Formulaire de recherche

Testament de Charlotte SOYEZ : 05-11-1726 [2E26-539]

Aujourd'hui le cinquième du mois de novembre de l'an de grâce mille sept cent vingt six, fut présente Charlotte Soyez veuve de Philippe Hutin, demeurant au village de Cattenières, laquelle étant en son lit malade, néanmoins en son bon sens, mémoire et entendement, considérant qu'il n'y a rien de plus certain que la mort et rien de plus incertain que l'heure d'icelle, et ne voulant mourir intestat, mais pour mettre la paix et l'union entre tous ses parents après son décès, a fait son testament et disposition des dernières volontés en la forme et manière suivante. Avant tout elle recommande son âme à Dieu son créateur, à la bien heureuse Vierge Marie, à Saint Martin patron de ce lieu et à tous les saints et saintes du paradis, les priant que par leur intercessions il plaise à Dieu recevoir son âme à la sortie de ce monde et la placer au royaume des cieux, laissant son corps à la terre, à la pourriture et aux vers et désirant qu'elle soit ensépulturée dans l'église auprès de son mari et que ses obsèques et funérailles soient dites et célébrées immédiatement après son décès selon son état et condition. Quant aux biens meubles et immeubles que Dieu lui a bien voulu prêter en ce monde, elle en a disposé et dispose comme il s'en suit.

1° Elle donne à l'église de Cattenières trois boitellées de terre ou environ à elle appartenant tenante l'encontre des enfants de Philippe Hutin, provenant d'un achat fait avec son dit mari, à charge et condition que la fabrique de ladite église sera obligée de faire décharger à perpétuité un obit tous les ans le jour de son trépas. De plus ladite fabrique sera obligée de faire chanter une messe de St Joseph avec la bénédiction du saint sacrement vers la fête du saint. Et en cas que ladite terre ne serait pas suffisante pour les fondations susdites, les héritiers de la testatrice seront obligés de pourvoir un fond ou de donner de l'argent entre les mains des administrateurs de ladite fabrique pour en acheter un suffisant sur le pied du denier cinq.

2° Elle veut que l'on délivre six mencauds de blé convertis en pain aux pauvres de la paroisse qui assisteront à ses funérailles.

3° Elle donne à Marie Jeanne Thérèse Hutin sa belle-fille une écuelle d'argent qui se trouve dans la maison. Item elle donne à la susdite six serviettes ordinaires à prendre dans une toile faite à cet usage, comme aussi un tiers de toutes les autres toiles propres à faire chemises ou draps qui se trouveront à ladite maison.

4° Elle donne à Marie Joseph Soyez sa soeur son habit de deuil consistant en toile de soie, manteau et jupe noire.

5° Elle donne à Jacques, Etienne, Marie Elisabeth et Marie Joseph Soyez ses frères et soeurs tout l'argent monnaie qui se trouvera à son décès et toute l'argent qui lui est du sans que les exécuteurs testamentaires sous-nommés soient obligés d'entendre compte à qui que ce soir, ladite testatrice s'attendant à leur bonne conscience.

6° Elle déclare pour les héritiers les personnes de Jacques, Jean Baptiste Joseph, Etienne, Robert, Marguerite, Marie Jeanne, Catherine, Marie Elisabeth, Marie Joseph Soyez ses frères et soeurs. Enfin pour exécuteurs testamentaires elle nomme les personnes de maître Jean Baptiste Joseph Soyez, bénéficier de St Géry et de maître Robert Soyez curé de Maurois tous deux ses frères.

Lequel testament et disposition des dernières volontés elle veut et entend qu'ils sortent son plein et entier effet, se réservant néanmoins toujours la faculté et puissance de le révoquer, augmenter et annuler de tout ou en partie soit par autre testament codicile ou autrement. Ainsi fait et passé audit Cattenières en la maison de ladite testatrice par devant maître Jean Joseph Beriot curé dudit lieu, en présence de maître Joseph Beriot prêtre demeurant chez son frère audit Cattenières et de maître Antoine Bardoux, clerc de la paroisse témoins à ce spécialement appelés et interpellés et ledit testament ayant été lu et relu à ladite testatrice, et en présence desdits témoins, elle a déclaré son intention et dernière volonté. Ladite testatrice a déclaré ne pouvoir signer à cause de l'abus de sa main, mais a mis sa marque, lesdits témoins ayant signé le jour et an susdit.

Suivent les marques et signatures de Charlotte Soyez, J.Bériot, Antoine Bardoux, Bériot (curé de Cattenières)

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.