Formulaire de recherche

Contrat de mariage André DEBU et Marie REMBERT : 28.05.1691 [2E26-12]

Comparurent en leurs personnes Catherine Séneschal veuve de feu Claude Debu et avec elle André Debu son fils, assisté et accompagné de Jacques et Pierre Claude Debu ses frères, Jean Antoine et Jean Séneschal ses oncles d'une part, Nicolas Rembert et Catherine Goubet sa femme, ladite femme de son mari suffisamment autorisée, et avec eux Marie Rembert leur fille assistée de Louis, Pierre et Martin Quarré ses cousins d'autre part, tous demeurant à Flesquières, et reconnurent lesdites parties comparantes que pour traiter du mariage qu'au plaisir de Dieu et de la Vierge se fera et solennisera en notre mère la sainte église si elle y consent d'entre ledit André Debu et ladite Marie Rembert. Les parties, charges, devises et conditions dudit traité sont tels qu'il s'en suit.

Et premier. Quant est du portement de mariage dudit André Debu, sa dite mère lui rétrocède tout le droit de bail qu'elle a et peut avoir à cinq mencaudées de terres labourables en diverses pièces sises au terroir dudit lieu. Savoir deux mencaudées advesties de saison prises en trois, tenant à quatre mencaudées du Sr Philippe De Bourchault, à neuf boitelées de Françoise Devise, à prendre lesdites deux mencaudées du côté de haut. Lesdites advesties sont au profit desdits futurs mariants. Item une rasière prise en six mencaudées du Sr Estienne Bleuse, advesties aussi de saison à la réserve desdites advesties au profit de ladite rétrocédante, tenant ladite rasière à trois mencaudées de Saint Agnès et à neuf mencaudées de Vaucelle. Et l'autre rasière prise en les préaux tenant à trois mencaudées occupées par Martin Quarré de pareille terre et au chemin allant dudit Flesquières à Havrincourt, aux mêmes charges que ladite Séneschal le tient et n'est de tout autre jusqu'à ce jour.

Quant est du portement de ladite Marie Rembert, ses dits père et mère lui rétrocèdent tout le droit de bail qu'ils ont à tous neuf mencaudées de terres labourables aussi en diverses pièces audit terroir. Savoir, deux mencaudées prises en sept mencaudées tenant à huit mencaudées d'une chapelle de Saint Géry, et à neuf boitellées occupées par Martin Quarré, à prendre lesdites deux mencaudées du côté desdites huit mencaudées de St Géry, advesties de saison au profit desdits futurs mariants. Item deux mencaudées tenant à huit mencaudées occupées par la veuve du sieur Philippe Pouillaude et à deux mencaudées occupées par ledit Martin Quarré pour en jouir plat et mis. Item deux mencaudées prises en quatre mencaudées tenant à quatre mencaudées d'une chapelle dudit Saint Géry, et à sept mencaudées de Sainte Agnès, à prendre du côté desdites quatre mencaudées de Saint Géry, pour en jouir aussi plat et mis. Et finalement trois mencaudées prises en neuf mencaudées tenant à trente deux mencaudées de l'écolâtrerie Notre Dame de Cambrai et à huit mencaudées occupées par Pierre Defontaine, à prendre lesdites trois mencaudées, savoir une rasière par en haut et une rasière par en bas, à la réserve du mars qu'il est présentement au profit desdits rétrocédants, aux mêmes charges qu'ils les tiennent et n'est de tout autre jusqu'à ce jour.

Item ses dits père et mère lui donnent une vache prestement savoir celle qui vient de ladite Catherine Séneschal pour en jouir par lesdits futurs mariants seulement à la Saint Rémy prochain, attendu que le prompt sera au profit desdits donnants jusqu'au dit jour de Saint Rémy prochain. Bien entendu qu'il a été conditionné que pour les labours des terres ci-dessus tant du côté dudit futur mariant que du côté de ladite future mariante, lesdits rétrocédants sont et seront tenus et obligés de poursuivre les labours de toutes lesdites terres ci-dessus depuis ce jourd'hui daté tant à saison qu'à mars, jusqu'après la … de saison de l'an qu'on dira seize cent quatre et douze, à condition de livrer la semence par lesdits futurs mariants pour assemencer lesdites terres. Item les dits père et mère lui rétrocède le même droit de bail qu'ils ont à tout un jardin non amazé séant audit Flesquières, tenant au jardin de Pierre Daix, au jardin de Pierre Guidé et à la rue allant à Ribecourt. A condition qu'il a été conditionné pour faire bâtir une maison sur ledit jardin, lesdits donnants donne la maison size. En outre, ils doivent encore donner un char de bois pour assister à faire ladite maison, comme aussi pareillement ladite Catherine Séneschal doit donner un patacon pour assister ladite maison. En outre, ledit Nicolas Rembert et ladite Catherine Séneschal sont obligés pour la main d'oeuvre qu'il conviendra pour ladite maison et chambre, il le feront faire moitié par moitié. En outre, lesdits Rembert et Séneschal donnent chacun une rasière de blé présentement.

Bien entendu qu'il a été dit et conditionné que le dernier vivant desdits futurs mariants aussi bien sans hoirs qu'avec hoirs demeurera en tous biens meubles en payant les dettes et funérailles du premier mourant. Tout lequel contrat, charges, devises et conditions, lesdits partis respectivement ont promis et promettent tenir, entretenir, faire laisser jouir, payer, fournir et accomplir le tout de point en point sans y contrevenir, et ce par les foi et serment de leurs corps sous l'obligation de leurs biens présents et futurs et sur soixante sols tournois de peine à donner, obligeant & renonçant &, lesdites femmes renonçant au droit du senatus consultus Velleyan à elle donné à entendre. Fait et passé audit Flesquières par devant le notaire y résidant le vingt huit de mai an seize cent quatre vingt et onze en présence desdites parties, parents et amis servant pour témoins.

Suivent les signatures et marques d'André Debu, Marie Rembert, Nicolas Rembert, Catherine Goubet, Catherine Séneschal, Louis Quarré, Jean Séneschal, Jean Antoine Séneschal, Jacques Debu, Martin Quarré, Pierre Quarré et E.Dasin (notaire)

 

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.