Formulaire de recherche

Contrat de mariage CAURO Marie Agnès - LEDUC Pierre : 09.11.1730 [2E26-366/444]

Du neuf de novembre mil sept cent trente par devant les notaires royaux résidents à Cambrai soussignés furent présents Pierre Leducq fils à marier de feu Philippe et d’Antoinette Plez demeurant à Estourmel d’une part, Marie Agnès Cauro fille aussi à marier de Joseph et de Maxellence Hutain demeurant au même lieu accompagné de Martin Cauro son frère d’autre part et reconnurent lesdites parties que pour parvenir au mariage entre elles pour parler d’avoir convenu de ce qui suit.

Premièrement pour le port de mariage du futur époux il a déclaré que lui compte et appartient cinq boitellées de terres ou environ jardinage amazé faisant deux fiefs, l’un contenant trois boitellées et l’autre demie mencaudée au chemin de Cagnoncles à Cattenières et à la place dudit Estourmel. Item deux mencaudées de terres labourables situées en une pièce au terroir de Chantemerle, tenante au chemin dudit Estourmel à Cattenières, à dix huit mencaudées de l’abbaye de Saint Sépulchre. Item trois mencaudées de terres aussi labourables ou environ audit terroir de Chantemerle tenantes au chemin menant dudit lieu à Wambaix, aux terres du seigneur et à quatre mencaudées de terres occupées par Etienne Hutain. Item une rasière de terres labourables au terroir du Rocquet tenante au chemin de Cauroir à Wambaix, à dix huit mencaudées de l’abbaye de Fremis, à neuf boitellées occupées par Noël Théry, de toutes lesquelles terres tant de jardinage que labourables il est en actuel jouissance en suite des titres d’acquisition qu’il en a faites et dont la future épouse assistée que dessus se tient contente et apaisée.

Au regard du portement d’icelle, elle a déclaré jointement son dit frère qu’il lui appartient de la succession de feue Marie Joseph Cauro sa sœur décédée en minorité, une boitelée de terres à prendre indivisement en une mencaudée de terres jardinage non amazée audit Chantemerle à l’encontre de ses frères et sœurs, tenantes ladite mencaudée au chemin menant d’Estourmel à Cattenières, à la ruelle de Chantemerle à Estourmel de quoi son futur mari a déclaré en être content et apaisé. Convenus entre les parties qu’à la dissolution de ce mariage soit à enfant vivant apparant à naître ou non, le survivant sera héritier mobiliaire du décédé en payant toutes dettes obsèques et funérailles. Arrivant la mort du futur époux par avant sa future épouse sans enfant de ce mariage, icelle jouira en toute propriété des terres tant fiefs que mainfermes jardinage amazé et terres labourables amplement des terres au port de mariage d’icelui, et en cas d’enfant elle en aura seulement l’usufruit et les enfant en auront la propriété. De tout quoi et en fait donation absolute et …à sa future épouse acceptante pour le bon amour et affection qu’il lui porte aux clauses et conditions avant marquées avec promesse d’en faire les devoirs de loi nécessaires devant ou après les épousailles. Et si la future épouse prédécède son futur mari, il jouira en toute propriété de la boitelées de terres jardinage non amazée spécifiée au portement d’icelle, sans enfant de leur future conjonction, et cas d’enfant usufructuairement de laquelle elle lui fait pareillement donation acceptant avec promesse d’en faire les œuvres de loi devant ou après leur mariage.

A l’accomplissement desquelles clauses et conditions les parties comparantes ont obligé leurs personnes et biens présents et à venir sur soixante dols tournois de peine & renonçant à choses contraires, notamment ladite future épouse au droit de senatus consulté Velleyan à elle expliqué.  Passé à Cambrai les jour, mois, an …que dessus

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.