Formulaire de recherche

Contrat de mariage Jean Philippe Michel TAISNE et Anne Marie GABET : 02.07.1736 [2E26-239]

Comparurent personnellement Jean Philippe Michel Taisne, mulquinier, jeune homme à marier de feu Jean Baptiste Taisne en son vivant laboureur et d'encore vivante Catherine Tofflin qui furent conjoints, ses père et mère, assisté et accompagné de sa dite mère, de Jean Cannone son beau-père et second mari à ladite Tofflin de lui agréablement autorisée à l'effet ci-après, d'Augustin François Taisne son frère aîné, Balthazar et Pasquet Taisne ses deux oncles paternels, tous demeurant à Ligny, du sieur Laurent Tofflin censier de la cense de Bezain y demeurant, et de vénérable personne Michel, jeune prêtre et curé de la paroisse dudit Ligny son parrain, et Anne Marie Gabet, fille aussi à marier de Philippe Gabet laboureur et de Noëlle Descaudain, conjoints ses père et mère, assistée et accompagnée de ses dits père et mère demeurant audit Ligny, Hippolyte Gabet son frère demeurant à Wambaix, Jean Gabet son oncle paternel, et de Martin Gabet son frère aîné aussi à marier demeurant audit Ligny d'autre part. Lesquels comparants de leur bon gré, sans contrainte, reconnurent que pour parvenir au mariage entre eux concerté qui de bref au plaisir de Dieu de passera et solennisera en face de notre mère la Sainte Eglise d'entre ledit Jean Philippe Michel Taisne et ladite Anne Marie Gabet, futurs mariants, ont fait les devises, promesses et conditions dudit mariage en la forme et manière que s'en suit.

Et premier, quant est des biens et portement de mariage dudit Jean Philippe Michel Taisne, icelui avec lesdits assistants soussignés, ont déclaré et mis en avant que lui futur mariant appartient un pareil droit de formoture tel qu'appartient également à Alexandre Théodore Taisne son frère mainsné, à eux assigné par le contrat de mariage desdits Jean Canonne et sa femme dont ledit Augustin François Taisne se trouve obligé d'en faire le paiement à leur décharge en vertu dudit contrat d'accord et consenti ci-devant fait au sergent de la cense, terres et marché ci devant occupés par lesdits Canonne et sa femme. Ledit droit de formoture tel que dessus payable néanmoins par ledit Augustin François Taisne au profit dudit futur mariant présent et acceptant. Savoir cinquante florins prestement, autre cinquante florins au vingtième de juillet de l'année prochaine mil sept cent trente six et au cas qu'il serait

 

[Suite du contrat déclassé et égaré]

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.