Formulaire de recherche

Contrat de mariage entre Claude CATTELAIN et Marie Barbe DOISE : 1678 [2E26-24]

A l’honneur de Dieu soit.

Comparurent en leurs personnes Claude Chastelain, jeune homme à marier, accompagné de Philippe Chastelain son père et Laurence Leroy sa mère, assisté de Robert Leroy son oncle et de Robert Leroy son cousin d’une part, demeurant à Boussières, et Marie Barbe Doise, jeune fille à marier, accompagnée de Jacques Doise son père et Catherine Doise sa tante d’autre part, demeurant audit lieu. Et reconnut de leur libre volonté sans compter et que pour parvenir aux devises, promesses et conditions et pourparler du traité de mariage à en commancher et que au plaisir de Dieu de bref se passera et solennisera en notre mère la sainte église d’entre lesdits Claude Chastelain et Marie Barbe Doise sur telle condition et convenances s’en suit.

Premier, pour le bien et portement de mariage dudit Claude Chastelain, ledit Philippe Chastelain et Laurence Leroy, ses père et mère, lui donnent et cèdent un jardin situé audit Boussières contenant une mencaudée et trois pintes qui tient à cense de la veuve Bourdon demeurant à Cambrai, tenant au jardin d’Antoine Thieullier, au jardin d’Eloi Mirou et au chemin qui mène dudit Boussières à Cambrai et ledit Claude sera … de payer les charges qui seront demandées sur ledit jardin. D’abondant, lesdits ses père et mère promettent de donner audit leur fils deux mencauds de blé tout prestement.

Et pour le bien et portement de mariage de Marie Barbe Doise, ledit Jacques Doise, son père, lui donne et cède pour l’avancement de son mariage un jardin contenant trois boittelées ou environ, à rentement de Messieurs de Sainte Croix, tenant au jardin d’Antoine Drappier, au jardin d’Antoine Depreux et à la rue descendant de l’église au chemin de Cambrai. Et ledit Jacques Doise retient la moitié dudit jardin et sa maison du côté du jardin d’Antoine Drappier, sa vie durant tant seulement et après sa mort tout demeurera à sa dite fille. D’abondant, ledit Jacques son père lui donne et cède pour l’avancement de son dit mariage le nombre et quantité de onze boittelées de terre à camps qu’il tient à cense de Messieurs de Sainte Croix situées en trois pièces au terroir dudit Boussières et ledit Jacques retient la moitié sa vie durant. Item ledit son père lui donne pour l’avancement de son dit mariage une ... tout promptement prise en son étable.

Lesdits futurs mariants demeureront paisiblement en tout bien meuble en payant dettes, obsèques, services et funérailles du premier décédé. Lesdits partis contractant, respectivement chacun en leur regard, ont promis de bonne foi tenir, entretenir, payer, fournir et accomplir de point en point sans y contrevenir. A quoi se sont obligés, informa es mains du notaire soussigné, sur l’obligation de leurs personnes et tous leurs biens présents et à venir et sur soixante sols tournois de peine à donner si besoin est en renonçant à toutes choses contraires. Fait et passé audit Boussières par devant le notaire soussigné en présence des assistants témoins.

Suivent les marques et signatures de Claude Cattelain, Marie Barbe Doise, Philippe Chastelain, Laurence Leroi, Jacques Doise, Philippe Legrand notaire (1678).

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.