Formulaire de recherche

Contrat de mariage François HOIEZ et Marie Joseph BARDOUX : 04.02.1730 [2E26-364/444]

Aujourd'hui quatre de février mil sept cent trente, par devant le notaire royal résidant à Cambray soussigné, furent présents François Hoyez fils à marier d'Adrien et de Marie Marguerite Desse ses père et mère, demeurant à Cattenières, accompagné de sa dite mère d'une part Marie Joseph Bardoux fille aussi à marier de Antoine et Marie Thérèse Cardon ses père et mère demeurant au même lieu, accompagnée de sa mère de l'autre part et reconnurent lesdites parties que pour parvenir au mariage d'avoir convenu comme s'en suit.
 
Premièrement pour le port de mariage du futur époux, icelle Marie Marguerite Desse sa mère de son mari suffisamment autorisée comme elle a déclaré promet lui fournir au mois de mars prochain le bois nécessaire pour une remise de la maison que l'on prétend bâtir sur des pintes de terre jardinages qui seront repris au portement de la future épouse avec neuf gites, deux châssis, et une porte pour servir à ladite maison, un catteron de chevirons, trois chorées de cailloux pour servir aux murailles avec cinq mencauds de blé en nature. Finalement qu'après les deux décès de ses père et mère, il aura un cinquième d'une rasière de terres jardinage qui se prendra au milieu de la pièce entre les ports de Joseph Hoiez son frère et l'une de ses sœurs et une autre cinquième de neuf boistellées de terres labourables situées en deux pièces au terroir de Cattenières, savoir deux mendées tenantes à trois mendées de Claire Bricout, et à huit mendées de Jacques Soyez et une boistellée tenant à six pintes de Servais Bricout et jusqu'au décès du dernier vivant de ses père et mère, il jouira du jour de son mariage de trois pintes desdites deux mendées et se prendront du côté de la voie qui mène de Cattenières à l'Aventure pour après lesdits deux décès retourner en partage avec ses frère et sœurs qui est le portement du futur époux duquel la future épouse se contente. 
 
Et au regard du portement de la future épouse la dite Marie Thérèse Cardon sa mère pour l'effet ci-après aussi de son mari autorisée comme elle a déclaré lui donner acceptante en avancement de succession trois pintes de terres jardinage à prendre en dix pintes du …tenantes en lisière à sept pintes de pareilles terres de Jean Vaillant et d'un bout à la rue menant au …Bernard et comme sur lesdites trois pintes il y a une haie par en bas le long des terres de Jacques Soyez les conjoints s'en retiennent la jouissance pendant leur vie seulement avec pouvoir de la couper et épincer toutes les fois qu'ils trouveront à propos et pour …de ce que l'ombre de ladite haie, lesdits conjoints les laisseront jouir de deux pieds de largeur le long de la dite haie sur le restant dudit héritage et pendant la vie des père et mère, lui fourniront de plus deux sommiers et les bois nécessaires pour deux …de la maison à bâtir avec un catteron de cheviron et trois chorées de cailloux pour les fondations de la maison. Item les futurs conjoins feront leur demeure dans une place de la maison desdits Bardoux et sa femme aussi longtemps que père et mère trouveront bon, de tout quoi le futur époux se contente, ajoutons que la future épouse aura part égale avec ses frère et sœur dans leur succession mobiliaire, à la charge des rentes ….et autres et des arrérages qui en seront dus. 
 
Convenu entre les futurs conjoints que le survivant d'eux sera héritier mobiliaire et jouira pendant sa vie des immeubles du décédé, en payant toutes dettes et funérailles et pour faire valoir les donations et conditions ci-devant exprimées l'on en fera les œuvres de loi nécessaires devant ou après les épousailles. A quoi faire et accomplir les parties comparantes ont obligé leurs personnes et biens présents et advenir sur soixante sols tournois de peine renonçant à choses contraires notamment lesdites femmes au droit du Sénat Consul Velleyen et à l'authentique, si qua mulier à elles expliqué, ainsi fait et passé audit Cambray les jours et an susdits en présence de maître Albert Joseph Queulain, prêtre et d'Etienne François Boucher praticien témoins à ce requis et appelé 
 
Suivent les marques de 
François Hoiez 
Marie Joseph Bardoux 
Marie Marguerite Desse 
Marie Thérèse Cardon 
Suivent les signatures de 
A.Queulain 
Boucher 
Queulain 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.