meubles, actions mobiliaires et pour tels réputés et outre ce viager des immeubles généralement quelconques échus et à écheoir que délaissera le prémourant en payant toutes dettes et funérailles du décédé. Et pour le bon amour et affection que la même future épouse porte à son futur mari elle lui donne, acceptant, pour ce de lui suffisamment autorisée et non contrainte pour faire et passer ce que s'en suit. Comme elle a déclaré le jardin et héritage amazé repris par abouts et tenants en son portement pour au cas de non enfant de ce mariage au cas qu'il la survive en jouir en toute propriété à compter dudit jour et en avant à toujours et au cas d'enfant, il en jouira pendant sa vie seulement. Si néanmoins en minorité ou sans dispositions valables le même futur époux en deviendra lors propriétaire. De quoi elle lui fait donation absolue et irrévocable pour le bon amour et affection qu'elle lui porte, promettant pour l'exécution de tout quoi d'en faire passer toutes œuvres de loi nécessaires devant ou après les épousailles.

Les susdits Jean Claude et Marie Angélique Boubay, frère et sœur, ladite future épouse de l'autorité susdite, pour le bon amour qu'ils se portent, promettent réciproquement se laisser passage pour aller et venir chacun sur leur part à ce même héritage à pied et à cheval sans pouvoir se le refuser pour telles causes que ce soit ou puisse être.

A l'accomplissement desquelles clauses et conditions les parties ont obligé leurs personnes et biens présents et à venir sur soixante sols tournois de peine & renonçant à choses contraires. Passé à Cambrai les jour et an susdits en présence de Beauduin Queulain et de Pierre Joseph Hubaut témoins à ce requis.

Suivent les marques de Robert Joseph Héloire, Marie Angélique Boubay, Marie Marthe Ramette, Jean Ramette, Jean Claude Boubay et les signatures de Queulain, Hubaut et Queulain.

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.