Formulaire de recherche

Donation de Nicolas DE BOUCAULT à Marie LEFORT : 11.05.1582 [E2465/13]

Pour le ferme

Pour Marie Le Fort, douaire.

Sachent tous présent et à venir que par devant honnorable homme et sage Arnould Bricout à ce jour mayeur suffisamment commis et établi de et en toute la ville, terre, juridiction et seigneurie de Cattenières et en la présence d'Andrieu Lequien, Martin Bricout et Blaise Leduc, échevins de ladite ville à ce présent qui s'en suit spécialement requis et appelés. Vinrent et comparurent en leurs personnes Nicolas De Boucault et avec lui Pierre De Boucault son fils, demeurant en Cambrai et reconnurent de leurs bonnes volontés sans contrainte que pour leur part fournir et mettre à exécution la promesse par eux faite en contractant le mariage entre ledit Pierre et Marie Le Fort, fille de demoiselle Françoise Recoppe qu'elle a eue de Vespasien Le Fort de faire douaire … à ladite Marie de huit mencaudées de terre tenant d'une part à dix mencaudées de l'abbaye de Saint Sépulchre en Cambrai et au chemin menant dudit Cattenières à Bezain. Ainsi que les huit mencaudées se comportent et extendent sans rien réserver ni mettre hors.

Pour lesquelles devise et promesse de mariage furent lesdits comparants, mirent, werpirent et rapportèrent en la main dudit mayeur comme en main de seigneur et de justice et présents lesdits échevins bien suffisamment et à loi, lesdites huit mencaudées de terre pour par ladite Marie Lefort en adhériter et mettre en bonne possession et saisine pour par elle en jouir, user et posséder sa vie durant en nom de douaire et d'apport de son mariage, à hoirs et sans hoirs en tant que ledit mariage se passera et qu'elle survivra ledit Nicolas De Boucault et ledit Pierre son mari futur. Et puis de toutes les huit mencaudées de terre dessus déclarées entièrement fut ladite Marie Lefort par la main dudit mayeur comme par main de seigneur et de justice, présents lesdits échevins, adhéritée et mise en bonne possession et saisine bien et à loi pour par elle en nom de douaire et d'apport de son mariage en jouir, user et posséder comme de ses bonnes terres tout le cours de sa vie durant à hoirs et sans hoir aux charges prédéclarées. Et furent en toutes les choses dessus dites, fait tout conjurement et jugement tout … et toutes sollennités nécessaires et pertinentes entièrement fait et accompli bien et dûment selon ladite coutume. A ce faire furent présents et spécialement appelés … comme mayeur et échevins dudit Cattenières les devant nommés. Ce fut ainsi fait et passé en Cambrai en la maison … dudit Cattenières le onzième jour du mois de mai mil cinq cent quatre et vingt et deux.

 

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.