Formulaire de recherche

Contrat de mariage Philippe GRAS et Marie Françoise GRANSARD : 01.10.1733 [2E26-41]

Par devant les notaires royaux résidents à Cambrai soussignés, furent présents Philippe Gras fils de feu Antoine et d'encore vivante Marie Anne Chartier absente au passement des présentes à cause de son grand age demeurant à Estourmel accompagné d'Arnould Chartier son cousin demeurant au meme lieu d'une part. Marie Françoise Grandsart fille à marier de Philippe et de feue Elisabeth Vaillant dudit son père accompagnée et de Jean Grandsart son frère demeurant à Chantemerle paroisse de Cattenières d'autre part ; lesquelles parties pour accomplir le mariage entre eux projeté et qui se doit solemniser en face de notre mère Ste Eglise sont convenus des clauses et conditions suivantes entre lesdits Philippe Gras et Marie Françoise Gransart. Premièrement le futur époux déclare qu'après le décès de ladite Marie Anne Chartier sa mère il lui appartiendra en propriété un fief patrimonial du coté et ligne de sa dite mère contenant deux pintes de terre amazées situées audit Estourmel tenant au grand chemin de Cambrai au Cateau Cambrésis et à la place dudit Estourmel et au jardin d'Amand Cavro. 
 
Quant aux biens de la future épouse ledit Philippe Grandsart son père promet de laisser suivre en commun aux futurs mariants la jouissance de trois boitellées de terres jardinage amazées où il fait sa demeure audit Chantemerle qu'il tient à titre de bail emphytéotique pour ce qui reste en la pièce appartenantes aux religieux de l'hopital de St Jean en cette ville tenantes au chemin de Valenciennes au Cattelet et au jardin de Jean François Goffard pour après le décès dudit Philippe Grandsart jouir par les futurs mariants audit titre de bail emphytéotique aux charges stipulées par ledit bail, à condition néanmoins que les futurs époux et épouse seront tenus et obligés comme ils s'y obligent par ces présentes de nourrir loger et entretenir ledit Grandsart suivant son état tant qu'il trouvera bon de vivre en commun et en cas de séparation les trois boitellées de terres seront et demeureront à la disposition dudit Grandsart qui donne au surplus à sa dite fille tous les effets mobiliaires à lui appartenant sans aucune exception au cas susdit de non séparation. Desquels portements de bans les futurs mariants ont déclaré rester contents et apaisés. 
 
A été convenu que le survivant des futurs conjoints soit qu'ils aient enfants ou non de leur future conjonction demeurera seul propriétaire de tous les meubles effets et actions de la communauté, à charge toutefois des dettes obsèques et funérailles du décédé et seront viagers respectivement de leurs biens de fond immeubles de cette nature, coté et ligne qu'ils procèdent tant échus qu'à échoir sans soit besoin d'en faire autres devoirs, auquel effet les contractants ont dérogé à toutes lois et coutumes à ce contraire. Toutes lesquelles clauses et conditions, les parties contractantes promettent tenir entretenir et accomplir de point en point sous l'obligation de leurs personnes et biens présents et à venir sur soixante sols tournois de peine à renonçant à choses contraires. Ainsi fait et passé audit Cambrai le premier octobre mil sept cent trente trois 
 
Suivent les marques de 
Philippe GRAS 
Marie Françoise GRANDSART 
Philippe GRANSART 
Arnould CHARTIER 
Jean GRANDSART 
 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.