Formulaire de recherche

Bail contracté par Servais BRICOUT et Marguerite SOYEZ : 16.12.1728 [2E26-363]

Du seize de décembre mil sept cent vingt huit par devant le notaire résident à Cambrai soussigné fut présente Damoiselle Alexandrine Joseph de Brias, tant en son nom que ce faisant et portant fort de Damoiselle Ferdinande Joseph de Brias sa sœur, et reconnut d'avoir vendue et accordé à titre de bail et cense à Servais Bricout et Marguerite Soyez, sa femme de lui autorisée, censier à Cattenières, présents et acceptant, et promettant tenir audit titre le nombre de quarante huit mencaudées de terre labourables ou envion situées en plusieurs pièces au terroir dudit lieu.

Si comme dix mencaudées tenant à dix mencaudées de l'abbaye de St Sépulchre, à huit mencaudées de Monsieur de Francqueville, et à douze mencaudées desdites Damoiselles. Item quinze mencaudées tenant à quatre mencaudées de l'abbaye de St Sépulchre, à quatre mencaudées de l'abbaye de Flines, à cinq mencaudées du chapitre Notre Dame, et à trente deux mencaudées de Saint Géry. Item, onze mencaudées tenant de trois sens au marché de Saint Sépulchre. Finalement douze mencaudées tenant à sept mencaudées des preneurs, d'autre aux dix mencaudées ci-devant à et neuf mencaudées du Chapitre de Notre Dame et de debout au chemin qui mène de Cambrai au Cateau Cambrésis.

Ainsi que les terres se comportent sans réservation et sans autrement les livrer à corde et à mesure pour par les mêmes preneurs ou ayant cause en jouir et profiter le terme et l'espace de neuf ans consécutifs et suivants l'un l'autre, parmi et moyennnant qu'ils ont solidairement promis d'en rendre et payer auxdites Damoiselles par chacun an tant à … qu'à charge le nombre de soixante mencauds de blé bon sec et léal grain, bien appointé de flayel et de vend tel qu'à bonne cense appartient et qu'à quatre sols près du meilleur du marché des villes de Cambrai ou Valenciennes, rendu et livré audit Cambrai ou Valenciennes au choix d'icelles Damoiselles, dont le premier rendage pour la première année est échu au jour de Saint André dernier et le deuxième sera et écherra à pareil jour de Saint André prochain pour ainsi continuer de payer d'an en an le présent bail durant, à charge outre ce de par les mêmes preneurs de bien et dûment labourer, cultiver, fumer et amender lesdites terres sans les déroyer, refroisser ni laisser en riet, les acquitter et décharger de toutes redevances anciennes et foncières, tailles, gabelles et autres impositions mises et à mettre … diminution dudit rendage et ne pourront mettre les mêmes terres en autres mains ne soit du gré et consentement desdites Damoiselles bailleresses à peine de privation de ce bail, pour vin duquel ils ont payé comptant quarante écus dont ces présentes serviront de quittance.

Tout quoi, les parties ont promis tenir, faire jouir, payer et accomplir sous l'obligation de leurs personnes et biens présents et à venir sur soixante sols tournois de peine & renonçant à choses contraires. Passé audit Cambrai les jour et an susdits en présence de Bauduin Queulain et d'Etienne François Boucher témoins à ce requis.

Suivent les marques et signatures de Servais Bricout, Marguerite Soyez, De Bryas, Queulain, Boucher et Queulain (notaire).


 

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.