Formulaire de recherche

Contrat de mariage HENNINOT Jean Baptiste – WIART Catherine : 19.10.1704 [2E26-227]

Comparurent personnellement Jean Baptiste Henninot jeune homme à marier de Gilles et de défunte Charlotte Ferar qui furent conjoints ses père et mère, assisté et accompagné de son dit père d'une part, Catherine Wiart fille aussi à marier d'Antoine et de Marie Richet conjoints ses père et mère, assistée et accompagnée de ses dits père et mère d'autre part, tous demeurant à Ligny, lesquels comparants de leur bonne volonté, sans contrainte, reconnurent que pour parvenir au mariage entre eux concerté qui de bref au plaisir de Dieu se passera et solennisera en face de notre mère la Sainte Eglise si elle y consente et accorde d'entre ledit Jean Baptiste Henninot et ladite Catherine Wiart, futurs mariants, ont fait les devises, promesses et conditions dudit mariage en la forme et manière qui s'en suit.

Et premier

Quant est du bien et portement de mariage dudit Jean Baptiste Henninot son dit père a déclaré qu'après son décès lui comptera et appartiendra le tiers d'une boitellée de jardinage amazé de maison, chambre, étable, grange et autre édifices située audit Ligny où ledit Gilles Henninot fait présentement sa résidence tenant de lisière à l'héritage de Paul Lenglet et d'autre lisière à la rue menant à la chapelle Saint Nicolas et d'un bout devant l'abreuvoir, promettant ledit Gilles Henninot de donner à son dit fils la somme de cinq florins prestement et ce pour sa part de formoture à lui assignée contractant le mariage d'icelui avec Marie Lesage sa seconde femme. De plus, lui donne en pur don quatre mencauds et un boisseau de blé mesure dudit Ligny payable et délivrable sitôt le présent mariage parfait et consommé. Duquel portement de mariage ladite Catherine Wiart future mariante assistée que dessus a déclaré s'en tenir pour contente et bien apaisée.

Et à l'égard du bien et portement de mariage de ladite Catherine Wiart, ses dits père et mère lui ont donné et donnent en avancement de son dit mariage une place avec une petite portion de l'héritage où il dont présentement leur résidence audit Ligny, icelle portion contenant une pinte … ladite place tenant de lisière au jardin de Philippe Lamouret, d'autre lisière et d'un bout au surplus dudit héritage réservé par lesdits donnants et d'autre à la chambre desdits donnants. Et seront lesdits Antoine Wiart et sa femme, leurs hoirs successeurs et ayant droit tenus et obligés de livrer et laisser libre un passage sur leur héritage depuis la rue jusqu'à ladite place aux dits futurs mariants, leurs hoirs, successeurs et ayant causes pour aller et venir soit à pied, à cheval avec chariot, charrette ou autrement, comme bon leur semblera sans qu'ils en puissent en être autrement empêchés. Et pour de tant plus valider la présente donation promettent et s'obligent d'en faire et passer tous devoirs de loi requis et nécessaires au profit de leur dite fille par avant ses épousailles à tel effet que pour par elle en jouir et profiter sitôt le présent mariage accompli, sauf et excepté la propriété de la moitié de la cave séante en ladite place qu'ils se sont expressément réservée comme leur bien propre. De plus lui donnent en avancement que dessus quinze quarts de fil de mulquinier pesant entre cinq et six onces délivrables sitôt le présent mariage accompli. Duquel portement de mariage ledit Jean Baptiste Henninot a pareillement déclaré s'en tenir pour content et bien apaisé.

Ayant été expressément conditionné et accordé entre les parties qu'arrivant le décès dudit Jean Baptiste Henninot aussi bien avec hoirs que sans hoirs par avant sa dite future épouse en ce cas icelle aura droit de jouir du tiers d'une boitellée de jardin et héritage amazé déclaré au port de mariage d'icelui usufructuairement sa vie durant tant seulement nonobstant tous us et coutumes à ce contraire auxquels ils ont dérogé et dérogent par ces présentes ledit droit de jouissance aussi après le décès dudit Gilles Henninot et non devant. Y a été au surplus conditionné et accordé entre lesdites parties que le dernier vivant des dits futurs conjoints aussi bien avec hoirs que sans hoirs demeurera en tous biens meubles, noms, raisons et actions mobiliaires réputés pour tels que délaissera le prémourant à charge de par le survivant payer les dettes, obsèques, service et funérailles du prédécédé.

Tout lequel contrat de mariage et choses dites, lesdites parties ont respectivement promis tenir, entretenir, payer, fournir et entièrement accomplir de point en point et en la manière dite par leur foi et serment sous l'obligation de leurs personnes et biens présents et futurs et sur soixante sols tournois de peine à donner à tel juge qu'il appartiendra renonçant à toutes choses contraires et notamment lesdites femme et fille au droit du senatus consultus Veillean et à l'autenthique si qua mulier à elles donné à entendre. Ce fut ainsi fait et passé audit Ligny par devant le notaire royal de la résidence de Prémont soussigné avec lesdits comparants en présence de Charles Leduc, maître du Lion d'Or demeurant audit Prémont et d'Alexandre Henninot mulquinier audit Ligny témoins à ce requis et appelés le dix neuvième d'octobre mil sept cent et quatre.

 

Suivent les marques et signatures de Jean Baptiste Henninot, Gilles Henninot, Catherine Wiart, Antoine Wiart, Marie Richet, Alexandre Henninot, Charles Leduc et Leduc (notaire).

 

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.