Formulaire de recherche

Contrat de mariage Philippe André DEMALLE et Marie Elisabeth LASSELIN : 21.11.1718 [2E26-356/434]

Du vingt et un de novembre mil sept cent dix huit par devant les notaires royaux résidents à Cambray soussignés furent présent Philippe André Demalle, veuf de Marie Pasque Dufresne demeurant au village de Cattenières d'une part, Marie Elisabeth Lasselain fille à marier de feu Paul et Catherine Warnet vivants conjoints demeurant audit Cattenières accompagnée de Jacques Lasselain son frère d'autre part et reconnurent lesdites parties que pour parvenir au mariage entre elles pour parler qui de bref au plaisir de dieu se fera en face de notre mère la sainte église si elle y consente et accorde et avant qu'il y ait aucun engagement entre lesdits Philippe André Demallet et Marie Elisabeth Lasselain futurs mariants d'avoir convenu de ce que s'en suit. 
 
Premièrement quant est des biens et portement en ce mariage du futur mariant il a déclaré que son maître lui doit quatorze mencauds de blé qui est son portement duquel la future épouse se contente. 
 
Et au regard du portement de la même future mariante elle a déclaré son dit … ..lui appartient de la succession de ses père et mère demie pinte de terres ou environ à prendre en deux à l'encontre de ses frères et sœurs ..ledit jardin et héritage au jardin de Jean Hégo à celui des héritiers Paul Lasselain et par devant au warescaix pour en jouir par elle avec le quart des bâtiments du jour de son mariage et en avant comme elle en a joui jusqu'à présent et comme ledit Jacques Lasselain a pareille part audit jardin et héritage il en fait cession par ces présentes au profit de la future mariante et de Marie Michelle Lasselain ses sœurs pour entre elles partager également promettant en faire les devoirs de loi nécessaires en lui retournant par lesdites sœurs six florins lesquelles deux sœurs auront part égale portion tous les meubles et effets mobiliaires existants dans ladite maison qui est son portement duquel son futur époux se contente. 
 
Convenu entre les parties qu'à dissolution de mariage soit à enfant ou non le survivant des futurs mariants demeurera seul et paisible propriétaire de tous les meubles et effets mobiliaires et pour tels réputés en payant les dettes et funérailles du décédé. A l'accomplissement desquelles clauses et conditions les parties ont obligé leurs personnes et biens présents et advenir sur soixante sols tournois de peine en renonçant à choses contraires. Passé à Cambray le jour et an susdit, signé marque de Philippe Demaillet , marque dudit Jacques Lasselain, marque dudit Paul Denoyelle et comme notaire A.Queulain avec paraphe. 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.