Formulaire de recherche

Contrat de mariage Jean SEDENT et Jeanne Marguerite AUWEZ : 09.07.1729 [2E26-364/441]

Du neuf de juillet mil sept cent vingt neuf par devant le notaire royal résidant à Cambray soussigné furent présents Jean Sedent demeurant à Cattenières veuf de feue Marie Magdeleine Lesage accompagné d'Antoine Sedent son frère, de Jean Philippe Dascotte son beau frère d'une part Jeanne Marguerite Auwez fille à marier d'Adrien et de Marie Marguerite Daix demeurant audit lieu accompagnée de ses dits père et mère, de François Auwez son oncle paternel d'autre part et reconnurent lesdites parties que pour parvenir au mariage entre elles d'avoir convenu de ce que s'en suit 
 
Premièrement pour le portement en ce mariage dudit futur mariant lequel a déclaré qu'il est demeuré héritier mobiliaire de sa feue femme de quoi sa future épouse a déclaré de s'en contenter.
 
Et pour le portement de ladite future épouse iceux les père et mère ladite femme de son mari autorisée lui donnent acceptante par avancement de succession la jouissance pendant leur vie d'une boitellée de terres labourables présentement en jachère au terroir dudit Cattenières tenant à six pintes de Claude Cardon, à cinq boitellées d'Antoine Sedent, et à trois boitellées deux pintes de Servais Bricout, pour après leur deux décès icelle boitellée entre le partage avec les autres immeubles entre elle future épouse et ses frères et sœurs, et au cas de mort de lui ou de plusieurs de ses frères et sœurs avant leur père et mère au survivant d'eux la même future épouse aura part égale comme ses frères et sœurs survivants dans la portion du ou des décédés sans que leurs dits père et mère puissent autrement disposer dans le partage fait par le testament conjonctif des conjoints ?? est dit que les garçons n'auront aucune part dans la maison le bâtiment ou ils font leur demeure laquelle maison et bâtiment appartiendront à la future épouse et à Marie Louise sa sœur également sans que cette disposition puisse être changée. Promettant de plus lui payer et fournir sitôt ce mariage consommé la somme de vingt cinq florins monnaie de Flandre avec deux mencauds de blé en nature, une couverte de laine, une paire de linsoeulx de quoi le futur mariant se contente.
 
Comme le même futur époux est chargé de quatre enfants qu'il a retenu de sa feue femme, il leur a assigné du gré et consentement de sa future épouse pour formoture à chacun vingt cinq florins monnaie de Flandre de quoi ?? ?? ?? lui de l'autre à leur payer et fournir lorsqu'ils prendront état honorable ou atteint l'âge de vingt cinq ans jusqu'auquel temps les futurs conjoints ou survivant devront les loger nourrir et entretenir, enseigner et faire endoctriner comme leur état et condition appartient et de faire apprendre à Antoine Sedent ??desdits enfants un métier suivant sa condition à charge de par les mêmes enfants rendre leurs peines et services au profit des futurs conjoints ou survivant d'eux qui jouiront pendant ledit temps des biens des mêmes enfants lesquels auront par dessus ?? les habits de leur feue mère qui leur seront partagé par leur père ainsi et de la manière qu'il trouvera à convenir.
 
Convenus entre les parties qu'à dissolution de ce mariage soit à enfant ou non le survivant sera héritier mobiliaire du décédé en payant les dettes et funérailles d'icelui lesquelles seront comprises lesdites formotures arrivant la mort du futur époux à hoirs ou sans hoirs de ce mariage par avant sa future épouse icelle jouira pendant sa vie d'une demie mencaudée de terres labourables qu'il lui est disponible suivant l'acquisition qu'il en a fait avec sa feue femme située en une pièce au terroir de Cattenières tenant à une demi mencaudée de Jean Vaillant d'une lisière, d'autre lisière à une boitellée dudit Vaillant et arrivant la mort de la future épouse par avant son futur mari aussi a enfant ou non icelui jouira pendant sa vie de la boittelée de terres donnée à la future épouse ou de l'équivalent icelle à prendre dans la part qu'elle aura ou devra avoir de la succession immobiliaire de ses dits père et mère. 
 
A l'accomplissement desquelles clauses et conditions, les parties ont obligé leurs personnes et biens présents et advenir sur soixante sols tournois de peine en renonçant à choses à ce contraire et ladite femme audit droit du sénat consule Velleyan ce à l'authentique si qua mulier à elle donné à entendre. Passé audit Cambray les jour et an susdits en présence de Bauduin Queulain et d'Estienne François Boucher praticiens audit Cambray témoins à ce requis 
 
Suivent les marques de 
Jeanne Marguerite Auwez 
Marie Marguerite Daix 
Adrien Auwez 
Jean Philippe Dascotte 
François Auwez 
 
Suivent les signatures de 
 
Antoine Sedent 
E. Boucher 
B.Queulain 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.