Formulaire de recherche

Contrat de mariage HENNINOT Guillaume – THELLIER Antoinette : 22.06.1706 [2E26-227]

Comparurent personnellement Guillaume Henninot, mulquinier, jeune homme à marier d'Antoine aussi mulquinier et de Julienne Bricoult qui furent conjoints ses père et mère, assisté et accompagné de son dit père et de Guillaume Henninot son oncle paternel et parrain demeurant à Ligny d'une part, Marie Antoinette Thellier fille aussi à marier de Jean Baptiste, meunier, et de défunte Marie Leclerc qui furent conjoints ses père et mère, demeurant audit Ligny, assistée et accompagnée de son dit père demeurant présentement au Cateau Cambrésis, de Jeanne Leclercq sa grande tante censière demeurante à Boudival et de Jeanne Marguerite Delimal sa tante alliée demeurant audit Ligny d'autre part, lesquels comparants de leur bon gré sans contrainte reconnurent que pour parvenir au mariage entre eux concerté qui de bref au plaisir de Dieu se passera et solennisera en face de notre mère la sainte Eglise si elle y consente et accorde d'entre ledit Guillaume Henninot et ladite Marie Antoinette Thellier, futurs mariants, ont fait les devises, promesses et conditions dudit mariage en la forme et manière que s'en suit.

Et premier, quant est des biens et portement de mariage dudit Guillaume Henninot, futur mariant, son dit père à promis et s'est obligé par ceste de lui laisser servir et jouir en toute propriété les parties des biens tant en fond que meuble ci-après déclarés situés audit Ligny et ailleurs sous les conditions ci-après déclarées. Savoir une maison, jardin et héritage, chambre, grange et autres édifices tenant de lisière à l'héritage de Catherine Henninot, et par devant à la rue dit la rue au sacq. Item un autre jardin et héritage non amazé contenant trois boitellées ou environ tenant de lisière aux terres du seigneur dudit Ligny, d'autre lisière à l'héritage de ladite Catherine Henninot et d'un bout au jardin d'Adrien Carlier. Item une demie mencaudée de jardinage non amazé tenant de lisière à pareille demie mencaudée dudit Guillaume Henninot l'aîné, d'autre lisière aux terres du seigneur vulgairement appelées au camp à la porte, et d'un bout au bocquet dudit seigneur. Item quatre mencaudées moins deux pintes de terres labourables séantes au terroir dudit Ligny en plusieurs pièces. Si comme cinq boitellées tenantes de lisière à autres cinq boitellées de Philippe Lamouret, et d'autre lisière au chemin menant dudit Ligny à Montigny. Item une mencaudée à prendre indivisement à l'encontre dudit Adrien Carlier tenante de lisière aux terres de la chapelle dudit Ligny. Item une mencaudée tenant de lisière à une mencaudée de Jean Baptiste Taisne, et d'autre lisière à trois boitellées de feu Pierre Gabet et d'un bout au chemin d'Eloy. Et finalement dix pintes tenantes de lisière à une mencaudée de Jean Tacquet et d'autre lisière aux terres de Philippe Carlier. De plus, ledit Antoine Henninot donne et cède à son dit fils, futur mariant, tous et quelconques les biens meubles, noms, raisons et actions mobiliaires réputés pour tels qu'icelui donnant a présentement à lui appartenant situé tant audit Ligny que partout ailleurs là où ils soient ou puissent être sus, vus et trouvés sans aucun en excepter sauf les habillements, linges et accoutrements servant à ses corps et chef qu'il s'est expressément réservé avec son lit garni pour desdites parties de biens tant en fond que meuble ci dessus données en jouir et profiter par ledit Guillaume Henninot, futur mariant, comme seul héritier universel apparent à y succéder sitôt le présent mariage parfait et consommé et ce parmi et moyennant qu'icelui et sa dite future épouse ont promis et se sont obligés de l'un et dûment nourrir, alimenter et entretenir ledit Antoine Henninot de toutes choses requises et nécessaires selon son état et conditions ainsi et en la manière qu'il est et a été entretenu jusqu'à ce présent bien et honnêtement. Savoir lui fournir et livrer le boire, manger, … .. … … , vestiaires, chaussures, linges, langes et généralement toutes les nécessités nécessaires pendant le cours de sa bie, et le faire panser et médicamenter pendant tout le temps qu'il se trouvera incommodé de maladie ou autrement et après son décès le faire inhumer honorablement et lui faire dire son service bien tôt après son trépas et de payer aussi toutes les dettes qu'il pourra devoir à telle personne que ce soit ou peut être au jour de son dit décès. Et arrivant cependant que ledit Antoine Henninot se trouverait ci-après conseillé de se retirer et vivre en particulier arrière des dits futurs conjoints, en ce cas icelui demeurera en droit de jouir desdites trois boitellées jardinage et des dites cinq boitellées de terres labourables ci devant déclarées, sa vie durant seulement et sur lesquelles trois boitellées de jardinage lesdits deux futurs conjoints, ledit cas arrivant, seront tenus et obligés d'y faire construire et ériger à leurs frais et dépens un carré de muret de seize pieds de creux pour faire une place à effet de par ledit Antoine Henninot y faire sa résidence sa vie durant seulement même lui rendre et fournir la moitié de tous lesdits biens meubles donnés audit futur mariant ou autres meubles à l'équivalence. Et en cas que ledit Antoine Henninot se trouverait hors d'état de pouvoir à se nourrir et entretenir le reste de ce jour, icelui demeurera en droit de louer à cours de rente sur ledit jardin et héritage de trois boitellées et sur lesdites cinq boitellées de terres labourables telle somme d'argent qu'il lui conviendra à ce … ne soit que lesdits deux futurs conjoints aimeraient mieux à lui fournir comme dis est à son apaisement. Et pour plus grande assurance de ce lesdits deux futurs conjoints seront tenus et obligés de comparaître avec ledit Antoine Henninot par devant tel juge qu'il appartiendra à effet de rapporter et hypothéquer lesdits jardins et héritage et cinq boitellées de terres labourables pour sûreté de telle somme d'argent qu'icelui Antoine Henninot pourra prendre sur lesdits biens au sujet que dessus si bon lui semble ledit cas arrivant. Duquel portement de mariage ladite Marie Antoinette Thellier future mariante assistée que dessus a déclaré s'en tenir pour contente et bien apaisée.

Et à l'égard des biens et portement de mariage de ladite Marie Antoinette Thellier, icelle et ses dits assistants ont déclaré et mis en avant qu'il lui compte et appartient de la succession de sa dite mère que de la succession de feu Guillaume Leclercq son père-grand les parties de bien en fond ci-après déclarées situées au terroir dudit Ligny. Savoir trois mencaudées fief tenantes de lisière à trois mencaudées de Jeanne Canonne et des deux debouts aux terres de Jean Baptiste Leclercq. Item une mencaudée à prendre dans une pièce de deux mencaudées à l'encontre de Jeanne Marguerite Thellier sa sœur, icelles deux mencaudées tenantes d'une part aux terres du seigneur et d'autre part à cinq boitellées de Jeanne Canonne. Item une autre mencaudée à prendre indivisement comme dessus dans une pièce de deux mencaudées tenantes de lisière au champs du chêne et d'autre lisière à une mencaudée de Nicolas Bantigny. Item trois boitellées à prendre dans une pièce de deux mencaudées à l'encontre de ladite Jeanne Marguerite Thellier et consorts, icelles deux mencaudées tenantes de lisière à une rasière de Barbe Montay, et d'autre part aux terres de feu Guillaume Leducq. Item une mencaudée et deux pintes à prendre indivisement comme dessus dans une pièce de neuf boitellées tenantes de lisière à six mencaudées dudit Jean Baptiste Leclercq et d'autre part à une mencaudée dudit Jean Baptiste Leclercq. Item la moitié d'une rasière à prendre comme dessus tenante de lisière à trois mencaudées de Jean Loseau de Clary et d'autre lisière à huit mencaudées dudit Jean Baptiste Leclercq. Item six pintes à prendre comme dit est dans une pièce de sept boitellées tenantes de lisière à trois boitellées de Nicolas Leriche et d'autre part aux terres du seigneur. Item six pintes à prendre comme dessus dans une pièce de trois boitellées tenantes de lisière à trois boitellées d'Alexandre Henninot et d'autre part à une rasière de Jean Tacquet. Et finalement, la moitié de six pintes à prendre comme dessus tenantes de lisière à six pintes de Paul Lenglet et d'autre part à trois boitellées de Paul Despierres et d'un bout à la motte du moulin. Desquelles parties de terre ci dessus déclarées, ladite future mariante est présentement en jouissance et possessions sauf de ladite moitié de six pintes dernières déclarées que ledit Jean Baptiste Thellier son père a droit d'en jouir en vertu de son contrat de mariage sa vie durant si qu'il a déclaré. Duquel portement de mariage ledit futur mariant assisté que dessus a pareillement déclaré s'en tenir pour content et bien apaisé.

Ayant été expressément conditionné et accordé entre les parties qu'arrivant le décès dudit Guillaume Henninot futur mariant par avant sa dite future épouse aussi bien avec hoirs que sans hoirs, en ce cas icelle aura droit de jouir de toutes lesdites parties de biens en fond tant en héritage que terres labourables ci devant déclarées au port de mariage d'icelui usufructuairement sa vie durant seulement à charge de l'usufruit dudit jardin de trois boitellées et des dites cinq boitellées de terres labourables que ledit Antoine Henninot s'est expressément réservé sa vie durant seulement. Et le contraire arrivant le décès de ladite Marie Antoinette Leclercq par avant son dit futur époux, aussi bien avec hoirs que sans hoirs, icelui aura droit de jouir de toutes les parties de biens mainferme ci devant déclarées par abouts et tenants au port de mariage d'icelle usufructuairement sa vie durant seulement, à la charge de l'usufruit de ladite moitié de six pintes dernières que ledit Jean Baptiste Thellier s'est expressément réservée sa vie durant tant seulement le tout nonobstant tous us et coutume à ce contraire auxquelles les parties ont dérogé et dérogent par ces présentes. Même pour plus grande assurance desdits droits de jouissance convenus comme dit est, lesdits deux futurs conjoints promettent et s'obligent d'en faire et passer tous devoirs de loi requis et nécessaires, jointement ledit Antoine Henninot et ledit Jean Baptiste Thellier, par avant le présent mariage accompli ou après si le cas le requiert.

Si a été au surplus conditionné et accordé entre lesdites parties que le dernier vivant desdits deux futurs conjoints aussi bien avec hoirs que sans hoirs demeurera en tous biens meubles, noms, raison et actions mobiliaires réputés pour tels que délaissera le prémourant, à charge de par le survivant payer les dettes, obsèques, service et funérailles du prédécédé.

Tout lequel contrat de mariage et choses dites lesdites parties ont respectivement promis tenir, entretenir, payer, fournir et entièrement accomplir de point en point et en la manière dite par leur foi et serment sous l'obligation de leurs personnes et biens présents et futurs et sur soixante sols tournois de peine à donner à tel juge qu'il appartiendra renonçant à toutes choses contraires.

Ce fut ainsi fait et passé au Cateau Cambrésis par devant le notaire royal de la résidence de Prémont soussigné avec lesdits comparants en présence de Philippe Felu brasseur et boulanger demeurant audit Cateau Cambrésis et de Jean Baptiste Hégot valet de charrue demeurant audit Ligny, requis pour témoins à ce appelés le vingt deuxième de juin mil sept cent et six.

 

Suivent les marques et signatures de Guillaume Henninot, Marie Antoinette Thellier, Antoine Henninot, Guillaume Henninot, Jean Baptiste Thellier, Jeanne Leclercq, Jeanne Marguerite Delimal, Jean Philippe Hégot, Philippe Felu, Leducq (notaire)

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.