Formulaire de recherche

Contrat de mariage Pierre RONS et Catherine HUTIN : 29.05.1688 [2E26-140]

Comparurent personnellement Pierre Rons fils à marier de Jean et de Jeanne Moustier assisté Mr Jean François Trigault prêtre et curé de Prémont son frère utérin, de Mr Antoine Trigault licencié en la faculté théologie prêtre aussi et curé d'Inchy Beaumont pareillement son frère utérin au nom et se portant fort de ladite Jeanne Moustier leur mère par laquelle ils promettent faire ratifier le présent contrat accompagné de Claude Leduc son beau-frère d'une part, Catherine Hutin fille aussi à marier d'Amand et Catherine Bricoult assistée d'iceux ses père et mère, de Philippe Hustin son frère, de Jean Hustin son oncle paternel, Philippe Bricoult son oncle maternel, Jean Taisne François Leduc et Jacques Hennino ses beaux-frères d'autre part, lesquels reconnurent que pour parvenir au mariage pourparlé qui au plaisir de Dieu se doit en bref solemniser à la face de notre mère la Ste Eglise si elle y assente entre lesdits Pierre Rons et Catherine Hustin d'avoir fait les portements, promesses, devises et conditions suivantes. 
 
Premièrement quant est du bien et portement dudit futur mariant lesdits Srs Trigault ses frères au nom et se portant comme dit est ont cédé et cèdent au profit d'icelui un marché contenant la labour de trois charrues appartenant aux dames et religieuses de St Lazare en cette ville avec toutes les advesties généralement y croissant, maison, cense et tous ustensiles de labour, onze chevaux, deux poulains, six vaches, trois veaux, un troupeau de moutons, cochons et autres bestiaux de ladite cense, comme aussi les fourrages , jarbiers et grains qui s'y trouvent, à la réserve et exception de cinq mencaudées de terres de saison que ladite Du Moustier pourra prendre et dépouiller à l'août prochain sur ledit marché aux environs de l'abreuvoir, et à charge d'en payer les rendages par lesdits futurs mariants. Item cinq mencaudées dans la roye présentement à jachère à prendre en une pièce derrière la maison l'année suivante seize cent quatre vingt neuf, et autre cinq mencaudées à prendre devant la porte de ladite cense que le dit futur mariant commencera à cultiver pour en faire la dépouille l'an mil six cent quatre vingt dix, pour et après continuer la labour desdistes cinq mencaudées annuellement de toutes royes la vie durant de sa dite mère sans en prétendre aucun salaire et exempté d'en payer les ….aux propriétaires et dont les mars seront au profit desdits futurs mariants. Plus se réserve une place nommée vulgairement le fourny pour sa demeure en ladite cense et maison, avec une vache et un …à prendre dans les six ci-dessus de son choix, deux cochons une fois et une charrue de bois annuellement. 
Et comme elle est asservie de deux autres fils qui sont présentement aux écoles leur est assigné pour leur droit et part de ladite cense et biens y existant la somme de neuf cents florins une fois qui est à chacun d'iceux la somme de quatre cent cinquante florins monnaie de Flandres telle que le patagons à quarante huit pattars que lesdits futurs mariants seront tenus leur payer lorsqu'ils prendront état honorable et en cas de mort de l'un ou de l'autre avant ledit état honorable lesdits futurs mariants en seront héritiers à l'exclusion de tous autres. Ayant aussi été conditionné et accordé que lesdits futurs mariants devront payer et décharger ladite Moustier leur mère de toutes dettes par elle dues et contractées jusqu'à ce jour, parmi quoi leur font céder leur droit et profit particulier toutes les dettes actuelles de ladite veuve leur mère dont et duquel portement ladite future mariante jointement avec ses dits père et mère ont déclaré et déclarent s'en tenir contents et apaisés sans en faire ici plus ample ni particulière déclaration. 
 
Et au regard du portement de ladite Catherine Hustin future mariante ses dits père et mère ont promis et promettent lui payer et fournir sitôt ce présent mariage accompli et consommé la somme de cent patagons une fois avec un cheval selon la volonté et discrétion dudit son père duquel portement ledit futur mariant accompagné comme dit est desdits srs Trigaults ses frères s'en sont tenus et tiennent pour contents et apaisés. En considération des avantages que lesdits Amand Hutin et sa femme dont audit Philippe Hutin leur fils par son contrat de mariage qui se doit faire et passer ce jourd'hui entre lui et Marie Jeanne Rons sœur dudit Pierre Rons futur mariant comme y fera déclaration. 
 
Ayant au surplus été convenu et conditionné entre lesdites parties que le survivant des futurs conjoints sera et demeurera aussi bien sans qu'à hoirs de la présente conjonction en la paisible possession et jouissance de tous les biens meubles et actions mobiliaires que délaissera le premier mourant en payant par ledit survivant toutes dettes, obsèques et funérailles dudit prédécédé. Lequel contrat de mariage et choses dites lesdites parties respectivement comparantes ont promis et promettent tenir entretenir et accomplir par leur foi et serment sous l'obligation & sur soixante sols tournois de peine & renonçant &. Fait et passé audit Cambray par devant le notaire public y résident soussigné en présence des personnes dénommées au préambule aussi requis et appelés pour témoins le vingt neuf de may mil six cent quatre vingt huit. 
 
Suivent les signatures de 
Pierre Ronse 
J.F Trigault curé de Prémont 
A Trigault curé d'Inchy Beaumont 
Amand Hustin 
Cocqueau (notaire) 
 
Suivent les marques de 
Catherine Hustin 
Catherine Bricoult 
 
Et depuis savoir le seize de juin de ladite année seize cent quatre vingt huit est personnellement comparue ladite Jeanne Moustier étant en cette ville de Cambray laquelle pour satisfaire à la condition portée au préambule du présent contrat de mariage a reconnu agréé et ratifié, reconnaît agrée et ratifie le contenu d'icelui promettant de l'observer tenir et accomplir par ses foi et serment sous l'obligation & sur soixante sols de peine & renonçant &. Fait et passé audit Cambray par devant le notaire public y résident soussigné en présence d'Estienne de Bollain et Jean Fla… témoins à ce appelés. 
 
Suivent les signatures de 
Jeanne Moustier 
Cocqueau (notaire) 
 
Les soussignés déclarent et confessent d'être entièrement satisfaits du droit de formoture à eux assignés par Jeanne Moustier leur mère et belle-mère respectivement contractant son mariage et seconde noce avec feu Jean Rons et dont ils déchargent et tiennent quitte leur dite mère en tous autres de toutes prétentions au sujet desdites formotures et autrement. Fait à Cambray le vingt neuf de may 1688. 
 
Suivent les signatures de 
J.F Trigault curé de Prémont 
A.Trigault curé d'Inchy Beaumont 
Claude Leduc 
 
Le soussigné Pierre Rons comparant accompagné de ladite Jeanne Moustier sa mère a confessé et confesse d'avoir eu et reçu dudit Amand Hustin son beau-père ladite somme de cent patagons promise par le présent contrat de mariage à ladite Catherine Hustin sa fille et dont il tient quitte et décharge ledit Hutin, sa femme et tous autres. Fait et passé audit Cambray par devant ledit notaire soussigné le seize juin mil six cent quatre vingt huit. 
 
Suivent les signatures de 
Pierre Ronse 
Cocqueau (notaire) 
 
Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.