Formulaire de recherche

Juridiction : 7G-869

Donation de François BRICOUT à Jeanne LEFEBVRE le 22.02.1685

 

Par devant François Leduc mayeur de la ville, juridiction de Cattenières et en la présence des échevins dudit lieu savoir Jean Hutin, Etienne Moreau, Pierre Forriere.

Comparut en sa personne François Bricout veuf et dépareillé de mariage de feue Jeanne Margerin vivante demeurant à Cattenières, lequel comparant de son bon gré sans contrainte dit, reconnut et confessa qu'il veut acquiescer et acquiesce à sa promesse qu'il a fait savoir est qu'il a promis et s'est obligé par son contrat de mariage en date du 22 jour de février 1685 de faire certain investissement en une certaine demie mencaudée de terre labourable prise en une rasière en deux pièces sises au terroir et seigneurie dudit Cattenières à la personne de Jeanne Lefebvre jeune fille à marier demeurant à Cagnoncles sa future épouse, laquelle rasière se prend savoir demie mencaudée dans sept boitellées prises par indivis à l'encontre de Philippe Deforges et consorts tenant ladite pièce à trois mencaudées de Philippe Bricout, à six mencaudées des vénérables pères jésuites de Cambrai, à deux mencaudées demie du vénérable chapitre de Notre Dame audit Cambrai. Une mencaudée prise en deux mencaudées et demie d'Hubert Servais Pilliez et consorts tenant au chemin dudit Cattenières audit Cambrai, à huit mencaudées de monsieur Liera et à deux mencaudées d'Olivier Leducq, ainsi à lui tombé et échu par la mort et trépas de défunte Martine Descau sa grand mère qui … absolue … que ladite demie mencaudée de terre prise en deux pièces ci devant spécifiée et … que dessus se comportent et extendent sans aucune réservation. Pour à quoi faire valoir et sortir effet à toujours ledit Bricout de son bon gré et autorité dessus déclarés a mis, werpi et rapporté en les mains dudit mayeur comme es mains de seigneur et de justice présents lesdits échevins en nombre de loi tout ladite demie mencaudée de terre dessus amplement déclarée et s'en dessaisit, dévêtit et déshérita, issit hors et y renonça une fois, seconde et tierce in forma pour ladite Jeanne Lefebvre, ladite future épouse en adhériter et consentir à l'adhéritance qu'il en fut et fait donné à ladite Jeanne sa dite future épouse qui à lui en fut saisie, vêtue, adhéritée et mise en bonne possession et saisine par la main dudit mayeur comme par main de seigneur et de justice présents lesdits échevins dessus nommés pour par elle de ce jour en avant en jouit comme des vraies terres à toujours tout le cours de sa vie durant, à hoirs et sans hoirs, à la charge des rentes anciennes tant seulement si comme icelui jura et affirma par son serment. Ce fut ainsi fait et passé audit Cattenières le 23 de février 1685.

Suivent les signatures de François Leducq, Jean Hutin, Pierre Forriere, Etienne Moreau, Buirette.

 

 

Extrait du livre de compte de Philippe CARDON en 1710

 

Extrait du livre de crédit de Philippe Cardon, brasseur et cabaretier à Cattenières comme s'en suit sur la fin est échu ce qui suit.

Avoir fait 2 brassins de bière à la couture dans nos brasseries à 4 florins et demie porte 9 florins et 4 florins voiture pour avoir emmener sa bière à sa maison, avoir aussi acru un mencaux bière à la couture 4 florins et demi qu'on lui a livré l'année 1710. Il a aussi resté 30 patars d'une carez de paille qu'il est venu chercher à nos maisons à cause qu'il n'en n'avait pour 3 florins et demie qu'il n'a baillé que quatre. Il a eu aussi huit jarbe de soille sans battre qu'il a eu un mencaux le soille et le gluit pour 6 florins même année 1710. Avoir aussi accru à la couture 4 pots de bière au prix de 5 patars demie à plusieurs fois porte … 2 patars. Depuis avoir été faire 3 brassins de bière à la couture dans la brasserie à 3 florins brassin porte 9 florins avoir aussi donné deux mencauds de blé à quarante huit patars porte 4 florins 16 patars reçu 20 patars sur le brassin.

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.