Formulaire de recherche

Contrat de mariage LEDUC Grégoire - RANSON Marie Barbe : 16.11.1722 [2E26-435]

Du seize de novembre mil sept cent vingt deux par devant les notaires royaux d'Artois et du Cambrésis soussignés furent présents Grégoire Leducq fils à marier de feu Philippe et d'encore vivante Anne Gabet demeurant au village d'Estourmel, accompagné de sa dite mère, de Philippe Depreux son beau-père, de Philippe et Hilaire Depreux ses amis, de Me Philippe Leducq présentement chapellain de Saint Géry son cousin germain, et d'Anne Leducq sa tante paternelle d'une part, Marie Barbe Ranson, fille aussi à marier de feu Charles et d'encore vivante Marie Marguerite Cuvillier demeurant au village de Vis en Artois, accompagnée de sa dite mère, de Philippe Leducq son beau-père, de Jean Leducq et Philippe Dron ses amis et de Nicolas Delambre aussi son ami d'autre part, et reconnurent lesdites parties que pour parvenir au mariage entre elles pour parler qui de bref au plaisir de Dieu se fera en face de Notre Mère la Sainte Eglise si elle y consente et accorde, et avant qu'il y ait aucun engagement entre lesdits Grégoire Leducq et Marie Barbe Ranson futurs conjoints d'avoir convenu comme s'en suit.

Premièrement quant est des biens et portement en ce mariage dudit futur mariant iceux ses beau-père et propre mère ladite femme de son mari autorisée promettent lui fournir et compter tant pour sa formoture qu'ils lui ont assigné contractant leur mariage que pour le récompenser de ses bon services qu'il leur a rendu jusqu'à présent, la somme de six cent florins monnaie de Flandres sitôt ce mariage consommé qui est son portement duquel sa future épouse a dit être contente et apaisée.

Et au regard du portement de la même future épouse iceux ses beau-père et propre mère ladite femme de son mari autorisée … déclaré lui rétrocèdent le droit de bail de vingt quatre mencaudées ou environ de terres labourables à la solle appartenant à la veuve du sieur Grard demeurant à Arras et des héritiers Nicolas Delevacque vivant censier à Sauchicourt pour en jouir sitôt ce mariage consommé à la réserve des dépouilles y avoir fait pour cette année seulement. Item lui donne quatre chevaux et un poulain si comme les deux chevaux qui vont de … et deux juments se réservant le cheval ongre et les autres poulains qu'ils ont en leur possession. Lui donne encore deux vaches, une génisse, chariot, herche, arnats et autres ustensiles de labours pour en jouir aussitôt ce mariage consommé. Item lui donnent tels part et droit qu'il ont expressément avoir dans le jardin et héritage où ils font leur demeure audit Vis en Artois qu'il est de libre disposition pour en jouir après leur deux décès et trépas sur lequel jardin et héritage les conjoints feront deux places de quinze à seize pieds chacune dans une desquelles il y aura une cheminée, laquelle maison sera faite et parfaite la clef à la porte pour le mois d'août prochain de l'an qu'on dira mil sept cent vingt quatre. Item les conjoints promettent de nourrir et alimenter les futurs conjoints jusqu'au dit août mil sept cent vingt quatre, de leur donner place dans leur maison pour y faire leur demeure avec place suffisante dans les écuries pour y mettre leurs bestiaux lesquels ils nourriront aussi sitôt ce mariage consommé et comme ils ont fait jusqu'à présent jusqu'au dit août mil sept vingt quatre. Item promettent encore de fournir les semences nécessaires pour la chemison [saison] prochaine en considération de tout quoi les futurs mariants promettent de payer aux dits Philippe Leducq et Marie Marguerite Cuvillier la somme de deux mille florins savoir six cent florins sitôt ce mariage consommé, autre somme de six cent florins deux mois après et les huit cent florins restant six ans après le deuxième paiement. Se réservant les conjoints pour en jouir pendant leur vie seulement quatre mencaudées de terres à la solle à prendre en icelui marché, savoir quatre mencaudées tenante à douze mencaudées de messieurs de la … Item treize boitellées tenant à deux mencaudées appartenantes au seigneur d'Haucourt. Item cinq mencaudées moins une boitellée à prendre en sept mencaudées

du côté et tenantes au chemin de Vis à Cagnicourt, lesquelles terres les futurs conjoints seront tenus de les labourer et … de toutes royes en fournissant par lesdits conjoints les semences nécessaires ce faisant les futurs mariants profiteront de tous leurs …et … de tous biens. Et comme icelui Philippe Leducq avait part dans la maison jardin et héritage ci-devant déclaré a été convenu qu'ils réservera de la somme de deux mille florins ci-devant déclarée celle de huit cent laquelle somme tiendra même nature que sa part cédée, le restant sera convenu entre lui et sa femme pour la moitié appartenir à la future mariante et son frère également en … aux héritiers dudit Leducq. Finalement promettent d'emménager la future mariante à leur volonté et discrétion qui est portement duquel sont futur mari s'en contente. Déclarant les conjoints qu'ils ont acquis la moitié de la maison où ils demeurent et dans icelle moitié la future épouse en aura trois parts à prendre en quatre à l'encontre de son frère, savoir deux de son dit beau-père et une de sa mère. Convenu entre les parties qu'à dissolution de ce mariage soit à enfant ou non, le survivant des futurs conjoints sera et demeurera seul et paisible propriétaire de tous les biens meubles, actions mobiliaires et pour tels réputés et en outre viager des immeubles généralement quelconques échus ou à échoir du prémourant en payant toutes dettes et funérailles du décédé.

Ayant la future mariante pour le bon amour et affection qu'elle porte à son futur époux, lui fait donation de la part à elle donné en son portement ci-dessus qui échoit à son dit beau-père pour en jouir par le futur mariant comme de son bien propre.

A quoi faire et accomplir les parties comparantes ont obligé leurs personnes et biens terres et héritages présents et à venir accordent sur iceux toutes … de droit … échue à la maison rouge d'Arras, acceptant à juger messieurs du conseil provincial … sur aussi soixante sols tournois de peine & renonçant à choses contraires notamment lesdites femmes au droit du senatus à elle expliqué. Passé à Cambrau les jour et ans susdit.

Signé Grégoire Leducq, Marie

Barbe Raison, Philippe Depreux, marque de ladite Anne Gabé, Philippe Leducq, marque de ladite Marie Marguerite Cuvillier, Philippe Depreux, Hilaire Depreux, Philippe Leducq chapelain de St Géry, marque de ladite Anne Leducq, Jean Leducq, Philippe Dron, Nicolas Delambre, et comme notaire A.Queulain avec paraphe.

Contrôlé le quinze décembre mil sept vingt deux au premier registre folio quinze. Reçu vingt cinq livres seize sols. Insinué le trente dudit mois au premier registre folio cinq. Reçu treize livres quatorze sols

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.