Formulaire de recherche

Contrat de mariage Philippe HUTIN et Charlotte SOYEZ : 14.07.1706 [2E26-144]

Comparurent personnellement Philippe Hustin veuf de feue Marie Jeanne Rons aussi demeurant à Cattenières accompagné du sieur Jean Baptiste Rons prêtre chanoine de Walincourt son beau-frère, de Jean Taisne aussi son beau-frère et de Mr Pierre Massacque aussi prêtre chanoine et chapelain de l'église métropole de cette ville de Cambray d'une part, Charlotte Soyez fille à marier de défunt François et Marie Elisabeth Dambrine, d'icelle sa mère assistée et accompagnée du sieur Jean Baptiste Joseph Soyez prêtre chapelain de l'église paroissiale de St Vaast audit Cambray et de Jacques Antoine Soyez ses frères et de Servais Bricout son beau-frère et de Jean Herlem son oncle d'autre part, et reconnurent que pour parvenir au mariage traité et pourparlé, qui au plaisir de Dieu se doit en bref solemniser en face de notre mère la Ste Eglise si elle y consente entre lesdits Philippe Hutin et Charlotte Soyez d'avoir fait les portements, promesses et conditions suivantes. 
 
Premièrement quant au bien et portement dudit Philippe Hutin futur mariant sa dite future épouse assistée que dessus a dit et déclaré s'en tenir contente et bien apaisée sans y faire ici aucune mention ni spécification. 
 
Et au regard de la dite Charlotte future mariante, ladite Marie Elisabeth Dambrine sa mère a promis de lui compter et payer en avancement du présent mariage la somme de mil florins monnaie de Flandres après icelui accompli et consommé, dont et duquel portement son dit futur mari se tient pour content aussi et apaisé sans plus le déclarer ni spécifier. Et comme ledit Philippe futur mariant a retenu de sa première conjonction avec ladite défunte Marie Jeanne Rons sept enfants nommés Amand, Jean Baptiste, Pierre Joseph, Marie Jeanne Thérèse, Marie Anne, Marie Catherine et Jeanne Thérèse Hutin, leur dit père leur a assigné et assigne pour leur droit de formoture mobiliaire tant paternel que maternel du gré et consentement de ladite Charlotte future mariante, savoir audit Amand la somme de cent florins une fois, auxdits Jean Baptiste et Pierre Joseph la somme de cinq cents florins chacun, et auxdites Jeanne Thérèse, Marie Anne, Marie Catherine et Jeanne Thérèse Hutin la somme de sept cents florins aussi chacune, le tout monnaie de Flandres et dont ils seront héritiers l'un de l'autre, à leur payer et livrer lorsqu'ils prendront état honorable, jusqu'auquel état ladite future mariante arrivant le décès de son dit futur mari auparavant, sera tenue et obligée de nourrir et entretenir lesdits enfants honnêtement selon leur condition, les faire endoctriner et aller à l'église, notamment lesdits Amand et pierre Joseph Hutin étudiant présentement aux humanités de cette ville de Cambray et les entretenir aux études à Douay pourvu qu'ils n'y désistent de leur volonté, et qu'ils continuent et se maintiennent en garçons de bien et d'honneur comme à bons enfants de famille comporte et appartient, parmi et moyennant quoi icelle future marainte jouira de leurs biens et seront tenus lesdits enfants de rendre leurs services en ce qu'ils seront capables jusqu'audit terme tant qu'ils seront à la charge d'icelle future mariante. 
 
Ayant au surplus été dit, convenu et conditionné entre les parties contractantes que le survivant des futurs conjoints sera et demeurera aussi bien sans qu'à hoirs de la présente conjonction, en la possession et propriété de tous les biens meubles, terres à cense, marché moulin bestiaux et tout autre effets mobiliaires et réputés pour tels que délaissera le premier décédant, en payant par ledit survivant toutes dettes obsèques et funérailles d'icelui, avec les formotures et charges avant dites. Lequel contrat de mariage, clauses et conditions ci-dessus, lesdites parties respectivement comparantes ont promis et promettent tenir, …et accomplir par leur foi et serment sous l'obligation de leurs personnes et biens présents et futurs sur soixante sols tournois de peine en renonçant à toutes choses contraires. Fait et passé audit Cambray par devant le notaire royal y résidant soussigné en présence des personnes et parents devant nommés requis et intervenants aussi pour témoins le quatorze de juillet mil sept cent six. 
 
Suivent les signatures de 
Philippe Hustin 
Charlotte Soiez 
Cocqueau (notaire) 
 
Suit la marque de 
Marie Elisabeth Dambrine 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.