Formulaire de recherche

Contrat de mariage Philibert MOITY et Marie Catherine GUILBAU : 24.01.1713 [2E26-198]

Comparurent en leurs personnes Philibert Moity jeune homme à marier fils de Simon et de Marguerite Druau (?) assisté et accompagné de Charles Moity son frère demeurant à Béthencourt d'une part, Marie Catherine Guilbau veuve de Philippe Pillet assistée et accompagnée de Jéromette Douchet sa tante demeurant à Cattenières d'autre part, lesquels pour parvenir au mariage entre eux pourparler qui de bref au plaisir de Dieu de notre mère la Sainte Eglise si elle y assent se doit solemniser en la face d'icelle d'entre lesdits Philibert Moity et Marie Catherine Guilbau ont fait les devises, promesses et conditions dudit mariage en la forme et manière que s'en suit.
 
Et premier. Quand est du bien et portement de mariage dudit Philibert Moity icelui a déclaré jointement ledit Charles Moity son frère qui a affirmé d'avoir charge de ses dits père et mère qu'ils lui donnent une estille de tellier pour par lui en jouir sitôt le présent mariage accompli duquel portement ladite future mariante assistée que dessus a déclaré de s'en tenir pour contente et bien apaisée. 
 
Et à l'égard du portement de mariage d'icelle Marie Catherine Guilbau ledit futur mariant assisté que dessus a pareillement déclaré de s'en tenir pour content et bien apaisé. 
 
Et comme ladite Marie Catherine Guilbau est …de deux enfants qu'elle a retenu dudit feu Philippe Pillet, savoir Martin et Jeanne Thérèse Pillet elle leur a assigné et assigne du consentement de son dit futur mari pour leur formoture tant paternelle que maternelle à chacun d'iceux la somme de quatre florins monnaie de Flandres à leur compter et fournir lorsqu'ils prendront état honorable de mariage ou religion ou qu'ils auront atteint l'âge de vingt cinq ans jusqu'auquel âge ou prise d'état ils promettent de les nourrir et entretenir et faire apprendre audit Martin Pillet le métier de tellier …..cependant leur rendre bon service sans les molester en aucune manière, et en cas de mort de l'un ou l'autre d'iceux enfants ils seront déchargés de ladite formoture sans qu'iceux enfants en soient héritiers l'un de l'autre. 
 
Ayant été conditionné et accordé entre les parties que le dernier vivant desdits futurs mariants aussi bien avec hoirs que sans hoirs demeurera en tous biens meubles, noms, raisons, actions mobiliaires et réputés tels que délaissera le prémourant à charge de par le survivant payer les dettes obsèques et funérailles du prédécédé. Tout lequel contrat de mariage et choses dites les parties comparantes ont respectivement promis tenir, entretenir, et entièrement accomplir de point en point et en la manière dite par leur foi et serment sous l'obligation de leurs personnes et biens présents et futurs sur la somme de soixante sols tournois de peine à donner à tel juge qu'il appartiendra renonçant à toutes choses contraires et notamment ladite femme au droit de Veillean et à l'authentique si qua mulier à elle donné à entendre. Fait et passé à Cambray par devant le notaire royal y résident soussigné avec lesdits comparants en présent de ..Jean François Goubet praticien demeurant à Cambray et Philippe Hustin mayeur dudit Cattenières, témoins à ce requis et appelés le vingt quatre de janvier mil sept cent treize. 
 
Suivent les signatures de 
Charles Moity 
Goubet (notaire) 
 
Suivent les marques de 
Philibert Moity 
Marie Catherine Guilbau 
Jéromette Douchet 
 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.