Formulaire de recherche

Contrat de mariage Samson CAUWET et Marguerite WATREMEZ : 29-12-1677 [2E26-25]

Le vingt neuvième jour du mois de décembre an de grâce de notre seigneur mil six cent septante sept.

Comparurent par ensemble au village de Troisvilles en Cambrésis pour contracter et solenniser certain mariage lequel au plaisir de Dieu se passera en notre mère la sainte église si les parties s’y accordent entre Samson Cauwet veuf et de pareil de mariage asservi de trois enfants d’une part, et d’autre Marguerite Watremez aussi veuve et asservie de deux enfants. Ledit Samson assisté de son compère Claude Oblin et accompagné de son cousin Jacques Watremez et ladite Marguerite icelle est assistée de ses beaux-frères Jacques et Pierre Rousseau demeurant tant à Troisvilles comme à Bertry. Tous lesquels comparants de leur bon gré et sans contrainte ont accordé et accordent à ce présent contrat et tous ont chacun leurs parts et convenance de ce présent comme aussi les formotures appartenant aux enfants, la déclaration s’en suit ci-après.

Il a été conditionné expressément et aussi obligé l’un comme l’autre desdits mariants que le dernier vivant d’iceux a promis et s’est obligé payer et satisfaire pour formoture la somme cent et cinquante florins carolus, monnaie de Flandre, payable par celui qui demeurera dernier desdits deux mariants, dont icelle somme se devra payer aux enfants de celui qui sera décédé. Savoir en cas ledit Samson décéderait le premier ses deux fils auront chacun quarante florins et la fille aura pour sa part septante florins. Et si en cas ladite Marguerite décéderait la première auront pareille somme que devant, savoir la fille de ladite Marguerite aura la somme de cent florins et son fils cinquante florins payable ladite somme au jour du trépas de l’un ou l’autre des deux mariants. A quoi se sont informés pour et satisfaire ladite somme mentionnée. Et si en cas l’un ou l’autre desdits enfants venait à décéder sa part retournera à ses frère ou sœur aussi dit expressément.

Item que Samson a à lui appartenant la somme et quantité de vingt cinq mencauds de blé prestement pour faire son profit sitôt les épousailles arrivées. Si a aussi ledit Samson deux vaches à lui appartenant et est aussi aménagé. Et constatant ladite Marguerite a à elle appartenant trente mencauds de blé et aussi dix mencauds d’orge pour profiter tout le temps et icelle est aménagée selon sa commodité.

Si ledit Samson a promis et s’est obligé faire une maison, chambre à ses frais et dépens sur le jardin de ladite Marguerite et pour le profit d’icelle et si en cas ledit Samson venait à décéder par avant deux ans inspirés ne sera subit faire ladite maison ici déclaré ainsi conditionné. Si a promis ledit Samson d’entretenir la grange de ladite Marguerite et si par furie de guerre était … et défaite ledit Samson ne sera en rien obligé.

Si a été conditionné par les parties expressément que si les enfants soit tant d’un côté comme de l’autre venait à prendre état honorable de mariage, lesdits mariants ont promis et se sont obligés payer et satisfaire la part de formoture à quoi se sont obligés. Davantage a été conditionné que si les mariants avaient commodité d’avoir quelques jardins ou pièces de terre se devra partir mittant par mittant entre les enfants desdits mariants. De même conditionné aussi que le dernier vivant desdits deux mariants demeurera en tous biens meubles.

Tous lesquels partis réciproquement ont promis et se sont obligés payer entretenir de point en point par leur foi et serment et de chacun leur corps et biens présents et à venir sur soixante sols tournois de peine à donner. Fait par devant moi notaire soussigné.

Suivent les marques et signatures de Samson Cauwet, Marguerite Watremez, Claude Oblin, Jacques Rousseau, Pierre Rousseau, Jacques Fievet et Mairesse (notaire).

 

 

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.