Formulaire de recherche

Contrat de mariage Jean Baptiste GRANSARD et Elisabeth GRAS : 09.11.1737 [2E26-43]

Par devant les notaires royaux résidents à Cambrai soussignés furent présents Jean Baptiste Gransart fils à marier de défunts Philippe et Elisabeth Vaillant demeurant à Chantemerle paroisse d'Estourmel assisté de Françoise Gransart sa sœur demeurant audit lieu d'une part, Elisabeth Gras fille à marier de feu Antoine Gras et d'encore vivante Marie Anne Chartier sa mère d'icelle accompagnée, de Philippe Gras son frère et de Martin Lepretre ami de la famille demeurant audit Estourmel d'autre part. Lesquels pour accomplir le mariage entre eux projeté et qui se doit solemniser en face de l'église entre lesdits Jean Baptiste Gransart et Elisabeth Gras sont convenus de ce qui suit 
 
Premièrement le futur époux déclare qu'il lui appartient d'acquisition qu'il a fait du sr Philippe Leducq chapelain de St Géry audit Cambrai cinq pintes de terres jardinage mainfermes situés en une pièce audit Estourmel tenantes à une boittelée dudit Martin Lepretre et à une mencaudée de Marie Anne Chartier. De plus qu'il a encore à lui appartenant une monture de bêtes blanches contenant trente bêtes tant moutons, brebis qu'agneaux. 
 
Quant aux biens de la future épouse, ladite Marie Anne Chartier sa mère promet et s'oblige de lui payer et compter en faveur de ce mariage la somme de cent cinquante florins monnaie de Flandres, savoir cent florins aussitôt la consommation d'icelui et les cinquante florins restant au jour de Noël prochain, et au moyen de laquelle somme et du paiement qui en sera fait, ladite future épouse, de son futur marie en tant que de besoin autorisé, autant qu'autorisation peut avoir lieu, a déclaré renoncer par le présent contrat, comme de fait elle renonce à tels parts et droits qu'elle a ou pourrait y après prétendre dans la succession mobiliaire et immobiliaire de sa dite mère en faveur de ses autres frères et sœurs, promettant à cet effet d'en faire et passer tous rapports et devoirs de loi l'une ou autre des parties le requérant, pour plus grande validité de ladite renonciation. Desquels portements de biens les futurs mariants se tiennent contents et apaisés. 
 
A été convenu que le survivant des futurs conjoints, soit qu'ils aient enfants ou non de leur future conjonction, demeurera seul propriétaire de tous les biens meubles, effets, noms, raisons et actions et pour tels réputés de leur communauté, à charge des dettes et funérailles du décédé. Et en considération de ce mariage et pour la bonne amitié que le futur époux a déclaré de porter à sa future épouse, il lui a donné et donne par le présent contrat l'usufruit et jouissance desdites cinq pintes de terres jardinage ci-devant mentionnées, pour par elle en jouir audit titre d'usufruit pendant sa vie, tant à hoirs que sans hoirs de ce futur mariage sans qu'il soit besoin d'en faire à ce sujet aucun devoir de loi, pour quoi les parties ont renoncé et dérogé à toutes coutumes, lois et usages à ce contraire. Ainsi convenu, accepté et accordé entre les parties qui promettent ce que dessus tenir et accomplir sous l'obligation de leurs personnes et biens présents et à venir sur soixante sols tournoi de peine & renonçant à choses contraires, notamment lesdites femmes et fille au droit du senatus consulte Velleien et à l'authentique si qua mulier à elle donné à entendre. Fait et passé à Cambrai le neuf novembre mil sept cent trente sept. 
 
Suivent les marques de 
Jean Baptiste Gransart 
Marie Anne Chartier 
Elisabeth Gras 
Françoise Gransart 
Philippe Segar 
Houseau (notaire) 
 
Suivent les marques de 
Philippe Gra 
Martin Leprettre 
B.Ancelin (notaire) 
 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.