Formulaire de recherche

Contrat de mariage Antoine TILMAN et Marie Anne CHIMOT : 21.02.1699 [2E26-148]

Du vingt et un de février mil six cent quatre vingt dix neuf, comparurent personnellement Antoine Tilman, jeune homme libre et à marier, fils de défunts Martin et Antoinette Lacherez, vivants conjoints, natif du village de Cantaing demeurant présentement au faubourg de la porte de St Sépulchre de cette ville de Cambrai, accompagné de Marie Tilman sa tante demeurant à Cattenières et Etienne Boulanger, censier demeurant au même faubourg son bon maître d'une part, Marie Anne Chimot, aussi fille à marier de feux Quentin et Catherine Seuron, aussi vivant conjoints ses père et mère, demeurant audit faubourg, accompagnée de Nicolas Chimot son frère, d'Antoine Chimot aussi son frère et de François Mollet son beau-frère d'autre part. Et reconnurent volontairement que pour parvenir au mariage entre eux pourparlé et qu'au plaisir de Dieu se passera et solennisera en face de notre mère la Sainte Eglise si elle y assente d'avoir convenu et accordé en la forme et sous les conditions suivantes :

Premièrement, quant est des biens et portement de mariage dudit Antoine Tilman, icelui a déclaré d'avoir à lui appartenant de la succession de ses dits père et mère une demie mencaudée de terre en jardinage ou environ située audit Cantaing, occupée par Daniel Tilman, même qu'il est bien et honnêtement accommodé d'habits et de linges. Duquel portement ladite Marie Anne Chimot s'est contentée et apaisée sans en faire autre déclaration.

Et venant au portement de ladite future mariante, icelle a déclaré jointement ses dits frères d'avoir et tenir à titre de cense de l'abbaye de St Sépulchre une rasière de terre en jardinage amazée de maison à prendre en trois mencaudées à l'encontre dudit Mollet son beau-frère, située audit faubourg tenante au chemin menant à Marcoing et à la briquetterie dudit Saint Sépulchre. Dont et duquel portement ledit Tilman son prétendu époux s'est pareillement contenté et apaisé sans autrement le spécifier.

Ayant été convenu et stipulé entre les parties qu'à dissolution de ce mariage, le survivant, à hoirs ou sans hoirs de cette conjonction, sera et demeurera seul et paisible propriétaire de tous les biens meubles, noms et actions mobiliaires du prémourant à charge de payer les dettes, obsèques et funérailles d'icelui. Si a été convenu que si ladite Chimot vient à survivre son dit futur mari sans enfant vivant de lui, icelle en ce cas aura l'usufruit et jouira sa vie durant seulement dudit jardin et héritage d'une demie mencaudée ou environ pour après le décès d'icelle retourner côte et ligne de lui. Ayant estimé les deux ports de mariage ci-dessus à la somme de deux cent florins ou environ.

Tout lequel contrat de mariage, clauses et conditions portées, lesdites parties ont promis et promettent tenir et entretenir par leur foi et serment sous l'obligation de leurs biens et sur soixante sols tournois de peine à donner & renonçant à toute choses contraires. Ainsi fait et passé audit Cambrai par devant le notaire royal y résident soussigné les jour, mois et an que dessus en présence des dénommés au préambule et d'Adrien Antointe Rondeau demeurant audit faubourg témoins à ce requis et évoqué.

Suivent les signatures et marques d'Antoine Tilman, Marie Anne Chimo, Marie Tilman, Nicolas Chimo, Antoine Chimot, François Mollet et De Comblin (notaire).

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.