Formulaire de recherche

Contrat de mariage BOIDIN Marie Catherine - ROLAND Antoine : 01.02.1727 [2E26-439]

Du premier février mil sept cent vingt sept par devant le notaire royal résident à Cambrai soussigné furent présents Antoine Roland fils à marier de feu Léonard et d'encore vivante Sainte Maison demeurant à Estourmel accompagné de sa dite mère, de Pierre Maison son oncle d'une part, Marie Catherine Boidin fille aussi à marier de Nicolas et de Catherine Jacquin demeurant au même lieu, accompagnée de son dit père, de Daniel Boidin son frère d'autre part et reconnurent lesdites parties que pour parvenir au mariage qui au plaisir de Dieu se fera en face de notre mère la Sainte Eglise si elle y consente et avant qu'il y ait aucun engagement entre elles d'avoir convenu comme s'en suit.

Premièrement, quant est des biens et portement en ce mariage dudit futur mariant icelle sa mère lui donne acceptant pour en jouir sitôt ce mariage consommé la troisième part d'un jardin et héritage non amazé situé au village de Beauvois dont le partage s'en fera ci-après, contenant dix pintes de terres ou environ tenant à l'héritage de Jean Bastien, à celui de Marie Magdeleine Desourmay et par devant à la place. Item promet lui fournir sitôt ce mariage consommé douze … de fil fin pour tramer … de mulquinier et cinq mencauds de blé en nature. Finalement déclare qu'après son décès et trépas, il partagera également dans la succession avec ses frères et soeurs qui est le portement dudit futur mariant duquel la futures épouse se contente.

Et au regard du portement de mariage de la même future épouse, icelui son père lui donne aussi acceptante une maison, jardin et héritage situé audit Estourmel contenant une boittelée de terres ou environ tenant d'une part au jardin de Pierre Leducq, à la place de tout autre sens pour par elle en jouir du jour de son mariage et en avant à toujours au moyen de quoi elle ne pourra rien prétendre au jardin et héritage où ses père et mère font leur demeure contenant une demie mendée de terres ou environ qui appartiendra audit Daniel et Antoinette Boidin sa soeur aussi pour chacun une boittelée.

Finalement déclare que sa dite fille aura part égale comme les autres enfants dans les terres mainfermes situées sur la campagne au même terroir qu'il délaissera et sa femme aussi bien que celles situées au terroir de Chantemerle promettant aussi lui fournir sitôt ce mariage consommé une cuvette, un seau au moyen des portements des futurs mariants ils ne pourront rien prétendre à la succession mobiliaire de leur père et mère laquelle appartiendra à leur frère et soeur déclarant d'y renoncer dès à présent et comme pour lors.

Convenu entre les parties qu'à dissolution de ce mariage soit à enfant ou non, le survivant sera héritier mobiliaire du décédé et outre le viager des immeubles généralement quelconque échu et à écheoir du pré-mourant nonobstant tous us et coutume à ce contraire auxquelles les parties ont dérogé en payant toutes dettes et funérailles du décédé.

A quoi faire et accomplir, les parties comparantes ont obligé leurs personnes et biens présents et à venir sur soixante sols tournois de peine & renonçant à choses contraires. Passé audit Cambrai les jour et an susdits en présence des amis non intéressés et de Bauduin Queulain témoin à ce requis. Signé Antoine Rolan, marque de Marie Catherine Boidin, marque de la dite Sainte Mazon, Pierre Mason, marque dudit Nicolas Boidin, Daniel Boidin, B.Queulain et A.Queulain, notaire.

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.