Formulaire de recherche

Contrat de mariage Amand DE NOYELLE et Marie Agnès LEDUC : 04.01.1716 [2E26-410]

Comparut en sa personne Amand De Noyelle jeune homme à marier demeurant à Wambaix fils d'Amand et de Magdeleine Théry assisté et accompagné de son dit père et de Jacques et Paul de Noyelle ses frères d'une part et Marie Agnès Leduc aussi jeune fille à marier demeurante à Cattenières fille de Jean François et Marie Pagnier assistée et accompagnée de son dit père de Henri Leduc son frère et de François Pagnier son oncle maternel d'autre part, lesquelles parties comparantes dirent et reconnurent que traité de mariage était mené et pourparlé entre eux lequel au plaisir de Dieu se fera et solemnisera en la face de notre mère la Sainte Eglise si elle y consent, mais auparavant que de parvenir à aucuns liens d'icelui, a cité dit et devisé les points et articles suivants.
 
Premièrement quand est du bien et portement de mariage dudit Amand De Noyelle, Amand De Noyelle son père et Jacques et Paul De Noyelle ici présents et comparants déclarent qu'il a en propriété un jardin amazé de maison de deux chambres vitable et grange contenant dix pintes ou environ situé audit Wambaix tenant à la ruelle qui mène de l'église aux champs au jardin de la fabrique St Géry et à deux autres mendées de ladite fabrique avec tous les meubles et lits réputés qui sont présentement en ladite maison avec toutes les terres que ledit Amand son dit père tient à cense de qui que ce puisse être pour par lui jouir dudit jardin maison meubles et tels réputés, sitôt ce mariage consommé comme aussi desdites terres à censes aux charges des clauses et conditions reprises aux baux qui en ont cités passés au profit de son dit père. Et arrivant que le futur mariant viendrait à précéder sa future épouse et Amand De Noyelle son père en ce cas icelui Amand De Noyelle son dit père sera libre de reprendre la moitié du port de mariage ci-dessus mentionné pour en jouir sa vie durant seulement ou de rester avec sa dite belle-fille s'il le trouve à propos, parmi laquelle cession lesdits futurs mariants seront tenus de nourrir alimenter ledit Amand De Noyelle leur dit père et beau-père respectivement le reste de sa vie ne soit qu'il n'y soit point content et qu'il veuille vivre à son particulier en reprenant la moitié dudit port de mariage comme dit et de quoi il sera libre. Si seront tenus lesdits futurs mariants de nourrir alimenter et entretenir Magdeleine De Noyelle leur sœur et belle sœur respectivement le reste de sa vie à condition de par icelle leur rendre service comme les enfants sont tenus faire à père et mère duquel port de mariage ladite Marie Agnès Leduc sa future épouse a déclaré d'en être contente et apaisée aussi bien que les assistants.
 
Et au regard du port de mariage de ladite Marie Agnès Leduc, Jean François Leduc son père ici présent et aussi comparant promet et s'oblige de lui donner la somme de cent et cinquante florins monnaie de Flandres savoir cinquante florins au jour de la grande Pâques prochainement venant et les cinquante florins restants au jour de St Rémy expirant le tout de la présente année mil sept cent seize comme aussi une vache et six mencauds de blé prestement duquel port de mariage ledit Amand De Noyelle son futur époux a pareillement déclaré d'en être content et apaisé aussi bien que ses assistant et ce outre cela ce qu'elle a gagné d'argent.
 
Ayant été conditionné entre lesdits futurs mariants que le dernier vivant d'eux deux avec enfant ou sans enfants demeurera en tous biens meubles nom et actions mobiliaires que délaissera le prémourant à charge des dettes obsèques et funérailles du prédécédé. Conditionné en outre entre iceux futurs mariants que si ledit Amand De Noyelle vient à précéder sa future épouse sans enfant il veut et entend que pour le bon amour et affection qu'il a pour elle qu'elle jouisse sa vie durant de la maison et jardin ci-dessus mentionné aux conditions avant dites. Toutes lesquelles devises promesses et choses dites les parties comparantes ont promis respectivement tenir entretenir payer fournir et accomplir de point en point et par la manière dite par leur foi et serment sous l'obligation de leurs personnes et biens présents et futurs sur soixante sols tournois de peine à donner en renonçant à choses contraires. Ainsi fait et passé à Cambray par devant les notaires royaux y résidens soussignés avec lesdits comparants le quatre janvier mil sept cent seize après lecture. 
 
Suivent les signatures de 
Amand Noille 
Amand Noielle 
Henry Leducq 
François Panier 
B.Wattuer 
Dhubert 
 
Suivent les marques de 
Marie Agnès LeDuc 
Jacques Noyelle 
Paul Noielle 
Jean François LeDuc 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.