Formulaire de recherche

Contrat de mariage Nicolas LATARGE et Marie Magdeleine VAILLANT : 14.10.1730 [2E26-39]

Par devant les notaires royaux résidant à Cambray soussignés comparurent personnellement Nicolas Latargé, manouvrier demeurant au village d'Hordain, chatellenerie de Bouchain, veuf en dernière et seconde noce de Marie Reine Wilmo d'une part Marie Magdeleine Vaillant fille à marier de Nicolas Vaillant absent à cause de ses grandes occupations et de Marie Anne Daix, de sa dite mère pour ce comparante assistée et accompagnée et de Jacques Vaillant son frère demeurant au village de Cattenières et de Catherine Vaillant sa tante veuve de Jean Doudelet demeurante à Cagnoncles d'autre part. Lesquelles parties désirant mettre fin et accomplir le mariage entre elles projeté et qui se doit solemniser le plutôt que faire se pourra en face de notre mère la sainte Eglise entre ledit Nicolas Latargé et Marie Magdeleine Vaillant, sont convenus des clauses et conditions suivantes.
 
Premièrement ledit futur mariant déclare qu'il lui appartient de la succession de défunts Philippe Latargé et Adrienne Clément, ses père et mère trois pintes de terre mainfermes jardinages amazée de deux places où il fait actuellement sa demeure audit Hordain tenantes à dix huit mencaudées du sieur Houriez et de deux sens au marescaix desquelles trois pintes de terres jardinages amazées le futur époux fait donation pure et simple par le présent contrat à la future mariante présente et acceptante pour par elle en faire et disposer comme elle trouvera bon et à sa volonté, pourvu toutes fois qu'elle survive ledit futur mariant et qu'il n'y ait aucun enfant nés ou apparans de naître de ce futur mariage. Lors du décès dudit Nicolas Latargé, promettant à cet effet de faire et passer tous devoirs de loy requis et nécessaires soit devant ou après la consommation de ce mariage. 
 
Quant aux biens de ladite Marie Magdeleine Vaillant, ladite Marie Anne Daix sa mère dudit Nicolas Vaillant son mari dûment autorisé quant à ce suivant qu'elle a déclaré promet de fournir à sa dite fille en …de ce mariage une paire de linceuls à sa première demande et qu'elle lui nourrira une génisses l'espace d'un an, qu'il lui sera aussi donné et livrée par lesdits père et mère et qu'après le décès d'iceux elle partagera également leurs successions mobiliaires et immobiliaires avec leurs autres enfants.  Desquels portements de biens les futurs époux et assistants ont déclaré d'être bien contents.
 
A été stipulé et convenu que le survivant des futurs conjoints soit qu'il y ait enfant ou non de leur mariage, demeurera paisible et seul propriétaire de tous les biens meubles et effets de la communauté en payant toutes dettes, obsèques et funérailles du prémourant. A l'accomplissement desquelles clauses et conditions, les contractants ont obligé leurs personnes et biens présents et à venir sur soixante sols tournois de peine renonçant à toute choses contraires fait et passé à Cambray le quatorze octobre mil sept cent trente. 
 
Suit la signature de 
Nicolas Latargé 
 
Suivent les marques de 
Marie Magdeleine Vaillant 
Maire Anne Daix 
Jacques Vaillant 
Catherine Vaillant 
 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.