Formulaire de recherche

Article 5 et 8 des rentes fonciers de Saint Sépulchre : 1705-1788 [3H536]

Servais Bricout pour l’article 8 doit par an trois deniers deux chapons et un mencaud d’avoine. Pour l’article 5 doit douze deniers et deux mencauds d’avoine. Ensemble quinze deniers, six chapons et trois mencauds d’avoine. Et pour un quart de l’article 4 depuis 1711 doit par an un chapon un denier et douze pintes d’avoine. Il a encore deux pintes qui font en tout six pintes de terre pour cet article 4.

Le 26 de novembre 1705, Servais Bricout a livré six chapons et payé quatre florins quatre patars et demi au lieu de l’avoine et des deniers. C’est pour la rente échue en l’année 1705.

Le 26 de novembre 1706, la femme de Servais Bricout a livré six chapons et payé quatre florins dix patars 3 doubles au lieu de l’avoine et des deniers, le tout pour l’année 1706.

Le 26 de novembre 1707 la fille de Servais Bricout à livré six chapons et payé trois florins 9 patars 15 deniers au lieu de l’avoine, le tout pour 1707.

Le 26 novembre 1708, Servais Bricout a livré six chapons et cinq florins deux patars au lieu de l’avoine, le tout pour 1708.

Le 26 novembre 1709, Servais Bricout a payé dix florins quatre patars pour toute sa rente de 1709.

Le 26 octobre 1710, Servais Bricout a livré d’avance quatre chapons à compte de sa rente de 1710.

Le 26 novembre 1710, Servais Bricout a payé sept florins au lieu des deux autres chapons de l’avoine et deniers de 1710.

Le 27 novembre 1713, Servais Bricout a livré six chapons en nature pour 1711. Item il a payé vingt neuf florins quatre patars pour les arrérages de 1711 et 1712 y compris les trois patacons pour les trois mencauds d’avoine pour 1713. De plus il a encore payé huit florins pour demeurer quitte de tout tant pour chapons qu’autres droits, partant quitte.

Le 26 novembre 1714, Servais Bricout a livré six chapons et payé six florins quinze patars pour sa rente de 1714.

Le 26 de novembre 1715, Servais Bricout a livré six chapons et payé quarante cinq patars quinze deniers pour sa rente de l’année 1715.

Le 26 novembre 1716, Servais Bricout a livré six chapons et payé trois florins trois patars pour ses rentes de 1716.

Le 16 janvier 1717, Servais Bricout a payé quatre florins quinze patars pour être acquitté de l’avoine et deniers qu’il doit pour avoir un quart de l’article 4 depuis 1710 jusque compris. Après quoi il doit encore pour le susdit article 4 sept chapons.

Le 26 de novembre 1717, Servais Bricout a livré les sept chapons d’arrérages. Le même jour, il a livré sept chapons pour 1717. Le même jour, il a payé trois florins et demi pour l’avoine de tous ses articles pour 1717, partant quitte.

Le 26 de novembre 1718, la fille de Servais Bricout a livré sept chapons pour 1718.

Le 17 de novembre 1719, Servais Bricout est venu payer quatre florins onze patars et 16 deniers pour l’année 1719.

Le 27 de novembre 1719, Servais Bricout a payé neuf florins seize patars 3 deniers et a livré sept chapons pour sa rente de 1719.

Le 26 de novembre 1720, Servais Bricout a livré sept chapons et payé cinq florins et cinq patars pour l’avoir et deniers de 1720.

Le 26 de novembre 1721, la femme de Servais Bricout a livré sept chapons et a payé quatre florins quatre patars pour sa rente de 1721.

Le 26 novembre 1722, Servais a livré sept chapons et a payé six florins onze patars 16 deniers pour 1722.

Le 26 de novembre 1723, la fille Servais a livré sept chapons.

Le 21 de janvier 1724, Servais Bricout a payé onze florins et vingt et un patars pour l’avoine de 1723 y compris ce qu’il doit contre Philippe Leduc à l’article de Beauvillain.

Le 27 novembre [1724], reçu de Servais Bricout sept chapons et a payé sept florins 4 deniers pour avoine et deniers de 1724.

Le 26 novembre 1725, reçu de Servais Bricout sept chapons et pour avoine de 1725, quatre florins onze patars.

Le 26 novembre 1726, reçu de Servais Bricout sept chapons et six florins treize patars pour avoine et deniers de 1726.

Le 26 novembre 1727, Servais Bricout a livré sept chapons et payé cinq florins cinq patars pour sa rente de 1727.

Le 26 novembre 1728, reçu du fils sept chapons et 7 florins 9 patars 18 deniers pour 1728.

 

Nota qu’il redoit 16 pintes pour l’avoine de l’article 4.

Servais Bricout doit pour l’article 4 dix huit pintes d’avoine un chapon et demi et un denier et demi à cause de six pintes de terre au lieu de quatre qu’il occupait auparavant, ainsi avec ce qu’il doit pour les articles 4, 5 et 8. Le total porte 3 mencauds et 16 pintes d’avoine, 7 chapons et un demi, 16 deniers et un demi.

 

Le 24 novembre 1729, Servais Bricout a livré sept chapons et payé huit florins douze patars seize deniers à compte de sa rente de 1729.

Le 23 novembre 1730, Servais Bricout a livré sept chapons et payé six florins douze patars pour avoine et deniers de 1730.

Le 26 novembre 1731, Servais Bricout a livré sept chapons et payé neuf florins douze patars pour avoine, demi-chapon et deniers de 1731.

Nota : Qu’il affirme n’occuper que 4 pintes de l’article 4.

Le 24 novembre 1732, reçu de Servais Bricout sept chapons, quatre florins quatre patars et seize deniers pour sa rente de 1732.

Le 19 novembre 1733, reçu de Servais Bricout quatre florins quatre patars pour trois rasières et demie d’avoine et sept chapons pour sa rente de 1733. Doit les deniers.

Le 22 novembre 1734, reçu de Servais Bricout sept chapons et quatre florins dix neuf patars neuf deniers pour l’acquit de l’avoine et deniers compris de 1734.

Le 22 novembre 1735, reçu de Servais Bricout sept chapons quatre florins dix huit patars seize deniers pour avoine, deniers et acquit de 1736.

Le 26 novembre 1737, reçu du fils de Servais Bricout sept chapons et quatre florins dix huit patars pour l’acquit de la rente échue en 1737.

Le 24 novembre 1738, reçu du fils de Servais Bricout sept chapons et six florins six patars et demi pour avoine, deniers et acquit de 1738.

Le 23 novembre 1739, reçu de Servais Bricout sept chapons et neuf florins deux patars pour acquit de sa rente de 1739.

Le 22 novembre 1740 reçu de Servais Bricout sept chapons quinze patars pour acquit de sa rente de 1740.

Le 20 novembre 1741, reçu du fils de feu Servais Bricout sept chapons et neuf florins neuf patars pour avoine, deniers et acquit de 1741.

A présent Jean Baptiste Bricout pour une rasière quatre pintes d’avoine, Pacquet Bricout pour deux rasières huit pintes.

Le 26 novembre [1742] reçu de Jean Baptiste Bricout et Pacquet Bricout sept chapons. Item cinq florins dix neuf patars trois doubles pour acquit en avoine, chapons et deniers de 1742.

Le 26 novembre [1743] Pacquet Bricout a livré quatre chapons et une rasière seize pintes d’avoine pour acquit en chapon et avoine de la part de la rente de 1743. Le 26 novembre, reçu de Jean Baptiste Bricout trois chapons et trois florins six patars pour acquit en chapon et avoine de sa part de la rente de 1743. Redoit avec Pacquet 16 deniers et un demi.

Le 23 novembre [1744] reçu de Jean Baptiste Bricout trois chapons et deux florins onze patars pour une rasière et quatre pintes d’avoine et acquit de sa part de la rente de 1744. Le même jour, reçu de Pacquet Bricout quatre chapons. Redoit pour deux rasières et huit pintes d’avoine et les deniers de sa part de la rente de 1744 cinq florins et trois patars.

Le 22 novembre 1745, reçu de Pacquet Bricout cinq florins deux patars treize deniers pour l’avoine de 1744. Item il a livré quatre chapons pour sa part en chapon de 1745. Redoit pour l’avoine de la même année trois florins quinze patars dix huit deniers.

Le 24 novembre [1746], Pacquet Bricout a livré cinq chapons pour la part de sa rente de 1746. Item il a payé quatre florins seize patars dont trois florins quinze patars six deniers à compte de 1746. Redoit trois florins trois patars six deniers pour 1746.

Nota : l’article de Pacquet Bricout se paye séparément. Folio 26 verso.

Jean Baptiste Bricout a livré le 22 novembre trois chapons et payé trente sept patars 20 deniers pour la part de la rente de 1745.

Le 24 novembre [1746] Jean Baptiste Bricout a payé quarante deux patars pour l’avoine de 1746 et livré un chapon pour la même année. François Ségard a aussi livré un chapon pour 1746.

Le 27 novembre [1747] a livré trois chapons et a payé pour son avoine et deniers vingt sept patars.

Le 26 novembre 1748 reçu de Jean Baptiste Bricout, trois chapons et cinquante et un patars huit deniers pour son avoine de 1748 et reste à payer six deniers.

Le 24 novembre 1749, reçu pour 12 pintes d’avoine dix huit patars et deux chapons de Jean Baptiste Bricout. Doit un chapon. Paquet Bricout doit 16 pintes d’avoine et payé au folio 26 verso.

Le 23 novembre [1750] reçu de la femme de Jean Baptiste un chapon et 17 patars 4 deniers pour 1750.

Le 22 novembre [1751] reçu de la femme un chapon 24 patars 4 deniers pour 1751.

Le 6 [novembre 1752] reçu le chapon et 22 patars pour 1752.

Le 12 novembre [1753] reçu de Jean Baptiste Bricout un chapon et vingt quatre patars 4 deniers pour 1753.

Le 12 [novembre 1754] reçu de Jean Baptiste Bricout un chapon et 18 patars 20 deniers pour 1754.

Le 10 novembre [1755] reçu de Jean Baptiste Bricout 14 patars et 3 deniers et le chapon de 1755.

Le 22 novembre [1756] reçu de Jean Baptiste Bricout le chapon et dix neuf patars et 4 deniers pour 1756.

Le 21 novembre [1757] reçu de Jean Baptiste Bricout dix sept patars et quatre deniers pour avoine et un chapon pour 1757.

Le 20 novembre [1758] reçu de Jean Baptiste Bricout un chapon et 20 patars et 4 deniers pour 1758.

Le 12 novembre [1759] reçu de Jean Baptiste Bricout un chapon et vingt patars quatre deniers pour 1759.

Le 17 novembre [1760] reçu deux chapons un pour Leduc. De plus seize patars 4 deniers pour 1760.

Le 16 novembre [1761] reçu de Jean Baptiste Bricout un chapon et quinze patars 18 deniers pour 1761.

Le 15 octobre [1762] reçu de Jean Baptiste Bricout un chapon et vingt patars 18 deniers pour 1762.

Le 14 novembre [1763] reçu de Jean Baptiste Bricout un chapon pour avoine et deniers vingt et un patars et quatre deniers pour 1763.

Le 12 novembre 1764 reçu de Jean Baptiste Bricout un chapon et a payé dix huit patars quatre deniers pour 1764.

Le 12 novembre 1765, reçu de Jean Baptiste Bricout un chapon et payé vingt patars et quatre deniers.

Le 12 novembre 1766 reçu de Jean Baptiste Bricout un chapon et vingt trois patars et quatre deniers pour acquit.

Le 16 novembre 1767 reçu de Jean Baptiste Bricout vingt trois patars quatre deniers et un chapon pour acquit.

Le 15 novembre 1768 reçu de Jean Baptiste Bricout un chapon 19 patars et 4 deniers pour acquit de 1768.

Le 20 novembre 1769, reçu un chapon vingt deux patars 4 deniers pour acquit de 1769.

Le 19 novembre 1770, reçu un chapon, vingt sept patars quatre deniers pour acquit de 1770.

Le 25 novembre 1771, reçu un chapon, un florin, 8 patars 4 deniers pour acquit de 1771.

Le 22 novembre 1772, reçu un chapon trente deux patars quatre deniers pour acquit.

Le 22 novembre 1773, reçu un chapon vingt six patars quatre deniers pour acquit.

Le 15 novembre 1774, reçu un chapon vingt quatre patars quatre deniers pour acquit.

Le 25 novembre 1776, reçu de la veuve de François Fievet 24 patars et quatre deniers.

Le 24 novembre 1777, reçu de la veuve Fievet 2 chapons, 1 florin, 8 patars 4 deniers pour acquit.

Le 23 novembre 1778, reçu un chapon et un florin 6 patars 16 deniers.

Le 22 novembre 1779, reçu un chapon et un florin un patar 4 deniers.

Le 20 novembre 1780, reçu un chapon et un florins 6 patars 16 deniers.

Le 19 novembre 1781, reçu de la veuve Fievet un florin six patars 4 deniers. Redoit un chapon.

Le 25 novembre 1782, reçu un florin 8 patars 4 denier. Redoit un chapon et vingt patars.

Le 24 novembre 1783, reçu un florin huit patars 4 deniers et deux chapons pour acquit.

Le 22 novembre 1784, reçu pour acquit un chapon et trente et un patars.

Le 21 novembre 1785, reçu pour acquit un chapon trente patars 4 deniers et un chapon.

Le 24 novembre 1786, reçu de la veuve François Fievet un florin six patars et douze deniers et un chapon pour acquit.

Le 26 novembre 1787, reçu pour avoine un florin neuf patars quatre deniers. Elle redoit un chapon.

Le 24 novembre 1788, reçu pour acquit de la veuve Fievet deux florins 4 patars et 4 deniers pour 12 pintes d’avoine et deux chapons, un en nature et 14 patars pour l’autre.

Commentaires

A mon sens, c'est à tort qu'elle est dite veuve de François Fievet, ce dernier décédant en 1814. Elle a sans doute eu en dot cette rente. La date du mariage correspond au changement de titualire de la rente en 3H536-7. En outre, il n'y a pas de veuve de François Fievet à Cattenières entre 1776 et 1788.

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.