Formulaire de recherche

Contrat de mariage ROBERT Jean – WASSON Marguerite : 03.07.1717 [2E26-217]

L'année sept cent dix sept, le trois juillet par devant les notaires royaux résidents à Cambrai soussignés comparurent personnellement Jean Robert fils à marier des défunts Charles et Martine Dufresne ses père et mère, demeurant à Cambrai, assisté de Jean Baptiste Sénéchal son parrain d'une part, Marguerite Wasson, fille à marier de Nicaise et Jeanne Vitou, ses père et mère, demeurant au village de Sérenvillers, assistée de ses dits père et mère et de Catherine Wasson sa sœur d'autre part, lesquelles parties dirent et reconnurent que comme ainsi soit qu'elles avaient projeté de parvenir au mariage entre elles pourparlé qui à la plus grande gloire de Dieu se doit faire et solenniser en face et sous la licence de notre mère la Sainte Eglise, le plus tôt que faire se pourra, mais auparavant qu'il y ait aucun lien, promesse et engagement d'entre lesdits Jean Robert et Marguerite Wasson, futurs époux, ils ont fait et ordonné les clauses et conditions matrimoniales suivantes.

Premièrement quant est des biens et portement de mariage dudit futur époux, ladite future épouse a dit et déclaré d'en être bien contente et apaisée sans en faire ici aucune spécification particulière. Et au regard du portement de mariage d'icelle future épouse, ledit Nicaise Wasson, son père ici présent et comparant, a déclaré qu'il lui compte et appartient après son décès et celui de sa femme, trois boitellées de terres en jardinages pour une deuxième part à l'encontre de sa sœur, à prendre en deux mencaudées situées au village de Sérenvillers, tenant le long du chemin qui mène à Wambaix et à la place dudit village. Plus ladite Catherine Wasson, sœur à ladite future épouse, a promis et s'est obligée de payer et fournir le plus tôt qu'il lui sera possible, à ladite future épouse la somme de dix florins, monnaie de Flandre, en considération de quoi la même future épouse a renoncé et renonce à la maison et autres édifices situées et existants sur lesdites deux mencaudées de terres. Duquel portement de mariage ledit futur époux a dit et a déclaré pareillement d'en être bien content et apaisé.
Ayant été convenu et conditionné entre les futurs époux que le survivant d'eux deux avec enfants ou sans enfants, demeurera paisible propriétaire de tous les biens meubles et pour tels réputés à charge des dettes, obsèques, services et funérailles du prédécédé en viager respectivement de tous les biens immeubles nonobstant toutes coutumes à ce contraire, auxquelles ils ont dérogé expressément par ce présent contrat lequel autrement ne se serait ensuivi.

Tout lequel contrat antenuptial, les parties comparantes ont promis tenir, entretenir, et accomplir entièrement sous l'obligation de leurs personnes et biens présents et futurs sur soixante sols tournoi de peine à donner & renonçant à toutes choses contraires. Ainsi fait et passé à Cambrai les jour et an par devant que dessus et ont lesdits comparants signé après lecture approuvés les deux additions aux marges interlignées. Suivent les marques et signatures de Jean Robert, Marguerite Wasson, Jean Baptiste Sénéchal, Nicaise Wasson, Catherine Wasson, Ancelin (notaire) et Hubert (notaire).

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.