Formulaire de recherche

Contrat de mariage SEGARD Jean - LECOCQ Marie Barbe : 20.06.1701 [2E26-153]

Comparurent en leurs personnes Jean Ségard fils à marier de feux Valentin et de Lucie Carpentier demeurant en cette ville de Cambrai, natif du village d’Estourmel assisté d’Augustin Ségard son frère, et de Gilles Carpentier son oncle femeurant audit Estourmel d’une part, Marie Barbe Lecocq fille à marier de Jean Baptiste et de Marie Michelle Altaque demeurant audit Cambrai de ses père et mère accompagnée et de Martin Lecocq son père-grand et d’Adrienne Leblancq sa mère-grand d’autre part, et reconnurent que pour parvenir au traité de mariage entre eux pourparler qui au plaisir de Dieu se fera et solemnisera en la face de notre mère la Sainte Eglise si elle y consente et accorde, et avant qu’il y ait aucun liens d’entre lesdits Ségard et Lecocq d’avoir convenu et traité sous les devises et conditions suivantes.

Premièrement quant est des biens en ce mariage dudit Jean Ségard il a déclaré qu’il porte en argent clair la somme de deux cent florins et qu’il lui est du en suite du testament de madame Desbens sa maîtresse la somme de deux cent quarante florins qu’elle lui a légatée, deux cuillères et deux fourchettes et un --- garni par-dessus ladite somme. Si déclare qu’il a part dans un jardin contenant six pintes de terres séantes à Estourmel à prendre à l’encontre de ses frères duquel portement la future mariante avec ses assistants ont déclaré en être contents et apaisés.

Et au regard des biens et portements de ladite Marie Barbe Lecocq, lesdits Jean baptiste et Marie Michelle Altaque sa dite femme de son mari autorisée ont promis et se sont obligés de lui fournir et compter en avancement de ce mariage la somme de cent florins au jour de notre dame de mars prochain. De plus s’obligent de lui donner comme ils lui donnent par ceste deux estilles de mulquiniers ------ garnies de toutes les pièces nécessaires et prêtes à travailler. Item de livrer un estain de fils pour employer au chef d’œuvre du futur mariant. Item promettent de fournir du fils suffisant pour une toile entre onze et douze. Et finalement promettent d’aménager leur dite fille selon sa condition duquel portement le futur mariant a déclaré en être content et apaisé.

Ce fait a été convenu et accordé entre les parties qu’à dissolution de ce mariage soit à enfant ou non le survivant d’entre deux sera et demeurera seul et paisible propriétaire de tous les biens meubles, noms raisons et actions mobiliaires que délaissera le prémourant à charge de payer toutes dettes obsèques et funérailles du décédé. A l’accomplissement de ce que dessus les parties ont promis tenir et entretenir sous l’obligation de leurs personnes et biens présents et à venir sur soixante sols tournois de peine & renonçant à choses contraires et ladite femme au droit du sénat consult Velleien et à l’authentique si qua mulier à elle donner à entendre. Ainsi fait et passé audit Cambrai par devant le notaire royal y résident soussigné le vingt de juin mil sept cent un en présence des dénommés au préambule.

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.