Formulaire de recherche

Contrat de mariage LEDUC Jean Jacques – LEMOINE Marie Joseph : 02.01.1699 [2E26-151]

Comparurent personnellement Jean Jacques Leduc fils à marier de Jacques et de feue Marie Fasseau demeurant à Haucourt assisté et accompagné de son dit père d’une part, Marie Joseph Lemoisne fille aussi à marier de Thomas et de Marie Heloir demeurante au même lieu assistée de ses père et mère d’autre part, et reconnurent que pour parvenir au traité de mariage d’entre eux pour parler qui de bref se fera et solemnisera en la face de notre mère la Sainte Eglise si elle y consente et accorde, avant qu’il y ait aucun lien d’entre lesdits Jean Jacques Leduc et Marie Joseph Lemoisne d’avoir traité et accordé sous les devises et conditions suivantes.

Premièrement quand est des biens et portement en ce mariage dudit Jean Jacques Leduc ledit Jacques son père a déclaré et déclare qu’il comptera après sa mort à son dit fils tout un fief à choisir en deux contenant chacun trois boitellées ou environ de terre en jardinage non amazé séante audit Haucourt tenant au jardin de Jacques Ramette par devant à la rue allant à Esne. Item déclare qu’il comptera à son dit fils le tiers d’un autre jardin mainferme audit lieu contenant cinq pintes ou environ en totalité séante audit Haucourt tenant à l’héritage où ledit Jacques père fait sa demeure et à la grande rue pour par ledit futur mariant en jouir reçu en possession par ledit sitôt après le trépas dudit Jacques son père et de là à toujours. Duquel portement la future mariante est assistants s’en sont tenus pour content et apaisés.

Et au regard des portement de Marie Joseph Lemoisne lesdits Thomas et Marie Héloire ses père et mère ladite femme de son mari autorisée lui ont donné toute une maison jardin et héritage séante audit Haucourt contenant la juste moitié des deux jardins ……. par mesure pour par la future mariante en jouir du jour de ses épousailles et de là à toujours. De plus lui donnent et promettent fournir une vache de poil roux et par-dessus la somme de sept patacons et l’aménager à leur volonté et discrétion. Duquel portement ledit futur mariant s’en est tenu pour content et apaisé.

Ayant été conditionné et assistée entre les parties qu’à dissolution de ce mariage le survivant d’eux deux soit à hoirs ou sans hoirs sera et demeurera seul et paisible en tous biens meubles et meublant actions mobiliaires que délaissera le prémourant en payant tous dettes service et funérailles du décédé.

Conditionné au surplus que pour le bon amour que les futurs mariants ont et se portent l’un à l’autre iceux du gré et consentement de leurs père et mère et susnommés ont assigné et assignent la jouissance l’un à l’autre leur vie durant tous les biens meubles immeubles que délaissera ledit prémourant pour après en cas de non enfant de leur mariage iceux bien retournera après le trépas du dernier mourant … ils procèdent à l’enterrinement de quelle clause et condition ci-dessus les parties respectivement comparantes se sont obligées et leurs biens présents et advenir sur soixante sols tournois de peine à donner en renonçant à toute chose contraire et ladite femme au droit de senatus consultus et Velleien et à l’authentique si qua mulier à elle expliqué. Passé à Cambrai par devant le notaire y résidant soussigné le deuxième de l’an mil six cent nonante neuf en présence d’Albert Queulain et Jacques Lemaries y demeurant témoins à ce évoqué.

Suivent les marques de Marie Joseph Lemoisne, Thomas Lemoisne, Marie Heloir, Jacques Leduc

Suivent les signatures de Jean Jacques Leduc, Cuissette (notaire)

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.