Formulaire de recherche

Contrat de mariage Claude VAILLANT et Mary Jeanne FELIX : 17.01.1665 [2E26-178]

Les devises ….et….de mariage ….et qui de bref se passera et solemnisera en notre mère sainte église d'entre Claude Vaillant fils de défunt Jacques et de Jeanne de Gransar ses père et mère et assisté de Jean et Servay Vaillant ses frères d'une part et de Mary Jeanne Felix fille de défunt Gaspar et de Mary Blondeau ses père et mère et assistée de Pierre et Nicolas Felix ses oncles d'autre part et sont telles que s'en suit.
 
Et premier 
Premièrement a ledit Claude Vaillant la quatrième partie de trois boitellées de terre labourable séant au terroir de Cattenières tenant à trois boitellées Jean Guilbau au chemin menant dudit Cattenières à Haucourt auquel ledit Claude devra jouir prestement de la mittant desdites trois boitellées jusqu'au jour du décès et trépas de la dite Jeanne de Gransar sa mère. ……………… de son mariage tous trois mencaudées de terre labourable qu'elle tient à …de l'abbaye ….des pères jésuites à Cambray et des abouts et tenants n'en feront nulle déclaration à cause que les partis s'en tiennent pour apaisés à condition que ledit Claude doit laisser jouir sa mère de deux mencaudées prises dans les trois mencaudées son viager…et après le décès et trépas de sa dite mère ledit Claude devra jouir de toutes lesdites trois mencaudées en payant les dettes. 
 
Les partis de la fille 
Item a ladite Marie Jeanne Felix à lui appartenant venant du chef de maître Baltazar …. son oncle en son vivant pasteur dudit Cattenières tout un certain jardin manable lieu pourpris et héritage contenant une mencaudée de terre ou environ séant audit Cattenières tenant au jardin Thomas Segard au jardin Denis Legrand et par devant à la grand rue et warescaix du Seigneur pour en jouir prestement à condition que lesdits mariants devront laisser demeurer ladite Mary Blondeau sa vie durant dessus ladite maison. Item a promis ladite Mary Blondeau à sa dite fille une vache tout prestement à condition que lesdits mariants devront payer vingt florins des dettes de ladite Mary Blondeau où lesdits mariants seront admis de payer. ………………………………………………… savoir trois boitellées prestement et une mencaudée après l'août prochain au profit dudit Claude Vaillant. Item a promis ladite Mary Blondeau à sa dite fille tous les biens meubles qu'ils sont pour le présent en la maison de ladite Mary Blondeau le tout à l'exclusion de ses autres enfants à condition que ladite Mary Blondeau se devra jouir de tous lesdits meubles avec sa dite fille. Item on fait à ces fins sur telle forme manière devise promesse et condition que le survivant desdits deux mariants devra jouir de toutes les choses données promises et portées sur le présent contrat de mariage tant du côté du fils que de la fille pour leur viager seulement aussi bien sans hoirs qu'avec hoirs à condition aussi que ladite Mary Blondeau devra avoir et jouir son viager de ladite maison de sa dite fille. Et tant aussi des biens meubles le dernier survivant devra demeurer en tout aussi bien sans hoirs qu'avec hoirs en payant les dettes s'il y en a avec les obsèques et funérailles. 
 
Tout lequel contrat de mariage dessus dit les susdits partis tant d'un côté que d'autre lesdits partis respectivement ont promis tenir fournir et entretenir de point en point et de la manière dite et ce par la foi et serment de leur propre corps pour en jurer devant moi notaire soussignant sur soixante sols tournois de peine à donner & obligeant&. Fait et passé à Cattenières par devant le notaire soussigné en présence des dessus nommés assisté de Jacques Vaillant, .... Bricout et Fremin Desse témoins à ce requis et appelés le dix septième jour du mois de janvier l'an de grâce notre seigneur an mil six cent soixante cinq 
 
Suivent les marques de 
Claude Vaillian 
Servay Vaillian 
Mary Jeanne Felix 
Fremin Desse 
Nicolas Felix 
Gérard (notaire) 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.