Formulaire de recherche

Vente de Julien Petit à Blaise Leduc et Catherine Bricout : 28.01.1586 [E2465/13]

Pour le ferme

Lettre d'acqisition par Blaise Leduc et Catherine Bricout sa femme de sept mencaudées trois boitellées de terre séant au terroir de Cattenières.

Sachent tous présent et à venir que par devant honorable homme et sage Arnould Bricout à ce jour mayeur suffisamment commis et établi de et en toute la ville, terre, juridiction et seigneurie de Cattenières et en la présence des échevins d'icelle ville et seigneurie ci-après nommés, sont venus et comparus personnellement Benoit Desourmaire et Jean Bricout échevins d'icelle ville seigneurie au clain et requête de justice de Blaise Leduc et Catherine Bricout sa femme et aux échevins du même mayeur ont dit et recordé que sont bien records mémoratifs et souvenant que il y a douze ans ou environ au jouir de … sont mémoratifs et souvenance, ils furent présents et spécialement appelés comme échevins avec ledit mayeur audit Cattenières … en leurs formes Julien Petit, Julienne et Isabelle Petit ses deux filles tous demeurant en Cambrai, lesquels de leur bon gré, pure, franche et libérale volonté sans aucune contrainte, dirent, reconnurent et confessèrent que parmi et moyennant certain juste prix de leur vendaige dont ils s'en tiennent pour bien contents, ils avaient et ont vendu bien justememt léamment sans fraude, perpétuellement et à toujours, audit Blaise Leduc et Catherine Bricout sa femme, conjoints, sept mencaudées et trois boitellées de terres labourables séantes au terroir dudit Cattenières en plusieurs pièces. Si comme trois mencaudées tenant au jardin de Jean Cardon, à sept boitellées des pauvres dudit Cattenières et à quatre mencaudées des hoirs de Jean Oudart. Item quatre mencaudées tenant à quatorze mencaudées des hoirs de Nicolas …, à trois mencaudées de l'abbaye de St Sépulchre. Et trois boitellées tenant à huit mencaudées de ladite abbaye et à trois boitellées d'Arnould Bricout, ainsi que lesdites sept mencaudées et trois boitellées se comportent et extendent sans rien excepter, retenir ni mettre hors.

Pour lequel vendage y conduire et demeurer valable et être tenu ferme et stable et sortir son plein et entier effet perpétuellement et à toujours lesquels Julien Petit Julienne et Isabelle Petit comparants vendeurs de leur bon gré, mirent, werpirent et rapportèrent es mains dudit mayeur comme es mains de seigneur et de justice en présence desdits échevins ci après nommés, bien suffisamment et à loi lesdites sept mencaudées trois boitellées de terres dessus entièrement déclarées et s'en dessaisirent, dévêtirent et déshéritèrent, issirent hors et renonçèrent une fois, seconde et tierce pour lesdits acheteurs en adhériter et si leur promirent et eurent en commun léamment lesdits vendeurs à conduire et garantir paisiblement le présent vendage envers et contre tout de tous troubles et empêchements quelconques à toujours, et à la coutume du lieu et du pays et comté de Cambrésis à la charge des rentes anciennes tant seulement et sans nuls autres empêchements. Si comme lesdits vendeurs jurèrent et affirmèrent par leur serment solennel selon les us et coutumes. Et puis desdites sept mencaudées trois boitellées de terre dessus entièrement déclarées furent lesdits Blaise Leduc et Catherine Bricout sa femme, conjoints acheteurs, à leur requête par les mains dudit mayeur comme par mains de seigneur et de justice et présents lesdits échevins, adhérités et mis en bonne possession et saisinne bien suffisamment et à loi pour eux deux en jouir, user et posséder tout le cours de leurs deux vies durant et pour après leurs deux décès et trépas advenus et non devant compter et appartenir à tous les enfants qu'ils ont et avoir pourront de leur deux chairs en leur mariage à répartir entre eux également … feront et disposeront dont et duquel fait ils ont retenu la puissance et faculté tant qu'ils voudront aux us, coutumes, forme et manière du lieu et du pays et comté de Cambrésis. Et si en furent lesdits ... et spécialement appelés aujourd'hui comme mayeur de ladite ville de Cattenières et dessus nommé Arnould Bricout et comme échevins Jean Cardon et Jacques Hutin. Ce présent record fut fait et rendu en ladite ville de Cattenières le vingt huitième jour de janvier mille cinq cent quatre vingt et six.

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.