Formulaire de recherche

Contrat de mariage Antoine VAILLANT et Marie Anne LEDUC : 14.04.1702 [2E26-424]

Comparurent personnellement Antoine Vaillant fils à marier de feu Olivier et d'encore vivante Pasquette Leblas demeurant à Ligny présentement, de sa dite mère accompagné et d'Oger Vaillant son frère d'une part, Marie Anne Leduc fille aussi à marier de Pierre et de défunte Jeanne Dusart demeurant audit Ligny accompagnée de Jean Leduc son frère et d'Olivier Leduc son oncle d'autre part, reconnurent les parties que pour parvenir au traité de mariage entre eux pour parlé qui de bref au plaisir de Dieu se fera et solennisera en la face de notre mère la sainte église si elle y consente et accorde d'entre lesdits Antoine Vaillant et Marie Anne Leduc, et avant qu'il y ait aucun lien ni engagement d'entre eux d'avoir convenu et traité comme suit.
 
Premièrement quant est des biens et portement en ce mariage dudit Antoine Vaillant futur mariant, ladite Pasquette Leblas sa mère, ci-présente et comparante, a déclaré qu'à icelui son fils comptera et appartiendra après son trépas pour son droit de légitime la dixième partie d'un jardin et héritage amazé contenant en totalité une mencaudée de terre ou environ située à Cattenières tenant au jardin de Jean Guillebaut, à celui d'Antoine Forriere, par devant à la rue menant dudit Cattenières à l'Aventure. Item une boitellée de terre labourable faisant la dixième partie de deux mencaudées et demie à elle appartenant située en trois pièces au terroir dudit Cattenières à prendre le tout à l'encontre de ses frères et soeurs. Si promet fournir à son dit fils pour son entrée en ménage quatre mencauds de blé se en nature. De plus déclare de lui céder dès à présent tous les ustensiles de son stil de savetier qu'il a présentement en sa possession. Duquel portement la future mariante a déclaré s'en apaiser.
 
Et venant au portement de ladite Marie Anne Leduc future mariante, icelle a déclaré qu'il lui appartient ensuite du partage fait entre elle et son dit frère Jean Leduc de la succession de ladite Jeanne Dusart sa mère, la moitié d'un jardin et héritage amazé d'une place comptant en totalité une boitellée de terre située audit Ligny tenant à la cimentière dudit lieu, d'autre aux deux pintes parfait du total dudit Jean Leduc son frère et au warescaix. De plus ledit Jean Leduc son frère, au nom et comme stipulant pour Pierre Leduc son père, duquel il a déclaré être suffisamment autorisé, a promis lui fournir et donner pour son aménagement un coffre, un … cuvelle, un pot au feu de fer et autres petites pièces de ménage existant en la chambre de ladite future mariante et avec ce le lin sur lequel elle couche qui est le portement de ladite future mariante duquel son futur mari a déclaré être content et apaisé.
 
Convenu qu'à dissolution de ce mariage, soit à enfants ou non, le survivant d'eux deux sera et demeurera seul et paisible propriétaire de sur les biens meubles meublant, actions mobiliaires et pour tels réputés et viager des immeuble généralement quelconques que délaissera le pré-mourant nonobstant tous us et coutume au contraire, à charge par ledit survivant payer toutes les dettes et funérailles du décédé. A l'accomplissement de tout quoi les parties ont obligé leurs biens et héritages, présents et à venir, sur soixante sols tournois de peine & renonçant à toutes choses contraires. Ainsi fait et passé à Cambrai par devant le notaire royal y résident soussigné le quatorze d'avril mil sept cent deux en présence d'Albert Queulain et Jacques Lemaire y demeurant, témoins à ce évoqué. Marque d'Antoine Vaillant, marque de Marie Anne Leduc, marque de Pasquette Leblas, marque d'Oger Vaillant, Olivier Leducq, Jean Leducq et Cuissette notaire royal.
 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.