Formulaire de recherche

Contrat de mariage entre Philippe CATTELAIN et Catherine DOISE : 20-12-1678 [2E26-24]

A l’honneur de Dieu soit

Comparurent en leurs personnes Philippe Chatelain, veuf de feue Laurence Leroy, asservi de Claude Chatelain son fils et assisté de Robert Leroy son beau-frère d’une part, demeurant à Boussières, et Catherine Doise, jeune fille à marier, assistée de Jacques Doise son frère d’autre part, demeurant audit lieu. Reconnut que pour parvenir aux devises, promesses et pourparlers du traité de mariage d’entre lesdits Philippe Chatelain et Catherine Doise, et qui au plaisir de Dieu de bref se passera et solennisera en face de notre mère la Saint Eglise d’entre lesdits Philippe Chatelain et ladite Catherine Doise sa future épouse et lesdits partis se tiennent pour accorder.

Premier, pour le portement de mariage dudit Philippe Chatelain, dit qu’il a un jardin situé audit Boussières contenant cinq boittelées de terre ou environ que ledit Philippe tient à cense et louage des dames et religieuses de Saint Jacques … tenant à trois boittelées de l’église dudit Boussières et au chemin qui mène dudit Boussières à Beauvois, et ce que ledit Philippe Chatelain le donne et délaisse à ladite Catherine sa future épouse pour en jouir, après le décès et trépas dudit son futur mari, sa vie durant, en payant les censes et louages comme auparavant dont les partis se tiennent pour apaisés.

Pour le bien et portement de ce mariage de ladite Catherine Doise, dit d’avoir à elle appartenant tout un jardin et héritage amazé d’une petite maison contenant six pintes de terre ou environ, situées une boitellée sur la seigneurie dudit Boussières et deux pintes sur la seigneurie de Bévillers, tenant ledit jardin à demie mencaudée de Mathieu Mairesse, à six pintes de Barbe Doise, et ce que ladite Catherine Doise baille et cède ledit jardin à Philippe Chatelain son futur époux et pour par ledit Philippe Chatelain en jouir après la mort de ladite Catherine Doise et pour en user à sa pure et franche volonté, et ladite Catherine promet d’en faire bon devoir auparavant les épousailles.

Lesdits futurs mariants demeureront paisiblement en tous biens meubles du premier décédé en payant dettes et obsèques, services et funérailles. Lesdits partis contractant respectivement chacun en leur regard promet de bonne foi tenir, entretenir, payer, fournir et accomplir de point en point sans y contrevenir. A quoi se sont obligés, in forma es mains du notaire soussigné, sur l’obligation de toutes leurs personnes et tous leurs biens présents et à venir et sur soixante sols tournois de peine à donner &. Ce fut fait et passé audit Boussières par devant le notaire soussigné et en présence des assistants le 20° jour du mois de décembre 1678.

Suivent les marques et signatures de Philippe Chatelain, Catherine Doize, Claude Castelain, Jacques Doise et Legrand (notaire).

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.