Formulaire de recherche

Contrat de mariage DENOYELLE Jean – WERIN Marie : 06.10.1692 [2E26-195]

Comparurent en leurs personnes Jean Denoyelles jeune homme à marier fils de Daniel et Marie Carpentier son père et sa mère demeurant à Bertry assisté et accompagné desdits Daniel et Marie Carpentier ses père et mère d’une part, Marie Verin veuve de Philippe Grière assistée et accompagnée d’Amand Verin son parrain et André Grière son beau-frère d’autre part et reconnurent que pour parvenir au mariage et pourparlers qui de bref se doit solemniser en notre mère la Sainte Eglise si elle y assente d’entre lesdits Jean Denoyelles et ladite Marie Verin d’avoir fait les devises promesses conditions et … dudit mariage en la forme et manière suivante.

Et premier. Quand est du bien et portement de mariage dudit Jean Denoyelles ses dits père et mère ici présents ont promis lui donner en avancement à icelui la somme de cent cinquante florins payable à trois termes, savoir cinquante florins au jour de noël prochain, cinquante florins à pareil jour de noël de l’an mil six cent nonante trois et les autres cinquante florins pour accomplissement desdits cent cinquante florins au jour de noël de l’an mil six cent nonante quatre. Item promettent une vache de poil noir. Item …………….. Item lui donne demie mencaudée de terres labourables située au terroir de Bertry à prendre dans une rasière….à l’encontre de …Jean Denoyelles …….du chemin menant à Maurois et tenant à une mencaudée de ……Jérôme…….d’une lisière d’autres aux terres de St Aubert pour en jouir seulement après leur deux décès promettant d’en passer les devoirs de loi à la réquisition desdits futurs mariants. Duquel portement ladite Marie Vérin assistée que dessus a déclaré s’en tenir pour contente et bien apaisée.

Quant au portement de ladite Marie Vérin elle a déclaré qu’elle est bien aménagée de toutes ………. fort honnêtement de quoi ledit Jean Denoyelles assisté de ses dits père et mère a déclaré pareillement s’en tenir content sans qu’il soit besoin en faire ici plus ample déclaration. Et comme ladite Marie vérin est asservie de trois enfants qu’elle a retenu dudit feu Philippe Grière, icelle leur a assigné et assigne pour leur formoture tant paternelle que maternelle à chacun la somme de cent florins faisant trois cent florins pour eux trois, et ce du consentement et …..dudit Jean Denoyelles son futur mari les faisant héritiers l’un de l’autre ladite somme à leur délivrer sitôt qu’ils auront atteint leur âge de majorité de vingt cinq ans ou qu’ils voudront prendre état honorable de mariage ou de religion. En outre ladite formoture ladite Marie Vérin, en considération de ce que ces deux garçons de beaucoup plus avantagé elle s’oblige du consentement de son dit futur mari de fournir et compter la somme de deux cents florins avant le présent mariage consommé pour être employé à cours de rente au profit particulier de ladite Jeanne Thérèse Grière sa fille … Entendant que ……….furent aussi appliqués à cours de rente comme le principal desdits deux cents desquels deux cent florins et ……qui en feront provenir lesdits Philippe et André Grière ses dit frères seront héritiers également arrivant que la dite Thérèse viendrait à décéder sans être adressée d’état honorable , outre ce remportera ladite Thérèse une vache et dix patagons lorsqu’elle viendra à se marier.

De plus a été conditionné et accordé entre les parties que le survivant desdits futurs conjoints aussi bien avec hoirs que sans hoir demeurera en tous biens meubles noms et actions mobiliaires et réputés pour tels à charge de par ledit survivant payer les dettes obsèques et funérailles du prémourant. S’étant de plus ledit futur mariant obligé de nourrir, alimenter et faire endoctriner et apprendre des métiers aux dits enfants …jusqu’à l’âge de vingt cinq ans ou qu’ils viendront à prendre état de mariage sans diminution de leur formoture lorsqu’elle se prendra sur les plus clairs et apparents biens meubles que délaissera le premier mourant. Tout lequel contrat de mariage et choses dites lesdits comparants ont respectivement promis tenir entretenir payer fournir et accomplir de point en point et par la manière dite par leurs foi et serment sous l’obligation de leur personnes et biens présentes et futurs sur soixante sols tournois de peine à donner & renonçant à toutes choses contraire et notamment ladite femme ..de Welleian et à l’authentique si qua mulier à elle donné à entendre. Fait et passé à Cambrai par devant le notaire royal y résident soussigné avec lesdits comparants en présence d’André Grière dénommé ……….demeurant à Cambrai le six d’octobre mil six cent quatre vint douze.

 

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.