Formulaire de recherche

Contrat de mariage entre Pierre Paul HERLIN et Marie Anne LEGROS : 17-05-1735 [2E26-373]

Du dix sept de mai mil sept cent trente cinq, par devant les notaires royaux résidents à Cambrai soussignés, furent présents Pierre Paul Herlin, fils à marier de feux Pierre et Marie Joseph Dumont demeurant à Ramillies, assisté d’Etienne et Alexis Herlin ses frères, de Jean Marc Millio son beau-frère, de Joseph Dupont son cousin d’une part. Marie Anne Legros, fille aussi à marier d’Adrien et de feue Marie Maniez demeurant à Wambaix, accompagnée d’Adrien et Anne Jeanne Legros ses frère et sœur, de François Lesnes son oncle et de Philippe Bricout son cousin et parrain d’autre part. Et reconnurent lesdites parties que pour parvenir au mariage entre elles pourparler d’avoir convenu ce que s’en suit.

Premièrement, pour le port de mariage du futur époux, il a déclaré jointement ses assistants que du chef et succession de leurs père et mère, il lui compte et appartient la quatrième partie de deux mencaudées et demie de terre labourable encore indivises au terroir de Ramillies tenant à cinq boitellées occupées par ledit Lesnes à autre cinq boitellées occupées par Jean Soyez. Item, la quatrième partie de treize pintes et demie au même terroir en deux pièces. Item, la cinquième partie de demie mencaudée ou environ de prairie audit Ramillies. Item le quatrième du tiers de dix pintes de terre labourable. Item qui lui appartient un fief de demie mencaudée de terre aussi labourable au même terroir tenant aux terres des héritiers du sieur Nicolas Maniez, à sept boitellées de la cure de Ramillies. Et finalement qu’il occupe le nombre de sept mencaudées de terre labourable et prairie appartenant à divers particuliers et qu’il lui appartient aussi tous les meubles et effets mobiliaires qui sont en sa possession. De quoi, la future épouse se contente.

Au regard de la même future épouse, elle a pareillement déclaré aussi bien elle que ses assistants que conformément au testament conjonctif de leur père et mère et suivant l’accord et convention faite avec ses frères et sœurs, qu’il lui appartient une rasière en trois pintes de terre ou environ à prendre indivisement en deux mencaudées et demie ou environ audit terroir de Ramillies à l’encontre de ses dits frères et sœurs. Item un jardin et héritage contenant trois boitellées ou environ non amazé audit lieu tenant à trois mencaudées du chapitre de Saint Géry et au marais et à une boitellée des hoirs de Jacques Moreau. De plus, ses dits frères et sœurs lui fourniront, sitôt ce mariage consommé, la somme de quatre vingt florins, monnaie de Flandre, avec une vache, une paire de linceuls. De tout quoi, son futur marie se contente.

Convenu entre les parties qu’à la dissolution de ce mariage, soit à enfant vivant, apparant, à naître ou non, le survivant des futurs conjoints sera héritier mobiliaire, jouira pendant sa vie durant des immeubles du décédé, échus ou à échoir et de telles natures qu’ils soient et où il puissent être situés, en payant toutes dettes et funérailles. Sauf qu’arrivant la mort de la future épouse sans enfant, son futur mari sera tenu et obligé de retourner les trois meilleures pièces d’habit qui auront servi à ses corps et chef à Cécile Legros sa sœur si lors elle est encore vivante.

A l’accomplissement desquelles clauses et conditions les parties comparantes ont obligé leurs personnes et biens présents et à venir sur soixante sols tournois de peine & renonçant à choses à ce contraire. Passé à Cambrai les jour et an susdits.

Suivent les marques et signatures de Pierre Paul Herlin, Marie Anne Legros, Etienne Herlin, Alexis Herlin, Joseph Dupont, Adrien Legros, Anne Jeanne Legros, François Lesnes, Philippe Bricout et A. Queulain et Baret (notaires).

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.