Formulaire de recherche

Contrat de mariage Nicolas PARENT et Jeanne LEPRESTRE : 28.01.1699 [2E26-142]

Comparurent personnellement Nicolas Parent fils de feu Sébastien Parent et veuf de défunte Anthoinette Dehon demeurant à Fontaine au Pire accompagné de Jean Jacques Parent son frère d'une part, Jeanne Leprestre fille à marier de feu Pierre et Marie Anne Hauet, d'icelle sa mère assistée aussi et accompagnée et de Claude et Pierre Leprestre ses frères demeurant à Cattenières d'autre part, et reconnurent que pour parvenir au mariage pourparlé qui au plaisir de Dieu se doit en bref solemniser en face de notre mère la Ste Eglise, si elle y assente, entre lesdits Nicolas Parent et Jeanne Leprestre, d'avoir fait les portements, promesses et conditions suivantes. 
 
Premièrement quant au portement dudit futur mariant, icelui a déclaré d'avoir à lui appartenant une boistellée de terres située au terroir dudit Fontaine tenante d'une part à demie mencaudée de Françoise Gérard, et à Robert Preux, …dudit lieu estimée à la somme de quarante florins, monnaie de Flandres. Si déclare porter en argent la somme de deux cent florins monnaie dite avec douze mencauds de blé dont et duquel portement sa future épouse se tient contente et apaisée sans en faire ici plus ample ni particulière déclaration. 
 
Et au regard du portement de ladite future mariante, ladite Marie Anne sa mère a promis et promet de lui laisser suivre en propriété un jardin amazé de maison et héritage contenant sept pintes de terres ou environ situé audit Cattenières tenant au jardin de Philippe Dufresne d'un côté et à celui des enfants Pierres Dascotte ainsi que ledit jardin et maison se comporte et pour en jouir propriétairement dès ce jour en avant, à charge des rentes foncières et seigneuriales, à condition que ledit Claude Leprestre aura libres ses allers et venues dans ladite maison et jardin tant et si longtemps qu'il restera à marier et que ladite Marie Hauet sa mère aura sa demeure en ladite maison sa vie durant tant seulement comme elle a eu jusqu'à présent, à quoi lesdits Claude et Pierre Leprestre frères ont consenti renoncer au droit qu'ils y pourraient avoir et prétendre, promettant tous deux avec leur dite mère d'en passer les devoirs de loi en cas de besoin à la première demande et réquisition de ladite future mariante leur sœur, ladite maison et jardin évaluée à cent florins monnaie dite de Flandres, et en considération que lesdits frères sont avantagés et ont leur part d'ailleurs d'autres parties de terres, au droit desquelles elle déclare aussi de renoncer au profit d'iceux et promet aussi d'en passer devoirs avec son dit futur mari en cas de besoin à leur demande première pour …le partage qu'ils en ont fait verbalement ci-devant par l'assemblée. Si promet ladite Marie Anne sa mère de lui donner comme elle lui donne la moitié de la vache qui est en leur maison et du profit qu'il en reviendra, à charge de fournir la moitié de la nourriture d'icelle vache, ladite moitié estimée à la somme de vingt florins. Cède encore sa dite mère à la dite future mariante sa fille les meubles meublants et autres aménagements existant en sa dite maison, valant dix patagons ou environ, à condition que ladite mère en jouira et s'en pourra servir aussi sa vie durant comme dis est. Déclarant en outre que sa dite fille aura la troisième partie de dix pintes de terres après sa mort à prendre également par tiers à l'encontre de ses dits deux frères, évaluée ladite part à la somme de vingt florins ou environ. 
 
Ayant au surplus été dit, convenu et conditionné entre les parties contractantes que le survivant des futurs conjoints sera et demeurera aussi bien sans qu'à hoirs de la présente conjonction en la paisible possession et jouissance de tous les biens meubles effets et actions mobiliaires que délaissera le prémourant, en payant toutes dettes, obsèques et funérailles dudit prédécédé. Conditionné même aussi que ledit survivant jouira sa vie durant seulement en cas de non enfants du bien de fond que pourra délaisser ledit premier mourant. Lequel contrat de mariage et choses dites les parties respectivement comparantes ont promis et promettent tenir, …et accomplir par leur foi et serment sous l'obligation & sur soixante sols tournois de peine & renonçant &. Fait et passé à Cambray par devant le notaire royal y résident soussigné le vingt huit de janvier mil six cent nonante neuf en présence des personnes et parents devant nommées requis et intervenus réciproquement aussi pour témoins. 
 
Suivent les signatures de 
Nicolas Paren 
Cocqueau (notaire) 
 
Suivent les marques de 
Jean Jacques Parent 
Jeanne Leprestre 
Claude Leprestre 
Pierre Leprestre 
Marie Anne Hauet 
 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.