Formulaire de recherche

Contrat de mariage BASQUIN Jean - CARON Catherine : 16.10.1683 [2E26-20]

Du seizième d’octobre an mil six quatre vingt et trois. Comparurent personnellement Jean Basquin veuf de feue Marie Dequennes demeurant à Troisvilles en Cambrésis assisté et accompagné d’Eloy Basquin son père et d’Antoine Basquin son oncle et d’Adrien Héloire et Jean Gresillon aussi ses oncles d’une part, Catherine Caron veuve de feu Noël Dacquet aussi demeurant audit Troisvilles pareillement accompagnée de Jeanne Cauwet sa mère, de ….. et Bauduin Cauwet ses oncles et Arnould Douchet son cousin d’autre part, et reconnurent que pour parvenir au mariage et pourparlers d’entre lesdits Jean Basquin et Catherine Caron qui à Dieu plaise se solemnisera en bref temps en face de notre mère la Ste Eglise si elle y accorde et consente ils ont fait les devises, promesses clauses et conditions suivantes.

Et premier, ledit Jean Basquin a déclaré avoir à lui appartenant pour en jouir prestement la juste moitié d’un certain jardin, maison et héritage contenant cinq à six … de terre ou environ, à prendre ….à l’encontre d’Antoine Basquin son frère. Lesdits cinq à six .. tenant à pareille partie d’Adrien Héloire en lisière, d’autre au courtil …. Et par devant à la rue menant de la … au Cateau en Cambrésis, et ce du chef de feue Barbe Héloire, sa mère, dont et de laquelle moitié il a été dit et accordé qu’icelle Catherine Caron sera usufruitière de Jean Basquin son futur époux elle en devra jouir tous les jours de sa vie aussi bien avec hoirs que sans hoirs d’eux deux. Si a été aussi la moitié de demi mencaudée de terres labourables de la même succession tenant à pareille demie mencaudée Arnould Héloire en lisière et d’autre à autre pareille demi mencaudée de Jean Richer. Item aussi la moitié d’un fief de cinq boitelées de terre aussi labourables au terroir de ….. tenant à douze mencaudées de Guillemin et d’autre à cinq mencaudées qui sont occupée par Amand Tellier. Item un fief de deux mencaudées de terres labourables tenue du Sr …….en fait …sa première femme tenant en lisière à deux mencaudées des hoirs Hubert Maronnier, d’autre aux terres occupées par François … Si a à lui appartenant la quantité de trente bêtes blanches, chèvres moutons, brebis, …….aussi et selon qu’il a déclaré. Et le surplus dudit portement les parties s’en sont tenus pour apaisés sans en faire autres spécifications.

Et quant au regard du portement de mariage de ladite Catherine Caron, ladite Jeanne Cauwet sa mère a déclaré lui donner prestement le présent mariage accompli demie mencaudée de terre venant en arrentement de l’abbaye de St Aubert, tenant en lisière à sept boitellées de Carville terre occupée par Bruard Héloire, d’autre à une mencaudée aussi mêmes terres tenues par Bauduin Cauwet et par devant au warescaix montant à la …, et ce en payant …..du jour de lala jouissance, le reste….à la charge de qui il appartient… tem a promis et sera tenu fournir à sa dite fille la somme de trente patacons délivrables savoir douze patacons présentement le mariage accompli et le reste comptant dix huit patacons au jour de Noël prochain et ce avec la quantité de huit mencauds de blé sec délivrables aussi prestement comme dit est. Et comme le susdit jean Basquin est asservi de deux enfants que lui a délaissé ladite feue Marie Desquennes, iceux futurs mariants, parents et amis susnommés, leur ont fait et assigné pour tout droit de formoture …. florins délivrables, savoir trente florins à Jean basquin fils et les autres cinquante florins à Marie Louise Basquin fille qui sont lesdits deux enfants quand ils prendront état honorable de mariage ou religion, à condition toutefois que si l’un ou l’autre desdits deux enfants venait à décéder auparavant avoir pris ledit état …., le survivant soit frère et sœur succèdera de la moitié de ladite formoture, et l’autre moitié retournera auxdits futurs mariants ou au dernier vivant d’eux deux an cas qu’alors l’un des deux mariants serait décédé. En outre si a été devisé et accordé qu’arrivant la mort dudit Jean Basquin futur mariant en avant lesdits enfants susnommés avoir pris ledit état…en ce cas ladite Catherine Caron a promis et sera tenir d’alimenter et entretenir les dits deux enfants mineurs jusqu’à ce qu’ils prendront ledit état honorable pour en jouir par icelle des biens qui appartiendront à iceux enfants jusqu’audit temps et non autrement.

Au moyen de cette formoture il a été conditionné et accordé que le dernier vivant d’iceux futurs mariants devra, tant à hoirs que sans d’eux deux, demeurer en tout bien meubles noms et actions mobiliaires à la charge des dettes obsèques et funérailles du prémourant, et ce à la réserve néanmoins de tous les habits ayant servi au corps de ladite Marie Desquennes qu’elle a délaissé à son trépas, tant cotillons, …. Que bague d’or et de fer d’argent lesquelles devront retourner et appartenir à ladite Marie Louise Basquin ou du moins la valeur d’iceux en cas que leur dit père vient à les vendre, et ce avec un coffre, et les ayant vendu a promis et sera tenu réemployer le prix ou environ en autres biens au profit de sa fille si elle le réclame vivant, et arrivant qu’elle décèderait avant prendre ledit état la valeur ou iceux habits, bagues et fer retourneront audit Jean Basquin son frère si lors est vivant ou le dernier vivant d’eux……… Tout lequel contrat de mariage devises promesses clauses et conditions susmentionnées lesdits futurs mariants, parents et amis susnommés ont respectivement …..regard promis tenir entretenir faire valoir et garantir de point en point sans jamais aller au contraire par leur foi et serment sous l’obligation de leurs personnes et biens présents et futurs sur soixante sols tournois de peine à donner & obligeant & renonçant . Ainsi fait et passé audit Troisvilles par devant le notaire soussigné en présence desdits parents et amis susnommés ….à ce requis et appelés les jour moi et ans que dessus.

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.