Formulaire de recherche

Contrat de mariage SEGARD Philippe - MACHU Marie Antoinette : 14.05.1714 [2E26-429]

Du quatorze de mai mil sept cent quatorze par devant les notaires royaux résidents à Cambrai soussignés furent présents Philippe Ségard fils à marier de Hierosme et de feue Marie Jeanne Delwarde demeurant à Estourmel accompagné de son père, de Pierre Ségard son frère, de Jacques Taisne son oncle allié d'une part, Marie Antoinette Macheux fille aussi à marier de Jacques et de feue Catherine Lanseau demeurante à Quiévy assistée de son père, de Marie Louise Preux sa belle-mère, de Jean Oblin son oncle allié d'autre part, et reconnurent lesdites parties que pour parvenir au mariage entre elles pourparler qui de bref au plaisir de Dieu se fera en face de notre mère la Ste église si elle y consente et accorde et avant qu'il y ait aucun engagement entre lesdits Philippe Ségard et Marie Antoinette Macheux d'avoir convenu comme s'en suit.

Premièrement quant est des biens et portements en ce mariage dudit futur mariant icelui son père lui donne et cède en avancement de succession trois mencaudées de terres labourables en plusieurs pièces au terroir dudit Estourmel, savoir une mencaudée fief tenante à quatre mencaudées occupées par Jean Philippe Hutin, à trois mencaudées occupées par Noël Théry et aux terres occupées par Joseph Hustain. Item une mencaudée mainferme tenante à une mencaudée occupée par Pierre Dainville et à dix-huit mencaudées de Premy et une mencaudée prise en une razière tenante à demi-mencaudée d'Augustin Leducq et aux dites terres de Premy. Et finalement lui donne acceptant la juste moitié d'un jardin et héritage contenant une mencaudée de terres environ avec la maison et autres édifices qui sont érigés sur ladite moitié à prendre du côté et tenant à la ruelle allant dudit Estourmel à Igniel et comme dans lesdits bâtiments icelui Pierre Ségard son frère y doit avoir un quart après le décès de son père, il y renonce en faveur du mariage au profit du futur mariant son frère acceptant auquel effet il en fera les oeuvres de loi nécessaires lorsqu'il en sera requis promettant ledit Hiérosme Ségard père de faire valoir ses autres enfants leur part qu'ils pourraient avoir dans lesdits bâtiments cédés pour qu'il n'y ait point de difficultés avec ses enfants---partagée également pour desquelles terres jouir par le même futur mariant de ce jour à toujours promet même ledit Ségard père payer et fournir audit futur mariant son fils acceptant la somme de cinq cent florins monnaie de Flandre avec deux estilles de mulquinier couvertes tant en laine qu'en traisnes, sitôt ce mariage consommé, et encore en faveur de ce mariage ledit Jacques Taisne son oncle allié se faisant et portant fort de Marie Ségard sa femme et par laquelle il promet au besoin faire ratifier ces points de quoi faire il l'autorise dès maintenant et comme pour lors donne audit futur mariant la jouissance pendant la vie durant de ladite Ségard de dix pintes de terres labourables à prendre en une mencaudée à l'encontre de Nicolas Bodin tenant à une mencaudée occupée par Pierre Maison et à ,,, mencaudées du marché d'Igniel, laquelle jouissance appartient à ladite Ségard en vertu de son contrat de mariage avec feu Philippe Jacqmin ayant ledit Hiérosme Ségard promis de nourrir les futurs mariants jusqu'au mois de septembre prochain se réservant sa demeure dans icelle maison pour y demeurer pendant sa vie avec lesdits futurs mariants de tout quoi la future mariante se contente.

Et au regard du portement de la même future mariante, icelui Jacques Macheux son père a déclaré qu'il lui appartient de la succession de ladite feue Catherine Lanseau neuf mencaudées et une boitellée de terre fief en deux pièces au terroir dudit Quiévy, si comme six mencaudées tenantes à sept mencaudées de Marcq Wattremez à deux mencaudées de Claude Leclercq à deux mencaudées du Sr Beauvillain, et les trois mencaudées et une boitellée tenante à deux mencaudée et une boitellée,à trois mencaudées et une boitellée de Jean Villette desquelles terres elle jouira du jour de ce mariage et à toujours promet ledit Macheux son père aussi bien que ladite Marie Louise Preux sa femme de son mari autorisée lui fournir sitôt ce mariage consommé douze florins pour sa formoture qui lui ont assigné par leur contrat de mariage, et au regard de la succession immobiliaire dudit Jacques Macheux la future mariante y aura tel droit que la coutume lui donne et comme sur les biens ci-dessus de la future mariante il y avait quelques sommes ---- que ledit Macheux père avec ladite Preux sa femme ont remboursé en considération de quoi la même future mariante du gré et consentement de son futur mari a renoncé et renonce au droit et profit de Philippe Macheux son frère de --- enfant dudit Jacques et Marie Louise Preux présent et acceptant pour lui à tels parts et droits qu'elle a à pouvoir avoir et prétendre tant de la succession de son dit père que d'icelle feue Lanseau sa mère dans un jardin héritage amazé de maison grange et autres édifices contenante six pintes de terre ou environ audit Quiévy tenant au jardin Thomas Villette et à celui de Thomas Gransard auquel effet les futurs mariants en feront les oeuvres de loi nécessaires quand ils en seront requis qui est le portement de la future mariante duquel le mariant se contente.

Convenu entre les parties qu'à dissolution de ce mariage soit à enfant ou non le survivant des futurs mariants demeurera seul et paisible propriétaire de tous les biens meubles actions mobiliaires et pour tels réputés en outre ce viager des immeubles généralement quelconque que délaissera le prémourant d'icelles natures qu'ils soient et ou ils puissent être situées et assis et ce nonobstant tous us lois et coutumes au contraire auxquelles les parties ont expressément dérogé et renoncé en payant par le survivant les dettes et funérailles du décédé. A l'accomplissement desquelles clauses et conditions les parties comparantes ont obligé leurs personnes et biens présents et à venir sur soixante sols tournois de peine & renonçant à chose contraire notamment ladite Preux au droit du sénat consule Velleien et à l'authentique si qua mulier à elle donné à entendre. Ainsi fait et passé audit Cambrai les jour an par devant que dessus.

Signé Philippe Ségard, marque de Marie Antoinette Macheux, marque de Hierosme Ségard, Jacques Macheux, marque dudit Pierre Ségard, marque de ladite Marie Louise Preux, marque de Jacques Taisne, Jean Oblin, A.Queulain et Hubert notaires avec paraphe.

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.