Formulaire de recherche

Contrat de mariage LAGOUGE Nicolas - LEDUC Marie Anne : 11.10.1730 [2E26-366/444]

Du onze d’octobre mil sept cent trente par devant le notaire royal résident à Cambrai soussigné furent présents Nicolas Lagouge fils à marier de feux Simon et d’Elisabeth François accompagné de Roch Lagouge son frère, de Jean Baptiste Lagouge son oncle paternel et de Pierre et Nicolas François ses oncles maternels d’une part, Marie Anne Joseph Leduc fille aussi à marier de Jean maître arpenteur et de feue Marguerite Joseph Lasselain demeurant tous à Estourmel, assistée de son père, du susdit Pierre François son oncle allié d’autre part, et reconnurent lesdites parties que pour parvenir au mariage entre elle pourparler d’avoir convenu de ce que s’en suit.

Premièrement pour le port de mariage du futur époux il a déclaré avec ses assistants que conformément au partage fait avec ses frères et sœurs passé par devant les mayeur et échevins d’Estourmel le vingt cinq de janvier mil sept cent vingt cinq, il lui compte et appartient premièrement une demie mendée de terres labourables situées au terroir d’Estourmel tenante à vingt mendées du seigneur de Chantemerle et au chemin de Wambaix à Carnières, secondement autre demie mendée prise en une mendée à l’encontre dudit Roch Lagouge son frère au terroir de Chantemerle et du côté tenant au chemin de Wambaix à Carnières à cinq mendées de la chapelle Ste Anne érigée en l’église métropolitaine de Cambrai, de tout quoi il est en actuelle jouissance. Au surplus qu’il lui appartient un cinquième des meubles et effets mobiliaires délaissés par ses feux père et mère qui est son portement dont la future épouse se contente.

Et au regard du portement d’icelle, icelui son père lui a assigné pour son partage dans les immeubles de ses père et mère tant patrimoniaux que d’acquet un jardin et héritage amazé de maison, grange, étable et autres édifices contenant une boitelée de terres ou ouviron audit Estourmel, tenante au chemin de Cambrai au Cateau, au jardin d’Etienne Hustin et à celui de Nicolas François pour en jouir par elle du jour de la consommation de ce mariage à toujours parmi quoi elle se tient pour bien partagée et n’aura aucune part dans la maison, jardin et héritage où son père fait à présent sa demeure contenant trois boitellées de terres ou environ qui sera par conséquent partagé également entre Jean Joseph, Jeanne marguerite et Marie Catherine Leduc ses frères et sœurs. Finalement promet lui fournir pour le jour des épousailles une vache et une part égale avec ses dits frères et sœurs dans le restant des immeubles de ses père et mère, même de leur succession mobiliaire, ainsi et de la manière que son dit père voudra partager pour lesdits meubles, il lui fournira quatre pièces d’étain tant plat qu’assiettes, duquel portement ledit futur époux se tient pour content et apaisé.

Convenus entre les parties qu’à la dissolution de ce mariage par le décès de l’un des futurs conjoints soit à enfant ou non, le survivant sera héritier mobiliaire et jouira pendant sa vie des immeubles du décédé en payant toutes dettes et funérailles.

A quoi faire et accomplir les parties comparantes ont obligé leurs personnes et biens présents et à venir sur soixante sols tournoi de peine & renonçant à choses contraires. Ainsi fait et passé audit Cambrai les jour, mois et an par devant que dessus en présence de Robert Joseph Michaux praticien audit Cambrai et Antoine Roland demeurant audit Estourmel, témoins à ce requis et appelés.

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.