Formulaire de recherche

Contrat de mariage Jean FELIX et Marie Barbe MERIAU : 15.02.1715 [2E26-431]

Du quinze de février mil sept cent quinze par devant les notaires royaux résidents à Cambray soussignés furent présent Jean Foelix fils à marier d'Arnould et de feue Catherine Hutin demeurant à Cattenières accompagné de son père d'une part, Marie Barbe Meriau veuve d'Honoré Trigalet demeurante à Lesdain d'autre part et reconnurent lesdites parties que pour parvenir au mariage entre elles pour parler qui de bref au plaisir de Dieu se fera en face de notre mère la Sainte Eglise si elle y consente et accorde et avant qu'il y ait aucun engagement entre lesdits Jean Foelix et Marie Barbe Meriau d'avoir convenu comme s'en suit.
 
Premièrement quand est des biens et portement en ce mariage dudit futur mariant icelui son père promet lui fournir pour le jour de ses épousaille une étille de mulquinier tisserand et pièces nécessaires y servant avec un juste-au-corps de draps neufs et finalement que le futur mariant aura part égale comme ses frères et sœurs dans la succession de quoi la future mariante se contente. 
 
Et au regard du portement de la même future mariante elle a déclaré qu'il lui appartient une maison jardin et héritage située audit Lesdain où elle fait sa demeure contenant cinq pintes de terres ou environ, tenante au jardin d'Octavien Vis, à celui de Florence Desaints et à la rue de l'église au moulin. Item une mencaudée et deux pintes au terroir dudit Lesdain tenante au chemin dudit lieu à Crèvecoeur. Item qu'elle tient à titre de bail sept mencaudées de terres labourables appartenantes savoir quatre mendées au Sr Jean Grenet et trois mencaudées au sieur chanoine Lievou et finalement qu'elle est ameublée suivant sa condition qui est son portement duquel le futur mariant se contente. 
 
Convenu entre les parties qu'à dissolution de ce mariage soit à enfant ou non le survivant des futurs mariants demeurera seul et paisible propriétaire de tous les biens meubles actions mobiliaires et pour telles réputées que délaissera le prémourant en payant toutes dettes et funérailles du décédé. Convenu encore qu'audit cas de dissolution de ce mariage sans enfants le survivant desdits futurs mariants demeurera viager de la moitié des immeubles et propriétaire de l'autre moitié dudit prémourant échus et à échoir de telles natures qu'ils soient et où ils puissent être situés et assis. Et au cas d'enfant ledit survivant aura seulement l'usufruit de la totalité desdits immeubles dans lesquels immeubles les parties entendent ce qu'il pourra revenir audit Jean Foelix futur mariant de la succession mobiliaire et immobiliaire de demoiselle Jeanne Lemaire demeurante à Bruges sa cousine issue de germaine et soit que ladite succession vienne devant ou après le décès dudit futur mariant elle appartiendra tant en usufruit qu'en propriété comme est dit ci-devant lesquels droits d'usufruit et de propriété les futurs mariants s'en font donation réciproque acceptant pour le bon amour et affection qu'ils se portent auquel effet ils en feront les œuvres de loi nécessaires devant ou après les épousailles. Tout quoi les parties ont promis tenir et entretenir de point en point font l'obligation de leurs personnes et biens présents et advenir sur soixante sols tournois de peine en renonçant à choses contraires, notamment ladite future mariante au droit du senat consule Veillean et à l'authentique à elle expliqué. Passé audit Cambray les jour et an susdits signés Jean Foelix, marque de ladite Barbe Meriau, Arnould Foelix et A.Queulain noté avec paraphe collationné. 
 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.