Formulaire de recherche

Contrat de mariage Halle Philippe et Godar Anne Thérèse : 12.02.1707 [2E26-228]

Comparurent personnellement Philippe Halle, valet de charrue, jeune homme à marier de feu Claude vivant fauboutier et d'encore vivante Marguerite Gaillard qui furent conjoints ses père et mère, icelui comparant de sa dite mère suffisamment autorisée pour faire et passer ce que s'en suit, si qu'il a affirmé, demeurant à Montigny d'une part, Anne Thérèse Godar fille aussi à marier de feux Jean vivant berger de son stil et de Marie Jeanne Lamouret qui furent conjoints ses père et mère, assistée et accompagnée d'André Denimal son beau-frère demeurant audit Montigny d'autre part, lesquels comparants de leur bon gré, sans contrainte, reconnurent que pour parvenir au mariage entre eux concerté qui de bref au plaisir de Dieu se passera et solennisera en face de notre mère la Sainte Eglise si elle y consente et accorde d'entre ledit Philippe Halle et ladite Anne Thérèse Godar, futurs mariants, ont fait les devises et conditions dudit mariage en la forme et manière que s'en suit.

Et premier, quant est des biens et portement de mariage dudit Philippe Halle, ladite Anne Thérèse Godard, future mariante, assistée que dessus, a déclaré s'en tenir pour contente et bien apaisée sans qu'il soit besoin d'en faire ici aucune déclaration.

Et à l'égard des biens et portement de mariage de ladite Anne Thérèse Godar, icelle a déclaré et mis en avant qu'elle porte au présent mariage et à elle appartenant des successions de ses dits père et mère sa part indivise des jardins, héritages et terres labourables ci-après déclarés, le tout à partager à l'encontre de ses frères et sœurs du premier et second mariage, et situés audit Montigny et terroir dudit lieu. Savoir un certain jardin et héritage non amazé tenant de lisière à l'héritage d'Isaïe Lenglet et d'autre lisière au ruyot Miquelle. Item une mencaudée de terre labourable tenante de lisière à une rasière de Charles Delacourt, et d'autre lisière à demie mencaudée de Philippe Godar. Item une autre mencaudée tenante de lisière à une autre demie mencaudée dudit Philippe Godar et d'autre lisière aux terres du chapitre de Notre Dame en Cambrai. Et finalement une demie mencaudée tenant de lisière à demie mencaudée de Jean Millot et d'autre lisière à une rasière ou environ occupée par maître Jean Henninot. Et quant au surplus des autres biens de ladite Anne Thérèse Godar, ledit Philippe Halle son futur époux a pareillement déclaré s'en tenir pour content et bien apaisé sans qu'il soit besoin d'en faire ici plus particulière déclaration.

Ayant été expressément conditionné et accordé entre les parties qu'arrivant le décès de ladite Anne Thérèse Godar par avant son dit futur époux aussi bien avec hoirs que sans hoirs, en ce cas icelui aura droit de jouir de toute telle part et droit qu'il écherra à ladite future mariante dans lesdits jardins, héritages et terres labourables ci-devant déclarées, par le partage à faire à l'encontre de sesdits frères et sœurs, usufructuairement sa vie durant tant seulement. Et pour plus grande assurance dudit droit de jouissance, ladite future mariante promet et s'oblige d'en faire et passer tous devoirs de loi requis et pertinents par avant ses épousailles ou après si le cas le requiert.

Si a été au surplus conditionné et accordé entre lesdites parties que le dernier vivant desdits deux futurs conjoints aussi bien avec hoirs que sans hoirs demeurera en tous biens meubles, noms, raisons et actions mobiliaires réputés pour tels que délaissera le prémourant, à charge de par le survivant payer les dettes, obsèques, services et funérailles du prédécédé.

Tout lequel contrat de mariage et choses dites lesdites parties ont respectivement promis tenir, entretenir, payer, fournir et entièrement accomplir de point en point et en la manière dite le tout par leur foi et serment sous l'obligation de leurs personnes et biens présents et futurs et sur soixante sols tournois de peine à donner à tel juge qu'il appartiendra renonçant à toutes choses contraires. Ce fut ainsi fait et passé à Prémont par devant le notaire royal y résident soussigné avec lesdits comparants en présence de Charles Leduc maître du lion d'or et de Jérôme Mairesse mulquinier demeurant audit Prémont requis pour témoins à ce appelés le douzième jour de février mil sept cent et sept.

Suivent les marques de Philippe Halle, Anne Thérèse Godar, les signatures d'André Denimal, Charles Leduc, Jérôme Mairesse et Leduc (notaire).

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.