Formulaire de recherche

Contrat de mariage Jean François HERBIN et Marie François VILAIN : 23.06.1718 [2E26-173]

Furent présents Jean François Herbin jeune homme à marier fils de Jean et de Marie Sormon accompagné d'iceux ses père et mère et de Jacques Bertrand son beau-frère demeurant respectivement à Naves et Chantemerle d'une part, Marie François Vilain aussi jeune fille de défunt Antoine et Thérèse de St Aubert accompagnée de Toussaint Villain son frère d'autre part demeurant à Boussières et reconnurent les parties pour parvenir au mariage pourparler lequel si à Dieu plait et que notre mère la Ste Eglise y consente d'entre lesdits Jean François Herbin et Marie Françoise Vilain, mais avant qu'il y ait aucun engagement entre eux d'avoir convenu des clauses devises et conditions suivantes. 
 
Premièrement quant au bien et portement de mariage dudit futur époux ses père et mère ici présents ont déclaré de céder et donner audit futur mariant leur fils toute la juste quatrième partie de toute demie mencaudée de jardinages ou environ sans toucher aux bâtiments et maisons lesquels devant appartenir aux sœurs du futur mariant suivant les dispositions aux donations qu'iceux père et mère pourront faire ci-après icelle demie mendée située audit Chantemerle tenant à l'héritage de Louis Gransard d'autre à celui d'Adrien Gransard pour par lesdits futurs mariants jouir et profiter de ladite quatrième partie de jardinage seulement à l'encontre de ses dites sœurs après la mort et trépas desdits donateurs et non devant qui est le portement dudit futur mariant duquel la future épouse accompagnée que dessus s'en tient contente. 
 
Et à l'égard du portement de ladite icelle a déclaré que lui appartient six pintes de terres ou environ amazée de maison et héritage d'acquisition par elle faite tenant au jardin Adrien Mairesse d'une part et à celui d'Olivier Tieullé de Boussières. Item trois pintes jardinage situées audit Boussières de succession de ses père et mère tenant au jardin Pierre Villain d'une part et d'autre à celui d'Antoine Villain desquelles deux parties elle est en actuelle jouissance qui est le portement d'icelle duquel le futur mariant a déclaré aussi en être content. Ce fait a été convenu et arrêté entre lesdites parties contractantes que le dernier vivant d'eux deux soit à hoirs ou non de cette présente conjonction demeurera seul propriétaire de tous les biens meubles et effets mobiliaires de leur communauté et au surplus jouira sa vie durant de tous les biens de fond réciproquement appartenant audit prémourant pour quoi ils promettent respectivement en passer tous devoirs de loi requis soit devant ou après leurs épousailles à charge des dettes obsèques et funérailles du prédécédé. A l'accomplissement de .. que dessus les parties ont obligé leurs personnes et biens présents et à venir sur soixante sols tournois de peine à donner & renonçant &. Ce fait à Cambrai par devant les notaires royaux y résident soussignés le vingt trois juin mil sept cent dix huit. 
 
Suivent les signatures de 
Toussaint Villain 
Delvigne (notaire) 
Houseau (notaire) 
 
Suivent les marques de 
Jean François Herbin 
Marie Françoise Vilain 
Marie Sormon 
Jacques Bertrand 
Jean Herbin 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.