Formulaire de recherche

Contrat de mariage BOURGEOIS Louis - MARONNIEZ Marie Cécile : 15.11.1728 [2E26-234]

Comparurent personnellement Louis Bourgeois mulquinier de sa profession, jeune homme à marier de Jacques Michel Bourgeois aussi mulquinier de sa profession et de Marie Delebar conjoint, ses père et mère, assisté et accompagné de ses dits père et mère Jacques Michel Bourgeois son frère et de Philippe Bourgeois son oncle paternel demeurant à Elincourt d’une part, et Marie Cécille Maronniez fille aussi à marier de feu Adrien Maronniez et d’encore vivante Marie Anne Richet qui furent conjoints ses père et mère, assistée et accompagnée de sa dite mère et de Jean Jacques Delebar son beau-père demeurant audit Elincourt d’autre part, lesquels, comparants de leurs bon grés, reconnurent que pour parvenir au mariage entre eux concerté qui de bref au plaisir de Dieu se passera et solemnisera en face de notre mère la sainte église si elle y consente et accorde d’entre ledit Louis Bourgeois et ladite Marie Cécille Maronniez, futurs mariants, ont fait les déboires promesses et conditions dudit mariage en la forme et …que s’en suit.

Et premier. Quant est des biens et portement de mariage dudit Louis Bourgeois, ses dits père et mère ont déclaré et promis de lui donner et fournir en advancement de son dit mariage, à savoir la somme de cent florins monnaie de Flandres comme aussi une estille de mulquinier avec un … et deux mencauds de blé le tout payable et délivrable sitôt le présent mariage accompli, duquel portement de mariage ladite Marie Cécile Maronniez future mariante assistée que dessus a déclaré s’en tenir pour contente et bien apaisée

Et à l’égard des biens et portement de mariage de ladite Marie Cécile Maronniez, icelle avec ses dits assistants soussignés ont déclaré et mis en avant qu’à elle future mariante appartient prestement en vertu de déboires de loi et dispositions ci-devant fait à son profit par ses dits père et mère, le droit de bail et jouissance de la juste moitié par indivise à l’encontre de Marie Catherine Maronniez sa sœur pour l’autre pareille moitié en un certain jardin bien et héritage situé audit Elincourt que la dite Marie Anne Richet tient prestement à ferme de l’abbaye d’Honnecourt tenant le total de lisière à pareil héritage dudit Honnecourt occupé par Jaspar Taisne d’autre part lisière à l’héritage de Crespin Delebar d’un bout par derrière au jardin dudit Honnecourt occupé par François Descaudain et par devant à la rue appelée la rue du moulin, à charge néanmoins de la jouissance réservée dans lesdits déboires de loi et disposition au profit de ladite Marie Anne Richet sa …. sous le bon plaisir néanmoins de monsieur l’abbé prieur et religieux dudit Honnecourt ayant néanmoins ladite Marie Anne Michel et Jean Jacques Delebar son mari de lui autorisée consentis que ladite future épouse devra prestement de tous les bâtiments présentement érigés sur ledit héritage aussi bien que de la totalité du courtellier y joignant et du quart des fruits … … manuellement des arbres fruitiers dudit héritage le tout jusqu’à ce que la dite Marie Catherine Maronniez sa sœur prendra état de … ou autre état honorable ou qu’elle aura atteint son âge de majorité, que lors ladite future épouse demeurera en droit de jouir de la moitié de ladite moitié … et héritage, le tout à charge du rendage à proportion déclarant au surplus ladite future mariante avec ses dits assistants soussignés qu’à elle future mariante appartient prestement en vertu des déboires de loi et dispositions ci-devant fait à son profit par ses dits père et mère deux mencaudées et demie de terres labourables mainferme séant au terroir de Serain en trois pièces .. comme cinq boistellées tenante de deux mencaudées de Louis Maronniez séant à lisière aux terres de monsieur le marquis de Mailly occupées par Jean Dumoustiez, d’un bout chemin allant dudit Serain à Beaurevoir et d’autre bout aux terres de Cantimpré. Item trois boistellées tenant de lisière à une mencaudée dudit Louis Maronniez, d’autre lisière et d’un bout aux terres occupées par les enfants d’Adrien Godecaux , et d’autre bout à six mencaudées de l’église dudit Serain. Et finalement une demie mencaudée tenante d’une lisière à trois boistellées dudit Louis Maronniez d’autre lisière à deux mencaudées de la chapelle St Michel occupées par lesdits hoirs Adrien Godecaux, d’un bout aux terres de … … … aux terres occupées par Christophe Crinon, et d’autre bout à deux mencaudées de l’église dudit Serain le tout à charge de par ladite future épouse payer et fournir aux dits Jean Jacques Delebar et sa femme, présents et acceptant, la somme de trente huit florins monnaie de Flandres pour les causes et raisons portées et mentionnées dans leur contrat de mariage au ….et terme y repris. De plus lesdits Jean Jacques Delebar et sa femme ont déclaré et promis de donner à ladite future mariante …………….tel qu’à son état appartient et dont elle se fait ordinairement délivrable prestement duquel portement de mariage ledit Louis Bourgeois futur mariant assisté que dessus a pareillement déclaré s’en tenir pour content et bien apaisé.

Ayant été expressement convenu et conditionné et accordé entre les parties parents et assistants soussignés que le dernier vivant desdits futurs conjoints aussi bien avec hoirs que sans hoir demeurera seul propriétaire et paisible possesseur de tous les biens meubles et effets mobiliaires de leur communauté tels qui s’y trouveront délaissés par le prémourant au jour de son trépas à charge des dettes obsèques services et funérailles dudit prémourant.
Tout lequel contrat de mariage choses dites, lesdites parties ont respectivement promis tenir, entretenir, laisser jouir, payer, fournir et entièrement accomplir de point en point et en la manière dite par leur foi et serments sous l’obligation de leurs personnes et biens présents et futurs sur soixante sols tournois de peine à donner à tel juge qu’il appartiendra renonçant à toutes choses contraires,…..fait et passé audit Elincourt par devant le notaire royal de la résidence de Prémont soussigné en présence dudit Philippe Bourgeois dénommé au préambule du présent et de François Pezin mulquinier demeurant audit Elincourt requis pour témoins et assistants à ce appelés le quinzième de novembre mil sept cent vingt huit.

Suivent les marques de Louis Bourgeois, Marie Cécile Maronniez, Jacques Michel Bourgeois, Marie Delebar, Jacques Michel Bourgeois, Philippe Bourgeois, François Pezin, Jean Jacques Delebar, Marie Anne Richet

 

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.