Formulaire de recherche

Vente de Nicolas Roland et Barbe Guillebaut à Paul Lefebvre et Jeanne Delasothière : 10.12.1585 [E2465/13]

Sachent tous présent et à venir que par devant honnête et sage homme Arnould Bricout à ce jour mayeur suffisamment commis et établi de et en toute la ville, terre, juridiction et seigneurie de Cattenières en Cambrai et en la présence des échevins ci-après nommés, dirent et comparurent en leur propre personne Nicolas Roland et Barbe Guillebaut sa femme, conjoints demeurant à Haucourt en Cambrésis, lesquels comparants de leur bon gré, sans contrainte, mêmement ladite femme de son mari suffisamment et agréablement autorisée, dirent reconnurent et libéralement confessèrent que pour leur plus grand profit et utilité, subvenir au comptant à toutes affaires et nécessités et autrement pour payer … … et meilleur faire parmi et moyennant certain prix et somme de deniers qu'ils ont confessé avoir eus et reçus en deniers comptant et en nombre … de Paul Lefebvre et Jeanne De La Sothiere sa femme, conjoints demeurant audit Cattenières. Si ils ont quitté et quittent, ils avaient et ont vendu et vendent par ce présent ... bien justement léamment sans aucune fraude à toujours perpétuellement audit Paul Lefebvre et sa dite femme … présents et acceptant ledit vendage pour eux leurs hoirs et ayant cause un certain lieu pourpris et héritage situé et assis audit Cattenières tenant d'un sens au chemin qui mène de Bezain à Cambrai et de Cattenières à Haucourt, d'autre sens à trois mencaudées de Bouchain (?) appartenant à monseigneur De Hennin ainsi que ledit lieu, jardin et héritage se comporte et étend entre ses bornes….. sans y rien retenir ni mettre hors.

Pour lequel vendage conduire, demeurer bon et valable et sortir son plein et entier effet à toujours perpétuellement lesdits comparants ont donné de leur bon gré et ladite femme de son dit mari suffisamment autorisée comme dessus, mirent, werpirent et rapportèrent en la main dudit mayeur comme en main du seigneur et de justice, présents lesdits échevins bien suffisamment et à loi tous lesdits jardin, lieu pourpris et héritage comme dessus déclarés et vendus puis s'en dessaisirent, dévêtirent et déshéritèrent, issirent hors et renoncèrent une fois, seconde et tierce à toujours perpétuellement pour lesdits acheteurs en adhériter et mettre en bonne possession et saisine. Si promirent et eurent en commun iceux comparants vendeurs à léamment conduire, mener, garantir ce présent vendage contre et envers tous de tous troubles et empêchements quelconques jusqu'au dire des juges et à la coutume du lieu, pays et comté de Cambrésis à la charge des rentes servitudes foncières et anciennes que ledit jardin, lieu pourpris et héritage doit et peut devoir seulement et sans nul autre empêchement. Si comme ils jurèrent et affirmèrent solennellement selon la coutume … Et puis de tout ledit jardin, lieu pourpris et héritage ci dessus entièrement déclaré et vendu fut ledit Paul Lefebvre et Jeanne De La Sothière sa femme acheteurs à leur prière et requête, par la main dudit mayeur comme par main de seigneur et de justice présent et à l'enseignement desdits échevins, adhérités et mis en bonne possession et saisine bien suffisamment et à loi pour par eux en jouir et posséder comme de leurs honnêtes biens honnêtement et tout le cours de leurs vies durant et après leurs trépas advenus et non devant ils veulent et ordonnent que ledit jardin lieu pourpris et héritage … compte et appartienne à leurs enfants procréés de leurs deux chairs … leur mariage sans autrui pouvoir avoir part ….. néanmoins retenant puissance et autorité …… autrement en disposer si bon leur semble. Item s'il advenait que lesdits conjoints acheteurs allaient de vie à trépas sans délaisser héritier de leurs deux chairs lesdites acquisitions devront retourner compter et appartenir au plus prochain héritier dudit Paul Lefebvre. Si en furent les ….. comme dessus à ce faire furent présents et spécialement requis et appelés et comme échevins dudit lieu Blaise Leduc, Jacques Hutin et Jean Cardon. Ce fut ainsi fait, dit, reconnu et passé audit Cattenières le dixième jour de décembre mil cinq cent quatre vingt cinq.

 

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.