Formulaire de recherche

Contrat de mariage Jean Baptiste LEFEBVRE et Marie Louise LEMAIRE : 07.05.1729 [2E26-39]

Furent présents Jean Baptiste Lefebvre, mulquinier, fils à marier d'Antoine et de défunte Catherine Ségard, assisté dudit Antoine Lefebvre son père et de Pierre Lefebvre son frère demeurant au village de Cagnoncles d'une part, Marie Louise Lemaire, aussi fille à marier de Jean et de Marie Augustine Hocquet, ses père et mère, d'iceux assistés et accompagnés de Bonne Lemaire sa tante paternelle demeurant audit Cagnoncles d'autre part. Lesquelles parties désirant mettre fin et accomplir le mariage entre elles projeté et qui se doit solenniser le plus tôt que faire se pourra en face de notre mère Ste Eglise entre ledit Jean Baptiste Lefebvre et Marie Louise Lemaire, sont convenus de ce qui en suit.

Premièrement le futur époux déclare de porter en faveur de ce mariage une demie mencaudée fief de terre labourable située en une pièce au terroir de Cagnoncles relevant de la seigneurie de … à lui appartenant et échu de la succession de défunt Barthélémy Lefebvre son frère, tenant à une mencaudée de Philippe Lefebvre et à dix mencaudées occupées par Philippe Soyez. Item qu'il lui est échu et lui appartient du côté et ligne de ladite défunte Catherine Ségard sa mère environ trois pintes et demie de terres mainfermes aussi labourables au même terroir prises en neuf pintes à l'encontre de Marie Ségard sa tante veuve de Georges Lefebvre et à une mencaudée de Jean François Leduc et consorts. De plus qu'après le décès dudit Antoine Lefebvre il appartiendra au même futur mariant deux tiers d'une demie mencaudée de terre mainferme au terroir dudit Cagnoncles tenant et à prendre à l'encontre de la part de Marie Joseph Lefebvre sa sœur, promettant ledit Antoine Lefebvre de fournir audit Jean Baptiste son fils un stil de mulquinier avec les ustensiles en dépendant à sa première demande. Duquel portement de biens, la future mariante déclare d'être bien contente et apaisée.

Quant aux biens de la même future épouse, ladite Bonne Lemaire sa tante lui donne par ce présent contrat à cause de ce futur mariage par donation d'entre vifs, pure, simple et irrévocable, ce acceptant par ladite Marie Louise Lemaire, un jardin et héritage amazé contenant environ six pintes de terres situées audit Cagnoncles où elles font présentement leur demeure, tenant au jardin de Pierre Lefebvre et à l'héritage de Philippe Lefebvre, pour dudit jardin, maison et héritage jouir faire et disposer propriétairement par ladite future épouse du jour de la consommation de ce mariage à charge de l'usufruit que ladite Bonne Lemaire s'en réserve pendant sa vie et qu'elle déclare tenir à titre de constitut précaire, promettant à cet effet de faire et passer tous devoirs de loi requis et nécessaires à la première réquisition de ladite Marie Louise Lemaire. De plus lui donne encore pour la bonne amitié qu'elle lui porte cinq pintes et demie de terre labourable ou environ à prendre en sept boitellées mainfermes situées audit terroir, tenant à sept autre boitellées de Joseph Lefebvre et à cinq mencaudées de Philippe Soyez, pour en jouir comme dit est par la future mariante à la charge d'usufruit, de quoi il sera aussi fait des devoirs. Outre ce, lesdits père et mère, promettent de fournir à leur dite fille à sa première demande trente deux quarts de filet, une paire de draps et une couverte de laine comme à son état convient, qui est tout le portement de biens de la future mariante duquel le futur époux déclare de se tenir pour content et bien satisfait.

Ayant été convenu et stipulé entre les contractants que le survivant des futurs conjoints, soit qu'ils aient enfant ou non de leur mariage, demeurera propriétaire de tous les biens meubles et effets de la communauté et viager respectivement de leurs biens de fonds immeubles tant échus qu'à échoir, pour quoi il sera fait tous devoirs de loi à ce sujet concernant ledit fief ci-devant déclaré soit devant ou après la célébration de ce futur mariage, à la première réquisition de l'une ou autre des parties, le tout à charge des dettes, obsèques et funérailles du prémourant. A l'accomplissement desquelles clauses et conditions, les comparants ont obligé leurs personnes et biens présents et à venir sur soixante sols tournois de peine & renonçant à choses contraires. Fait et passé à Cambrai par devant les notaires royaux y résident soussignés le sept mai mil sept cent vingt neuf.

Déclarant de plus ladite Bonne Lemaire qu'elle donne comme dessus cinq pintes ou environ de terres labourables à ladite future mariante qui se prendront en sept boitellées mainfermes audit terroir à l'encontre dudit Jean Lemaire son père tenant au jardin de Jean Baptiste Legrand et à cinq mencaudées occupées par Jacques Dambrinne, promettant pareillement d'en faire tous devoirs nécessaires à la charge ci-dessus.

Suivent les marques et signatures de Jean Baptiste Lefebvre, Louis Lemaire, Jean Lemaire, Marie Augustine Hocquet, Bonne Lemaire, Pierre Lefebvre et Ancelin et Hubert (notaires)

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.