Formulaire de recherche

Contrat de mariage Félix NOIRMAND et Reine BRICOUT : 30.06.1691 [2E26-146]

Comparurent personnellement Félix Noirmand jeune homme à marier fils de Pierre et de défunte Anne Canonne demeurant au village de Wambay accompagné de son dit père et de Henry Noirmand son frère germain habitant audit Wambay d'une part, Reine Bricout fille à marier de Philippe et Marie Leduc conjoints demeurant au village de Cattenières accompagné de ses dits père et mère, de Servais Bricout son frère et de François Félix sa femme habitant audit Cattenières d'autre part et reconnurent volontairement que pour parvenir au mariage entre eux pourparlé et qui au plaisir de Dieu se passera en face de notre mère la Sainte Eglise si elle y assente d'avoir convenu et accordé en la forme et manière suivante. 
 
Et premier quant est des biens et portement en ce dit mariage dudit Félix Noirmand ledit Pierre son père a déclaré de lui donner et céder en avancement d'hoirie une demie mencaudée de terres en jardinage située en une pièce dans le village du Rocquet tenant à la grande rue à quatre mendées occupées par Jacques Deladrière et à une mencaudée d'Antoine Lefebvre pour par son dit fils en jouir sitôt après ses épousailles en tel état qu'il se trouve actuellement, déclarant aussi ledit Pierre Noirmand qu'après son décès et trépas arrivé succèdera et réservera à son dit fils tout un certain fief à simple…contenant neuf boistellées de terres au terroir dudit Rocquet tenant au chemin qui mène de Wambay à Chantemerle et à trois mendées de pareil fief appartenant audit Henry Noirmand frère dudit futur mariant. Si a ledit père cédé à son dit fils en faveur dudit mariage tout tel droit de bail et jouissance qu'il a et peut avoir en une maison jardin bien et héritage contenant trois boistellées de terres qu'il tient à ferme de Félix De Sourmay situées audit Wambay tenant au warescaix du seigneur au jardin d'Antoine Lefebvre et à celui de Noël Théry pour aussi à ladite maison en jouir par les futurs mariants après leur mariage consommé à la réserve d'une place que ledit Pierre Noirmand s'est réservé en ladite maison pour sa demeure particulière en cas qu'il ne s'accommoderait avec iceux à charge pour lesdits futurs mariants d'en payer les rendages et louages annuels et comme ledit Noirmand a fait ci-devant bâtir à ses frais et dépens sur ledit héritage du consentement du propriétaire une grange, laquelle ledit futur mariant son fils pourra faire débâtir et la reprendre en cas qu'il vienne à sortir de l'occupation dudit héritage et la dresser et bâtir ailleurs à son profit particulier s'en réservant néanmoins ledit Pierre en icelle une enceinte pour engranger ses petites dépouilles. Lui cédant aussi tout tel droit de bail et jouissance qu'il a en trente mendées de terres à la solle qu'il tient à ferme de divers particuliers si comme septante mendée et demie de terres en plusieurs pièces au terroir dudit Wambay appartenant au Sr Bélot prêtre et chapelain de St Géry en Cambrai. Item sept mencaudées appartenant à monsieur Marchand situées audit terroir. Item six mendées de la mademoiselle Carlier. Item deux mencaudées et demi de monsieur …mercier. Item deux mendées de messieurs de St Géry et cinq boistellées du Sr Anthoine Canonne le tout aussi situé au même terroir et en celui du Rocquet dont les abouts et tenants sont suffisamment connus audit futur mariant qui a déclaré en être apaisé.
Pour par icelui en jouir et profiter du jour de ses épousailles en tel état qu'elles se trouveront alors à la charge et conditions qu'iceux futurs mariants seront obligés d'en payer les rendages en deux par chacun an, ou autrement comme aussi d'accomplir toutes les clauses et conditions portées aux baux faits, bien entendu toutefois que ledit Pierre Noirmand jouira et profitera sa vie durant de six mencaudées desdites terres que ledit futur mariant devra cultiver et labourer en bonne et due forme et en temps nécessaire comme les siennes propres, icelle six mencaudées à prendre, savoir quatre des six mencaudées de ladite demoiselle Carlier, si comme deux mencaudée en une pièce tenant au chemin qui mène de Cattenières à Cambray, et à deux mencaudées du Sr De Francqueville. Item deux mencaudées prises en une pièce de quatre tenant à une rasière qu'occupe Jean Hutin et à neuf boistellées que tient Jacques Ladrière. Item une mencaudée prise en deux appartenant audits Srs de St Géry tenante à quatre mencaudées de l'abbaye de St Aubert et au chemin du Rocquet à Cambray, et cinq boistellées dudit Sr Canonne tenantes à une mencaudée de l'abbaye de St Sépulchre. Seront obligé outre ce lesdits futurs mariants de labourer et cultiver encore au profit de leur dit père aussi sa vie durant trois mencaudées de terres à la solle, y compris les six ci-devant déclarées et dont le droit de jouissance retournera au profit des futurs mariants sitôt après sa mort, à condition aussi que ledit Pierre devra en payer les rendages à proportion de celles qui en doivent au propriétaire comme aussi par lesdits futurs conjoints faire par chacun an une ..et voiture de bois pour la consommation et usage dudit Pierre Noirmand leur dit père, même de charrier et voiturer ses dépouilles et rendages . Si donne ledit Pierre à son dit fils tout et quelconque les ustensiles de la cense, savoir chariot, harnats, herches et autres pièces nécessaires comme aussi cinq chevaux qui sont actuellement en sa maison audit Wambay, même tous les meubles meublants aussi à lui appartenant et existant dans sa dite maison à la réserve des plats et assiettes d'étain que se partageront entre ledit futur mariant et ses deux autres frères comme aussi d'un coffre qui demeurera à la libre disposition dudit Pierre Noirmand dans lesquels meubles sont compris les fourrages pour nourriture desdits chevaux. S'étant obligé ledit père de nourrir et alimenter lesdits futurs mariants jusqu'à l'août prochain duquel portement ladite Reine Bricout, future épouse dudit Félix assistée comme dessus s'est tenue pour bien contente et apaisée sans qu'il en soit fait autres plus amples et spécifiques déclarations. 
 
Et venant au portement et avancement en ce dit mariage de ladite Reine Bricout ses dits père et mère ont dit et déclaré de donner et céder en propriété à leur dite fille deux mencaudées et demi ou environ de terres labourables à prendre en neuf mencaudées à l'encontre d'Arnould Leduc et consors situées au terroir dudit Wambay en une pièce tenant au chemin qui mène de Cambray à Bohain à six mencaudées de messieurs de St Géry et à huit mencaudées desdits Srs pour par ladite future mariante en jouir du jour de ses épousailles en tel état qu'elle se trouveront alors et pour valider ladite donation iceux donateurs ont promis d'en passer les devoirs de loi requis et nécessaires avant ou après la consommation du présent mariage comme aussi de fournir et payer audit Pierre Noirmand en considération des avances et cessions qu'il fait au profit des futurs mariants la somme de quatre cent florins monnaie de Flandres sitôt après ce dit mariage consommé. Même de fournir auxdits futurs mariants une vache et autres pièces le tout à leur bonne volonté et discrétion duquel portement ledit Félix Noirmand s'est tenu pour content et apaisé. 
 
Ayant été convenu et accordé entre lesdites parties qu'à dissolution de ce présent mariage le survivant à hoirs ou sans hoirs de cette conjonction sera et demeurera seul et paisible propriétaire de tous les biens meubles, noms, et actions mobiliaires du prémourant à charge par le survivant payer les dettes obsèques et funérailles du prédécédé. Si a le dit Pierre Noirmand s'oblige de passer les devoirs de loi nécessaires de la donation qu'il fait au profit de son dit fils, du jardin de deux boistellées de terres ci-devant déclarées, comme aussi de le faire agréer des propriétaires des autres terres à cense pour la libre et …jouissance d'icelles. Ayant été convenu aussi que si l'un ou l'autre desdits futurs conjoints viendrait à décéder sans délaisser hoirs ou hoirs procréer de leur deux chairs, ledit survivant sera obligé de retourner au plu proche héritier du prémourant la meilleure pièce d'habillement qu'il délaissera. Tout lequel contrat de mariage et conditions y portées lesdites parties ont promis respectivement tenir et entretenir par leur foi et serment sous l'obligation et sur soixante sols tournois de peine à donner & renonçant & et signalement la femme au droit du senatus consul Velleian et à l'authentique si qua mulier à elle donné à entendre. Ainsi fait et passé audit Cambray par devant le notaire …y résident soussigné le trente de juin mil six cent nonante et un en présence des assistants et de Thomas Delwarde et Hilaire Richard demeurant en ladite ville témoins à ce évoqué. 
 
Suivent les signatures de 
Philippe Bricoult 
Henri Noirmand 
Servais Bricoult 
De Comblin (notaire) 
 
Suivent les marques de 
Félix Noirmand 
Pierre Noirmand 
Marie Leduc 
Reinne Bricoult 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.