Formulaire de recherche

Contrat de mariage Jean Géry PAYEN et Marie Anne GUILLE : 05.11.1729 [2E26-441]

Du 5 de novembre 1729 par devant le notaire royal résident à Cambray soussigné furent présents Jean Gery Payen fils à marier de Gilles et de Claire Bardou demeurant à Ligny d'une part Marie Anne Guilles fille aussi à marier de feu André et d'encore vivante Catherine Vaillant demeurant à Cattenières assistée de sa dite mère, de Philippe Cardon son beau père d'autre part et reconnurent lesdites parties que pour parvenir au mariage entre elles pour parler d'avoir convenu de ce que s'en suit.
 
Premièrement quant est des biens et portements en ce mariage dudit Payen futur mariant, il a déclaré qu'il lui appartient la somme de quatre cents florins monnaie de Flandres d'une partie provient de deniers à lui fourni par son dit père en vertu de l'accord qu'ils ont fait ensemble et le restant de ses épargnes qui est son portement duquel sa future épouse a déclaré de s'en tenir pour contente et apaisée .
 
Et au regard du portement de la même future épouse furent ses beau père et propre mère ladite femme de son mari autorisée lui donnent acceptant trois boistellées de terres ou environ jardinage non amazé à prendre en six ou environ situées audit Cattenières tenante à la grande rue de lisière au jardin Denis Legrand aux trois boistellées restantes d'un bout au jardin Martin Sedent, de quoi elle jouira à savoir de six pintes sitôt ce mariage consommé et des autres six pintes après le décès de sa dite mère seulement. Item déclarent que la future épouse aura le droit de bail en occupation de trois boistellées de terres labourables situées en une pièce au terroir de Cattenières appartenantes aux pères jésuites de Cambray de quoi elle jouira après le décès et trépas de sa dite mère en tel état qu'elles se trouveront lors sans que son dit beau père puisse y prétendre aucun droit de bail et comme elles sont actuellement en advesture de saison les dépouilles y croissant appartiendront aux futurs conjoints pour cette année seulement en payant par eux les rendages et submissions locatives. Finalement promettent lui fournir pour le jour de ses épousailles six mencauds de blé en nature, lui fourniront pour le jour de saint Jean Baptiste prochain une …de poil noir qu'ils ont actuellement en leurs possessions au cas qu'elle ne soit point mort jusqu'auquel temps ils devront la nourrir comme leurs autres bestiaux. 
 
Convenus entre les parties qu'à dissolution de ce mariage soit à enfant vivant apparant à naître ou non le survivant des futurs conjoints sera héritier mobiliaire du décédé en payant toutes dettes et funérailles d'icelui, en arrivant la mort de la future épouse à enfant ou non par avant son futur mari icelui sera viager du jardin et héritage repris audit portement d'icelle promettant en faire les œuvres de loi nécessaires devant ou après leurs épousailles. 
A l'accomplissement desquelles clauses et conditions les parties ont obligé leurs personnes et biens présents et advenir sur soixante sols tournois de peine en renonçant à choses à ce contraire notamment ladite femme au droit du sénat consule Velleyan ce à l'authentique si qua mulier à elle donné à entendre. Passé audit Cambray les jour et an susdits en présence de Baudin Queulain et Estienne François Boucher praticiens audit Cambray témoins à ce requis plus bas signé Jean Géry Payen, marque de ladite Marie Anne Joseph Guille pour ne savoir écrire, Philippe Cardon, marque de ladite Catherine Vaillant pour ne savoir écrire, B.Queulain, E.Boucher et comme notaire A.Queulain avec paraphe collationné. 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.